Encore 3 millions de foyers sont équipés de chaudières à fioul. Cette énergie fossile, très chère et qui épuise les ressources naturelles de la planète, est vouée à disparaître. Pour remédier à cela, des aides encouragent les Français à se tourner vers d’autres solutions de chauffage, utilisant notamment les énergies renouvelables.

La prime à la conversion chaudière

Jusqu’au 31 décembre 2020, vous pouvez bénéficier de la prime à la conversion chaudière pour remplacer votre chaudière actuelle fonctionnant au fioul, charbon ou au gaz (autre que condensation).

Relative à la situation géographique (en Ile de France ou autres régions), l’aide financière est attribuée en fonction des revenus de chaque foyer.

Ainsi pour une pompe à chaleur air/eau, vous pouvez prétendre à une prime pouvant aller de 2500 € à 4000 € pour les ménages les plus modestes.

Comment s’y prendre ? L’aide qui prendra la forme d’un virement, chèque ou déduction de facture, sera versée par l’un des signataires de la charte “Coup de pouce Chauffage”. Vous devrez choisir une offre de prestation effectuée par une entreprise RGE.

Pour quelles solutions opter ?

Les chaudières basse température

Ces chaudières, en fonctionnant à une température plus basse, permettent de réaliser des économies d’énergie de 12 à 15 % par rapport à une chaudière standard du même âge.

Les chaudières à condensation

Elles condensent la vapeur d’eau des gaz de combustion et récupèrent ainsi de l’énergie. D’où une économie de combustible conséquente, moins de gaz carbonique et moins d’oxydes d’azote produits. Elles sont 15 à 20 % moins énergivores que la chaudière standard moderne du même âge. Les chaudières à condensation sont dites “à hautes performances énergétiques” (HPE) lorsque leur efficacité énergétique saisonnière est supérieure ou égale à 90%.

La pompe à chaleur air/eau

La pompe à chaleur air/eau permet de réduire considérablement votre facture de chauffage grâce aux calories présentes dans l’air. Captées par une unité extérieure, elles sont ensuite compressées pour augmenter sa chaleur puis transmises dans le circuit de chauffage central.

En émettant moins de CO2 et en polluant moins qu’un système au fioul, ce système permet de réaliser des économies importantes.

[Conseil du pro] Avant le changement de votre chaudière, il convient de faire une étude thermique de votre logement. En effet, si l’isolation de votre habitation ne se montre pas suffisamment efficace, il est préférable de commencer par des travaux de rénovation énergétique.

[Focus] Pour tous vos travaux, n’hésitez pas à demander une étude auprès de nos conseillers Technitoit.

Article publié le 11/11/2011 et mis à jour par Camille E. en mai 2019.

Étiquettes :
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

logo tendance-travaux blanc ActualitésÀ proposLexiqueEmploiNous contacter

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?