Pourquoi faut-il nettoyer sa cheminée ?

Les beaux jours sont là, la température est clémente et votre système de chauffage est coupé depuis longtemps déjà. La cheminée est encore au repos pour quelques semaines. C’est l’occasion idéale pour l’entretenir et réaliser le nettoyage réglementaire !

Le ramonage : une obligation légale

Le ramonage d’une cheminée consiste à nettoyer son conduit pour éliminer les suies et les dépôts qui s’y sont formés au fur et à mesure de la combustion. Les conduits de cheminée, de poêle et de chauffage doivent être réalisés par un professionnel qualifié, qui vous délivrera un certificat de ramonage à conserver. Votre assureur peut vous demander copie de ce certificat pour justifier l’intervention.

Selon l’état du conduit et les difficultés d’accès, un ramonage peut durer entre 20 minutes et 1 heure environ. Il faudra compter entre 60 et 80 € pour la prestation, selon les régions, le temps passé et la difficulté du travail.

La fréquence du ramonage est déterminée par arrêté préfectoral ou municipal. Pensez à vous renseigner auprès de votre mairie. Généralement, il est demandé 2 ramonages par an, dont l’un durant la période de chauffe pour les conduits de chauffage au bois, au fioul et au charbon (et 1 seul pour le chauffage au gaz). En cas de chauffage électrique, aucun ramonage ne sera nécessaire puisqu’il n’existe pas de conduit.

Un nettoyage en règle

Après avoir fait réalisé votre ramonage par un professionnel, il est temps de nettoyer soigneusement la cheminée et ses accessoires. Commencez par le foyer. Prélevez les cendres à l’aide d’un seau et d’une petite pelle. Vous pourrez en ajouter un peu dans votre compost pour l’enrichir. Passez ensuite l’aspirateur pour éliminer les dernières cendres sans soulever trop de poussières.

Frottez le foyer à l’aide d’une brosse dure et d’un mélange d’eau chaude et de produit nettoyant comme de la lessive Saint Marc. Rincez le tout soigneusement à l’eau claire puis laissez sécher.

Nettoyez ensuite la vitre de votre cheminée avec un chiffon humide trempé dans la cendre ou tout simplement du vinaigre blanc. Frottez énergiquement puis rincez à l’eau chaude. Pour plus de facilité, il est conseillé de nettoyer la vitre de la cheminée régulièrement, environ 1 fois par semaine, lorsque le foyer est utilisé. Profitez de ce gros nettoyage pour vérifier l’état du joint de la vitre. Changez-le si besoin pour plus de sécurité.

Enfin, nettoyez les accessoires de votre cheminée, comme la plaque en fonte, la pince ou la pelle. Frottez la fonte avec un tampon abrasif pour ôter la rouille. Répartissez-y ensuite de l’huile de cuisine pour graisser la plaque et la protéger.

[Focus] En réalisant régulièrement le ramonage et le nettoyage de votre cheminée et des conduits de chauffage, vous limiterez les dépenses énergétiques en obtenant un bon rendement de votre système de chauffage.

[Conseil du pro] Faites toujours appel à un professionnel qualifié pour le ramonage de votre cheminée. Si vous ne faites pas réaliser le ramonage annuellement, vous risquez une amende de 3ème catégorie de 68 €.

Article rédigé par Marie Dubuc en juin 2018

Tags:
1 Commentaire
  1. […] cet entretien indispensable, vous pourrez utiliser correctement votre cheminée sans les risques liés à un conduit encrassé […]

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

logo tendance-travaux blanc ActualitésÀ proposLexiqueEmploiNous contacter

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?