Votre chaudière commence à montrer des signes de faiblesse ? Ou bien vous trouvez qu’elle consomme beaucoup trop d’énergie ? Alors il est peut-être temps d’en changer. Opter pour une chaudière plus économe avec un système à énergies renouvelables possède de nombreux avantages. Décryptage.

Pourquoi changer de chaudière ?

Tout d’abord, changer de chaudière représente une économie considérable sur la facture de chauffage. En effet, en moyenne, un ménage économisera 900 à 1200 euros par an. Ensuite, c’est un investissement qui contribue à lutter contre le réchauffement climatique et qui permet d’améliorer la qualité de l’air. Une chaudière au fioul rejette entre 7 et 10 fois plus de dioxyde de carbone qu’un équipement utilisant des énergies renouvelables ! Il y a donc beaucoup d’avantages à remplacer votre vieille chaudière. Mais il est vrai que les rénovations demandent un investissement assez important, ce qui peut être un frein pour beaucoup de ménages français. C’est pourquoi il existe de nombreuses primes pour aider un ménage à changer de système de chauffage et à basculer vers une solution plus économe en énergie ! Ces aides sont calculées en fonction de divers critères. Nous vous expliquons comment procéder à un changement de chaudière.

Les différentes aides pour changer de chaudière

Dans la plupart des cas, pour bénéficier d’une prime, il faudra effectuer la demande avant de commencer les travaux de rénovation. Tous les propriétaires peuvent être éligibles à ces différentes aides, sous certaines conditions. Vous devrez aussi vous assurer de faire appel à un professionnel qualifié pour ce type de travaux. Dans le but d’encourager les français à se tourner vers un chauffage économe, Total – par exemple – à mis en place le système d’accompagnement « Mon Energie Tout Compris« . Il vous permet de découvrir l’ensemble des aides auxquelles vous pouvez prétendre pour le remplacement de votre chaudière. Ensuite, vous serez mis en relation avec des installateurs professionnels.

Ma Prime Renov’

Ma Prime Renov’ est une aide mise en place par l’État depuis le 2 janvier 2020 et destinée aux ménages ayant des revenus modestes et très modestes. Cette aide est facile à demander et vous bénéficierez de conseils avisés pour toutes les étapes de votre rénovation : de la définition de votre projet jusqu’à l’obtention de l’aide. Cette prime se calcule en fonction de deux critères : vos revenus et le montant des économies d’énergie que pourrait rapporter le remplacement de votre ancienne chaudière. Ainsi les ménages modestes disposent d’une prime de 800 euros et les ménages très modestes peuvent percevoir jusqu’à 1200 euros.

Si les revenus de votre foyer sont classés dans la catégorie « intermédiaire », vous ne pourrez pas bénéficier de cette prime. En revanche, vous pouvez être éligible au CITE (Crédit d’Impôt Transition Énergétique). Par exemple, pour l’installation d’une chaudière gaz à condensation, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt de 30 %.

L’aide Habiter Mieux Sérénité de l’ANAH

L’agence nationale de l’habitat peut également vous aider à financer votre nouvelle chaudière par le biais du programme Habiter Mieux Sérénité. Pour en bénéficier, vous devez remplir les conditions de revenus définis par l’ANAH mais aussi vous assurer que vos travaux vous permettront d’avoir un gain énergétique d’au moins 25 %. Cette aide peut financer de 35 à 50 % du montant des travaux de rénovation hors taxes. Ainsi, un foyer très modeste peut obtenir au maximum 10 000 euros et un foyer modeste percevra 7 000 euros maximum.

La prime Coup de Pouce

Aussi appelée « prime à la conversion des chaudières« , la prime coup de pouce est accessible à tous. La seule condition implique de remplacer votre ancienne chaudière à gaz ou fioul par un système à gaz avec de très hautes performances énergétiques. Cette prime est en général de 600 euros. Toutefois, si les revenus de votre foyer sont modestes, elle peut être étendue jusqu’à 1400 euros. Pour faire la demande, il suffit de s’adresser aux fournisseurs d’énergies ou aux vendeurs de carburants. La prime coup de pouce est cumulable sous certaines conditions avec le CITE ou bien l’éco-PTZ.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?