4 minde lecture
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

Comment faire chauffer un four à bois ?

allumage four à bois

Généralement utilisé pour la cuisson d’une pizza, le four à bois est un dispositif qui demande un savoir-faire particulier. En effet, pour le faire chauffer, l’utilisateur doit suivre des étapes bien précises. Qu’il s’agisse d’un four semi-cylindrique ou circulaire, la technique d’allumage reste toujours la même. Afin d’obtenir un chauffage uniforme, il faut que le feu brûle pendant certains temps. Dans cet article, nous allons vous aider à faire chauffer correctement votre four à bois.

Le fonctionnement du four à bois

Économique et simple à utiliser, le four à bois est un aménagement traditionnel dédié à la cuisson de nombreuses recettes, notamment les pizzas et les pains. Pour arriver à une température d’environ 400 °C, il doit ingérer 6 à 8 kg de bois. En principe, ce résultat est atteint après 1 à 1 heure 30 de combustion. Afin que l’évacuation des fumées soit correcte, la porte du four doit rester ouverte. Vu que sa voûte dispose d’une forme particulière, l’air peut facilement circuler à l’intérieur du four tout en garantissant une combustion parfaite. Une fois à la bonne température, il suffit de procéder au vidage et nettoyage des cendres.

Le type de bois à utiliser pour un four à bois

Peu importe le modèle que vous possédez, un four à bois extérieur ou intérieur, vous pouvez utiliser tout type de bois. Cependant, chaque bois a ses propres rendements. Bien qu’il soit possible de l’alimenter avec des résineux, la meilleure solution est de choisir les bois épais tels que le charme, l’érable ou le chêne. Ces derniers bénéficient d’une puissance de chauffe plus élevée grâce à leur densité. Pour l’allumage du feu, privilégiez les bûches ayant 3 centimètres de diamètre et une longueur de moins de 25 centimètres. Il ne faut pas oublier que l’humidité du bois à utiliser est aussi essentielle. De préférence, il est conseillé de considérer les bûches qui ne dépassent pas un taux d’humidité de 20 %.

Le démarrage du four

Sachez que si vous avez un four à bois neuf ou qui n’a pas été démarré pendant une longue durée, il est nécessaire de l’allumer par paliers. De cette manière, vous pouvez éviter le choc thermique causé par la montée soudaine de la température. Connue sous le nom de « dérhumage« , cette technique consiste à réaliser de petits feux jusqu’à l’arrivée d’une chauffe normale.

D’autre part, afin de commencer l’allumage normal, vous devez démarrer le feu au milieu du four avec, soit du papier, soit un allume-feu. L’idéal est de placer deux bûches pour que l’air passe en dessous du feu. Comme vous le savez déjà, la porte doit être ouverte pendant la chauffe. Cela permet non seulement de faire sortir les fumées, mais également d’optimiser la circulation de l’air dans le four à bois.

L’entretien après l’allumage

Après avoir réussi cette première étape, il faut maintenant passer à l’entretien du feu. Pour ce faire, vous allez régulièrement alimenter le four avec du bois fendu ou des morceaux de bois. L’utilisation des bûches ou des bois denses n’est pas encore nécessaire puisqu’ils risquent d’éteindre le feu. Au fur et à mesure que la température augmente, vous devez pousser le feu au fond de manière progressive. Néanmoins, il faut savoir que l’emplacement du feu dépend des plats que vous allez cuisiner. À titre d’information, la première chauffe ne doit pas avoir une température trop élevée. Il suffit d’environ 100 °C pour que l’humidité interne s’évapore.

Quand arrêter l’alimentation en bois ?

La plupart du temps, le four à bois arrive à une bonne température après 1 heure 30 à 2 heures d’alimentation en bois. En regardant la voûte, vous pourriez facilement savoir quand arrêter d’ajouter du bois. En début de la chauffe, cette partie devient noire très rapidement, puis devient blanche lorsque le dispositif est prêt. Grâce à cette indication, vous pouvez être sûr d’entamer une cuisson à feu ouvert. Pour conserver la température, vous devez étaler les braises sur la totalité de la surface interne. Ainsi, la chaleur sera bien répartie dans tout le four. Sachez que sur certaines installations, un thermomètre est préinstallé pour que l’utilisateur soit au courant de la température. Le seul problème, c’est que cet outil peut dysfonctionner à tout moment.

Vous avez un projet de rénovation pour votre maison ?

Nos partenaires peuvent vous aider, demandez votre devis en ligne gratuitement.

Vous aimerez aussi

Réagir à l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Formulaire de contact

    Confiez-nous votre projet ou collaborons ensemble.

    Vos informations personnelles

    Suivant

    Sujet de votre demande d'information

    Ce site est protégé par reCAPTCHA, cette fonctionnalité est soumise aux règles de confidentialité et aux conditions d'utilisation de Google.