Rénovation : escalier

Lorsque l’on envisage la rénovation d’une maison, se pose bien souvent la question de l’escalier. Lorsqu’il est déjà existant, il est nécessaire de lui donner un coup de jeune avec un peu de décoration. Quand on aménage des combles, il peut aussi être impératif de le créer de toute pièce. Mais comment faire ?

Un escalier ne s’improvise pas

Vos combles étaient perdus jusqu’à présent, mais vous souhaitez gagner de l’espace pour aménager votre bureau ou bien créer de nouvelles chambres. Seulement, ni l’échelle escamotable de grenier ni l’échelle de meunier ne sont pratiques et idéales pour y accéder. Un bel escalier s’avère plus que nécessaire !

Avant toutes choses, vous devrez mesurer l’élévation totale, c’est-à-dire la hauteur que devra faire votre escalier. Celle-ci vous permettra de déterminer le nombre de marches nécessaires, sachant que la hauteur moyenne d’une contremarche se situe entre 17 et 21 cm.

Vous devrez aussi déterminer la manière d’attacher l’escalier à la structure de la maison. Pourrez-vous le positionner contre un mur ? Faudra-t-il un poteau pour maintenir la structure ? Bref, créer un escalier ne s’improvise pas et le plus simple reste de faire appel à un professionnel pour que cet élément de la maison soit agréable à parcourir.

Des touches de déco pour moderniser l’escalier

Quand l’escalier est déjà existant, il peut ne plus être aux goûts actuels ou vieillissant. On peut alors complètement revoir sa décoration pour lui donner un sacré coup de jeune !

S’il est en bois brut, vous pouvez choisir de le vernir à nouveau ou bien de peindre tout ou partie des marches. Apportez une touche de couleur à un escalier basique en peignant des bandes rappelant la forme d’un tapis. Positionnez des numéros au pochoir sur chaque contremarche. Vous pouvez aussi les peindre tout en conservant le dessus de chaque marche en bois brut ou y dessiner des motifs géométriques.

Une astuce pour optimiser l’espace tout en apportant une touche déco peut consister à créer un coin lecture sous l’escalier, avec une petite banquette et des bibliothèques. Si vous manquez de rangement, aménagez-y un dressing. Enfin, vous pouvez également répartir des cadres et des tableaux sur le mur le long de la montée d’escalier.

[Focus] Pour un escalier principal confortable à la montée et à la descente, on préférera une hauteur de marche de 17 cm. On augmentera la hauteur des marches jusqu’à 21 cm s’il s’agit d’un escalier secondaire, à usage très ponctuel (comme pour accéder à un grenier par exemple ou à une chambre d’appoint). On adaptera aussi l’escalier à son utilisateur. S’il est plutôt âgé, les marches ne devront pas être trop hautes et des éléments de sécurité seront nécessaires.

Article rédigé par Marie Dubuc en mai 2018.

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

logo tendance-travaux blanc ActualitésÀ proposLexiqueEmploiNous contacter

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?