installation climatisation paris

Avec la forte chaleur de l’été et le froid de l’hiver, il devient indispensable d’installer une climatisation dans son appartement à Paris. Étant donné qu’il s’agit d’un logement en copropriété, il faudra évaluer différents éléments avant de procéder à la mise en place de l’équipement. Voici quelques conseils et astuces pour l’installation d’un climatiseur dans son appartement.

Choisir une climatisation pour une copropriété

Dans la majorité des cas, le copropriétaire prend la décision d’installer une climatisation à l’intérieur de son appartement. Toutefois, il peut adopter des appareils proposant une unité extérieure. La façade de l’immeuble étant une partie commune, il est difficile de poser un système encombrant à l’extérieur sans risquer de déranger les autres habitants. Le copropriétaire n’est donc pas libre de fixer une unité extérieure hors de son logement. Pour la pose d’un climatiseur qui risque de modifier l’extérieur de l’immeuble, vous devrez respecter certaines démarches. En effet, le système devra être placé sur le toit, le balcon ou la façade, notamment les parties communes. Pour ce faire, vous devez obtenir une approbation par rapport aux réglementations.

Premièrement, il faut procéder à la consultation du règlement de copropriété. Ensuite, vous devez vous rendre à la mairie pour consulter le Plan local d’urbanisme. Enfin, il est nécessaire de faire la demande de l’aval des copropriétaires durant une assemblée générale.

Quelle climatisation choisir pour son appartement ?

Utile pendant la chaleur de l’été et le froid de l’hiver, la climatisation à installer dans un appartement devra être choisie selon les besoins. Effectivement, il faudra étudier les contraintes présentées par une copropriété. Vous aurez alors le choix entre plusieurs sortes de climatiseurs.

Le climatiseur mobile

Votre appartement est composé de petites pièces ? Le climatiseur mobile reste l’appareil approprié à votre logement. Doté d’une puissance de 2 à 3 kW, le climatiseur mobile peut être déplacé dans n’importe quelle pièce de l’appartement. L’unique souci de cet appareil, c’est le fait d’être bruyant.

Le climatiseur monobloc fixe

Silencieux et peu performant, le climatiseur monobloc fixe a la capacité de rafraîchir un appartement de 20 à 30 mètres carrés. Ne réclamant aucune installation supplémentaire, ce climatiseur s’adapte à un appartement. En revanche, il faudra installer votre appareil proche d’une ouverture sur l’extérieur.

Les climatiseurs multisplit ou mono fixes

Ce type de climatiseur convient à un appartement avec différentes pièces. Pour jouir d’un bon confort thermique, il est conseillé d’investir dans des climatiseurs mono ou multisplit fixes. Sachant qu’il s’agit d’un équipement puissant, la pose doit être faite par des installateurs de climatisation à Paris Île-de-France. Ces derniers vont installer l’unité extérieure et intérieure.

Quelques règles à respecter pour une climatisation en copropriété

Peu importe le modèle de climatiseur que vous avez choisi pour votre appartement, vous devez prendre en compte les règles imposées par le syndicat de copropriété. Pour une climatisation monobloc, mobile ou fixe, il faut disposer d’une ouverture sur l’extérieur. Cela permet à l’appareil d’assurer l’évacuation de l’air chaud.

Dans la mesure où vous ne possédez pas d’ouverture, il faudra percer la façade pour libérer l’évaporateur. Vu qu’il s’agit d’une modification de l’aspect de la façade, obtenir l’accord de l’assemblée générale reste primordial.

Si vous avez opté pour le modèle split, multi ou mono, les éventuels soucis restent différents. L’autorisation de la copropriété est importante pour installer une unité extérieure sur une façade commune. Tous les travaux sur les parties communes demandent cette autorisation et le dépôt d’une déclaration auprès de la mairie.

Concernant la gêne provoquée par les autres types de climatiseurs, il faudra en discuter avec les copropriétaires. Il est de votre devoir de rassurer ces personnes avec de bons arguments. Vous n’avez qu’à parler des détails des travaux à effectuer, la surface de façade concernée et les percements à faire. En général, ce sont les nuisances sonores des climatiseurs qui impactent sur le voisinage. Lorsque le moteur est bruyant, pensez à des solutions comme la création d’un caisson ou d’une isolation phonique. Pour un locataire, la demande d’autorisation de faire des travaux est un acte obligatoire.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?