parquet, contrecollé, stratifié

Depuis quelques années le parquet revient en force dans nos salons, chambres, cuisines et même salle de bains. Aidé par l’élargissement d’une gamme jouant sur les couleurs, finitions ou usages, son raffinement et son authenticité en font un revêtement de sol très prisé.

Un parquet est un revêtement de sol en bois ou à base de bois, dont la couche supérieure d’usure présente une épaisseur au moins égale à 2,5 mm pour du bois brut à poncer après pose et 2 mm pour les parquets finis, poncés, vernis ou huilés en usine (Norme NF 061 – Parquets).

En matière d’énergie grise, c’est à dire l’énergie nécessaire pour la production d’un produit, son cycle de vie et son élimination, le parquet est certainement le revêtement de sol le plus écologique. Tout au moins pour le parquet massif. Fabriqué à partir du bois, matériau naturel et recyclable, on le retrouve dans la plupart des vieilles bâtisses raisonnant et grinçant au travers des étages. Heureusement, les techniques de pose ont fortement évolué et le parquet devient un matériau très envié pour ses qualités acoustiques et même thermiques.

Mais avant de faire votre choix dans les larges gammes de produits proposés, voici un récapitulatif des différentes catégories de parquets sur le marché.

Le sol stratifié, pour faire comme !

Le sol stratifié n’est pas un parquet dans le sens légal du terme. On utilise pourtant souvent cette terminologie, « parquet stratifié », à mauvais escient. En effet, son épaisseur est bien inférieure au parquet massif ou contrecollé alors que sa finition est constituée d’une image de bois imprimée sur une sous couche composite et protégée par une résine. Son principal avantage est son prix. Il est également facile à entretenir. Pour la cuisine et la salle de bain, les sols stratifiés sont une alternative intéressante au carrelage ! Ils s’installent d’une simple pression grâce à la pose clipsable, et peuvent s’adapter à des sols chauffants basse température (inférieure à 28°C) et à des sols rafraîchissants. Autre avantage de taille : les sols stratifiés peuvent être démontables et remontables. Certains sols stratifiés proposent une imitation béton, ciment, aspect brossé vernis ou métal, pour un intérieur plus contemporain.
On trouve depuis peu des stratifiés en format dalle, pour une pose et un conditionnement facilités.

Le parquet contrecollé, l’alternative économique

Qu’on l’appelle multicouches ou contrecollé, ce parquet est destiné à être posé, le plus souvent sur un matériau préexistant. C’est un parquet reconstitué en 2 ou 3 couches de bois apportant chacune ses qualités. Durable, rénovable, il offre de bonnes capacités d’ #isolation thermique. On le distingue du parquet massif par sa couche visible faite d’une couche superficielle de parement, appelée par les fabricants « couche d’usure », composée de l’essence de bois. Cette couche doit être au moins épaisse de  2,5 mm. Il est déjà verni en usine. Au milieu, on trouve le support fait de particules de bois agglomérées, ou de panneaux de fibres de bois en haute densité (HDF). En dessous est collé un contre-parement en bois déroulé. Sa pose est plus facile qu’un parquet massif, notamment grâce au système clipsé. D’où l’appellation de parquet flottant, puisqu’il n’est pas collé au sol.
Qu’il soit haut de gamme « mono-lame » ou « multi-frise », il est habituellement vendu avec une finition vitrifiée. L’adaptation de certaines gammes le rend compatible avec des sols chauffants.

Le parquet massif, le summum du raffinement

C’est le parquet traditionnel, constitué de bois brut de 14 à 23 mm d’épaisseur. Les lames sont taillées à 100 % dans la même essence de bois brut. Les lames peuvent être collées (pour les parquets plus minces) ou clouées (pour les plus épais). Le parquet massif est usiné dans une seule frise de bois. Selon son épaisseur, il pourra être posé cloué soit sur lambourdes, soit sur solives (la pose traditionnelle) à partir de 20 mm, ou collé, soit “en plein” soit “en cordeaux”. La pose collée est impérative en cas de #chauffage par le sol. Il est proposé en largeurs traditionnelles de 70 ou 90 mm et en grandes largeurs : 140, 180 mm et plus. Le parquet massif est un matériau noble mais susceptible de déformations s’il n’est pas usiné et posé selon les règles de l’Art. Particularité exclusive du parquet massif, il est possible de le rénover plusieurs fois !
Les essences de bois les plus répandues sont le chêne, le châtaignier, le hêtre, l’olivier et certains bois plus exotiques comme le teck ou le wengé. Le parquet massif est proposé soit brut de rabotage, soit pré-poncé, soit fini en usine – vernis ou huilé. Il existe aussi des finitions spéciales vieilli, brut de sciage et cérusé.
Un bon parquet coûte relativement cher mais aura une surface mieux finie, de plus bel aspect. En outre, il résistera beaucoup plus longtemps à l’abrasion, à la pression (pieds de meubles, talons aiguille) et surtout au cisaillement dans les endroits de grand passage. Son entretien se fait avec des produits pour parquets : cires, huiles ou vernis.
Très tendance, la dalle mosaïque ou en marqueterie, est un sous-produit du parquet massif composé de petits éléments assemblés, le plus souvent de forme carrée, pour une pose collée ou flottante.

Dans tous les cas, le choix de votre revêtement de sol doit se faire en fonction de l’usage de la pièce. Un élément déterminant le choix est la possibilité de se procurer des accessoires compatibles avec le parquet (plinthes, seuils de portes…) dans la même gamme de produit pendant plusieurs années. Attention, le bois est un matériau naturel et vivant, ses caractéristiques se modifient sous l’action des variations de température et d’hygrométrie, selon les saisons et le milieu dans lequel il est placé.

[Conseil du pro] Pour les sols stratifiés, parquets contrecollé et pour certains modèles exclusifs de parquet massif, il est recommandé de conserver quelques colis d’avance au cas où le produit ne serait pas suivi chez le fabricant.

A EVITER : Poser soi-même son parquet
Un parquet nécessite une pose dans les règles de l’Art, comme indiqué plus haut. Afin de profiter longtemps de votre parquet massif ou contrecollé de qualité, faites appel à un professionnel de la pose, comme Technitoit. N’hésitez pas à demander un devis à Technitoit, c’est gratuit.

Article rédigé le 19 mars 2012, mis à jour le 28 novembre 2013 par G. LETHENET.

Tags:
4 Commentaires
  1. Carrelage salle de bains Il y a 4 années

    Bonjour,
    En ce qui concerne le parquet pour la salle de bains, c’est une possibilité, mais il faut prévoir un traitement contre l’humidité de cette pièce. Et privilégier les essences exotiques, telles que le teck.

  2. jerome Il y a 4 années

    Bonjour,

    J’ai fait posé sans exception du parquet dans toutes les pièces de maison, le rendu est parfait. nouveau charme de la maison

  3. […] un bain, pas besoin de se tenir debout ! Et comme on aura choisi un revêtement « cosy »avec un parquet ou un stratifié, on s’assoie volontiers par terre ou sur des poufs, des coussins. On n’hésite […]

  4. […] un bain, pas besoin de se tenir debout ! Et comme on aura choisi un revêtement « cosy »avec un parquet ou un stratifié, on s’assoie volontiers par terre ou sur des poufs, des coussins. On n’hésite […]

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

logo tendance-travaux blanc
ActualitésÀ proposLexiqueEmploiNous contacter

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?