Aménager un atelier de bricolage

Les amateurs de bricolage rêvent d’un bel atelier, avec de l’espace, des rangements, de beaux outils, un établi fonctionnel. Mais aménager un atelier de bricolage ne s’improvise pas n’importe où. Il est impératif de réfléchir à sa disposition, aux rangements, mais aussi à la luminosité, à l’isolation et à la ventilation. Voici quelques points à étudier avant d’installer son atelier.

Lumière, isolation et ventilation : les points à ne pas négliger

Selon les possibilités, un atelier est plutôt aménagé dans un garage ou un sous-sol. Parfois, on peut exploiter une dépendance extérieure à la maison. Dans tous les cas, cet espace dédié au bricolage se doit d’être bien éclairé, isolé et ventilé.

Si vous ne disposez pas de fenêtres pour apporter de la lumière naturelle, installez des néons ou des spots au-dessus de vos espaces de travail. Ne faites pas l’impasse sur la lumière, vous gagnerez en confort de travail.

De la même manière, l’isolation thermique et la ventilation sont indispensables pour bricoler sereinement. Vous ne serez pas frigorifié dans votre dépendance ou votre garage s’ils sont bien isolés. Vous risquez aussi de générer de la poussière en travaillant. Vous allez aussi utiliser des produits nocifs comme de la peinture, des vernis, des colles. Une bonne ventilation permettra d’aérer la pièce pour renouveler l’air.

Enfin, si vous choisissez d’installer votre atelier dans votre garage, votre sous-sol ou dans une pièce de la maison, il est impératif de penser à l’isolation phonique. L’utilisation de perceuse, ponceuse et autre appareil électrique de bricolage va générer du bruit, qui se répercutera dans toute la maison en cas de mauvaise isolation phonique.

Un espace de travail fonctionnel et organisé

Un atelier bien organisé vous permettra de travailler et de bricoler dans de bonnes conditions. Pensez dès le départ au nettoyage. Bricoler entraîne de la poussière, des copeaux de bois, des débris. L’atelier doit donc être nettoyé régulièrement. Pour faciliter cette étape, peignez tout simplement le sol et les murs en béton de votre garage ou de votre sous-sol.

Organisez ensuite l’atelier pour avoir tous les outils à portée de main, mais inaccessibles pour des enfants. Rangez aussi les produits toxiques en hauteur, dans des placards fermés et verrouillés. Les panneaux perforés isorel sont très pratiques pour ranger les outils facilement. Pensez aussi aux petits modules en plastique à tiroirs, pour organiser votre quincaillerie (vis, clous, écrous, etc.). Vous pouvez aussi recycler des pots en verre (type confiture ou bébé). Vissez les couvercles sur le dessous d’une étagère, rangez-y votre quincaille et fermez-les ensuite. Les vis et autres clous seront visibles et accessibles en quelques secondes. Si votre atelier est très petit, pensez aux servantes à roulettes. Non seulement vous y rangerez tous vos outils, mais vous pourrez aussi les déplacer selon vos besoins pour s’adapter à votre espace de travail.

Enfin, n’oubliez pas de dédier une surface au plan de travail ou à l’établi. Choisissez-le d’une hauteur réglable ou adaptée à votre taille pour un meilleur confort. Certains modèles peuvent être à roulettes, avec freins, tout comme les servantes.

[Focus] Une perceuse en fonctionnement génère environ 110 dB. Une utilisation régulière et quotidienne de plus de 10 secondes peut entraîner une perte d’audition permanente. Protégez-vous d’un casque antibruit lorsque vous manipulez des appareils de bricolage et de jardinage afin de protéger votre audition.

[Conseil du pro] Pour trouver la solution d’isolation thermique et phonique la plus adaptée à votre projet d’atelier, un professionnel pourra vous conseiller.

Article rédigé par Marie Dubuc en mars 2018.

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

logo tendance-travaux blanc ActualitésÀ proposLexiqueEmploiNous contacter

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?