fixation bardage bois

Vous souhaitez effectuer la pose d’un bardage en bois, mais vous ignorez comment faire ? Soyez sans crainte, car l’installation d’un tel dispositif ne requière pas toujours des compétences techniques avérées. Parfois, il suffit d’avoir la bonne méthode. Pour vous aider dans ce sens, nous avons trouvé utile de concevoir ce guide complet des étapes clés pour fixer un bardage en bois.

Dans ce tutoriel, nous vous accompagnons pas à pas de la préparation, jusqu’à la finalisation de la pose.

Étape 1 : Sélection des outils de travail

Le choix des différents outils que vous allez utiliser pour votre pose compte énormément. Parmi les immanquables, on doit pouvoir y retrouver : une équerre, un mètre, un cordeau à tracer, un crayon de bois et une règle pour maçon.

Outre ces accessoires de base, il faudra également avoir à portée de main un niveau à bulle, une scie à main, une scie à onglet, une perceuse, un marteau et un foret accompagné d’un fraisoir pour encastrer les têtes de vis. Enfin, pour que vos accessoires soient complets, dotez-vous également d’embouts Torx, d’une cloueuse, de papier de verre ou à défaut, d’une ponceuse.

Étape 2 : Préparation du mur

La pose ne se fait pas sur un coup de tête, il faut bien préparer le mur avant de continuer. Pour ce faire, commencez par tracer au cordeau le point de départ. Assurez-vous qu’au moment de poser votre bardage, il y aura un espace de 20, voire 30 cm du sol. Cela permet d’éviter que la structure subisse les revers de l’humidité. Après cela, vient l’étape de la pose du parapluie et plusieurs options s’offrent à vous.

Si vous n’avez pas encore choisi votre bardage en bois, rendez-vous sur ce site spécialisé qui vous propose des dizaines de références de qualité pour l’habillage de vos façades.

Si vous optez pour un modèle de parapluie classique, sachez qu’il sera maintenu par les chevilles et liera les linteaux au mur. Nous vous conseillons de faire usage des pointes en inox pour maintenir provisoirement le parapluie. C’est une précaution, vu que pose ne se fera pas immédiatement.

Étape 3 : Montage de la structure

Ici, vous vous attaquez à la structure, il faudra être juste dans les mesures. Le sens que vous allez donner à vos linteaux devra dépendre de l’orientation de la pose que vous choisissez. Servez-vous du tracé que vous avez réalisé en entame et partez du bas vers le haut. Soyez très précis dans l’espacement des linteaux, l’idéal serait qu’il se situe selon votre convenance dans la fourchette 40 et 60 cm.

Plus les linteaux sont espacés, mieux c’est pour la ventilation. Pour un meilleur rendu, il est préférable d’utiliser des cales bardages entre les linteaux et les parapluies. Pour ceux qui font la pose sur un mur en parpaing, la meilleure solution est d’utiliser les chevilles rallongées afin d’atteindre la seconde partie.

pose bardage bois

Étape 4 : Fixation des clins

Comme nous l’avons précisé ci-dessus, la pose d’un bardage en bois horizontal se fait toujours à partir du bas vers le haut. Si vous privilégiez la pose verticale, la donne sera différente. Il faudra partir du coin sortant vers le coin entrant. Pour gagner en beauté, vous pouvez adopter des lames rainurée-languettes au niveau des bouts et des arêtes. Cela permet de masquer les joints.

Pour des soucis d’économie, lorsqu’une rangée est achevée, commencez immédiatement l’autre avec la chute de la précédente qui vous reste. Selon les normes, la fixation des clins doit se faire avec des pointes annelées ou des vis à bois. Toutefois, pour gagner en rapidité, servez-vous d’une cloueuse pneumatique.

Étape 5 : Entretien de l’ouvrage

Maintenant que votre pose s’est parfaitement achevée, vous devez pérenniser votre ouvrage avec un bon entretien. Pour son nettoyage, utilisez un balai à brosse bien rigide et de l’eau.

Vous pouvez aussi solliciter un appareil à pression doté d’un jet adapté, pour que vous n’ayez pas à surmonter l’apparition d’échardes plus tard.

Outre le nettoyage, il y a la question du traitement qui se pose aussi. Sachez qu’en dehors du bois composite, toutes les essences perdent leur couleur à mesure qu’elles font face au temps et aux intempéries. Mais, vous avez la possibilité de mettre un terme au grisonnement qui pourrait apparaître. Comment faire pour conserver la couleur d’origine et rénover votre bardage en bois ? Eh bien, appliquez un saturateur de bois au moins tous les 6 mois. Ainsi, vous aurez l’impression que votre dispositif n’a pris aucune ride.

Si votre bois est encore neuf, il n’est pas conseillé d’appliquer directement des produits dessus. Il faudra patienter environ un mois pour que les fibres s’ouvrent parfaitement avant de traiter l’essence. Pour les bois déjà atteints, il y a une solution de récupération. Ne paniquez pas, appliquez juste du dégriseur et finalisez l’opération avec un saturateur pour bloquer la teinte.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?