Marre de votre vieille cheminée à foyer ouvert inutilisée et qui prend une place monstre dans votre séjour ? Et si vous la remplaciez par un poêle à granulés de bois ? En rénovation, cette solution encore peu connue présente une multitudes d’avantages dont la plus intéressante est la réduction significative de votre facture d’énergie pour le chauffage de votre maison.

Le combustible bois, une énergie très économique

Poêle à granulés Emaflam ALMA ROND 9KW

En ces temps d’augmentations ininterrompues des prix des énergies, le bois redevient un combustible très intéressant économiquement. Les granulés de bois ou pellets sont issus des résidus. Agglomérés et compressés, ils sont 100 % naturels. Un peu plus chers à l’achat que des bûches classiques, ils restent néanmoins très abordables : 15 kg de pellets, pour une journée complète de chauffage, ne dépassent pas 5 euros. On estime les économies générées entre 20 et 40 % avec l’utilisation d’un poêle à granulés. Les granulés certifiés NF ou DIN sont reconnus pour leur qualité de combustion.

Les sacs de granulés sont disponibles partout. Le plus économique est de les acheter en grande quantité, si on a l’espace pour stocker les sacs. Les granulés se conservent facilement, en sachets, dans un endroit sec.
Petit bémol par rapport à un poêle à bois : pour fonctionner, le poêle à granulé nécessite d’être raccordé au système électrique : c’est la condition de son autonomie. En revanche, la consommation en électricité est très faible.

Les granulés de bois, une énergie à haut rendement et écologique

Poêle à Granulés Emaflam SANDRO 9 kW Blanc

Ce qui est remarquable avec les granulés, c’est qu’ils présentent un haut rendement. Ils sont brûlés encore plus efficacement que les bûches classiques : plus de 90% contre 80 à 90 % pour une bûche de bois. Les résidus après combustion, qui plus est, peuvent être utilisés comme engrais.

L’intérêt écologique du bois est le rejet très faible de CO2 lors de la combustion. C’est une énergie renouvelable et propre. Il est recommandé de choisir un fournisseur de granulés « local » pour réduire encore les émissions de CO2 dues au transport (recommandation ADEME).

Des aides pour s’équiper d’un poêle à granulés

Les poêles à bois et à granulés sont éligibles aux aides de l’État comme le crédit d’impôt, si leur performance correspond aux critères exigés, ce qui est la plupart du temps le cas*. Si vous pouvez en bénéficier, c’est un vrai coup de pouce pour diminuer le coût d’équipement et rentabiliser plus vite votre investissement.
Dans tous les cas, l’installation par un professionnel vous donne droit à une TVA réduite de 5,5 %.

Quel poêle à granulés choisir ?

Poêle à granulés Citra 13KW Beige

Choisir le bon dimensionnement de votre poêle contribue aux économies d’énergie : on raisonne, dans le cadre d’une habitation à isolation moyenne, sur 1 Kw pour 10 m². Si l’espace à chauffer se situe un peu au-dessus de la puissance d’un modèle, restez sur ce choix car chauffer au maximum de la capacité du poêle arrive rarement, sauf lors des pics de froids, soit que quelques jours par an en France.

Dans le cas où vous n’avez pas de conduit d’évacuation et qu’il est impossible d’en créer un, il existe des poêles avec conduit à ventouse, c’est-à-dire avec une sortie en façade. Cependant, la pose doit être réalisée très rigoureusement en raison du risque de fuite à l’intérieur de monoxyde carbone, un gaz inodore et mortel. Pour votre tranquillité, installez un détecteur de monoxyde à proximité de votre poêle.

Vous pourrez trouver pour certains appareils le label Flamme Verte, qui a été lancé en 2000 par l’ADEME. Ce label certifie un rendement de plus de 85 % et une émission très faible de particules fines pour les appareils fonctionnant à l’énergie bois (chaudières, poêles, cuisinières, etc.). Comme les poêles à granulés présentent pour la très grande majorité des rendements à plus de 90 %, ne vous arrêtez pas à ce critère pour faire votre choix.

Enfin, choisissez un poêle garanti au minimum deux ans. Sûrs de leurs produits, certains fabricants peuvent proposer jusqu’à 10 ans de garantie sur le corps de chauffe.

L’installation d’un poêle à granulés par un professionnel pour la garantie d’une efficacité optimale

Si vous avez une cheminée ou un vieux poêle, l’étape la plus délicate est l’enlèvement de l’existant. Une fois que vous avez fait place nette, l’installation de votre poêle à granulés se fait assez facilement par un professionnel. Après vérification de l’état du conduit et sa rénovation si besoin avec un tubage en inox, à lui de bien régler votre poêle selon les fiches de réglages remises par les fabricants pour que ce dernier vous donne entière satisfaction.

La facilité d’utilisation, le grand atout du poêle à granulés

Le poêle à granulés a l’avantage d’être très simple d’utilisation une fois installé :

  • Poêle à Granulés ALMA 9kW Rouge

    La programmation peut être journalière, hebdomadaire ou encore mensuelle. L’appareil se met en marche tout seul, et se régule de lui-même, selon ce que vous aurez décidé.

  • Le réglage de la température se fait à l’aide d’un panneau sur l’appareil ou encore avec une télécommande.
  • L’autonomie de l’appareil (certains sur plusieurs jours) ne nécessite pas de réapprovisionner le poêle toutes les deux heures environ comme un poêle à bois. Le système permet d’alimenter peu à peu le corps de chauffe grâce à un réservoir à granulés intégré. Les granulés sont engagés dans une vis sans fin, ou un système d’engrenage, qui s’actionne selon la programmation. Une résistance enflamme les granulés et l’air entrant entretient la combustion.
  • Les pellets ne dégagent quasiment pas de poussière lors de leur manipulation, et les résidus après combustion sont très faibles, d’où une propreté appréciable vis-à-vis de l’utilisation d’un poêle à bois. De plus, certains modèles sont équipés d’auto-nettoyant du brasier en fin de chauffe. Résultat : l’encrassement est résiduel.

A noter : au 1er janvier 2015 Paris et une centaine de communes environnantes interdiront l’usage des chauffages au bois à foyer ouvert ou à faible rendement. Cela ne concerne donc pas les poêles à bois dont les émissions de CO2 et particules fines sont très maîtrisées.

En chauffage d’appoint ou en chauffage principal, un appareil esthétique et chaleureux

On trouve deux types de systèmes de chauffe : par ventilation ou par convection. Dans le premier cas, l’air chaud pulsé permet une montée en température rapide de l’espace à chauffer, grâce à un ventilateur. De l’ordre d’une quarantaine de décibels en général (l’équivalent d’un bruit de fond dans un restaurant calme), il est possible sur certains modèles de moduler la vitesse du ventilateur, voire de l’arrêter. La convection quant à elle est silencieuse, mais il faut être patient pour que la diffusion de la chaleur soit perceptible dans les pièces.

En chauffage principal, il est recommandé de faire ramoner le conduit deux fois par an. En chauffage d’appoint, une seule fois devrait suffire. Le ramonage est obligatoire pour votre sécurité. De plus, votre assurance habitation pourra exiger la facture de ramonage en cas de problème.

Un bel objet qui donne du caractère à votre décoration intérieure

Les fabricants redoublent d’efforts pour proposer des modèles toujours plus élégants, qui s’adaptent aux différents cas de figure des espaces, comme des formes compactes pour des espaces étroits ou au contraire allongées, en encore ultra-plates. A simple ou double sortie d’air chaud, coins arrondis ou carrés, aux matériaux et aux couleurs multiples, vous trouverez forcément celui qui s’intégrera parfaitement à votre intérieur.

 

La flamme d’un poêle à granulés est moins fournie qu’une flamme de poêle à bois, mais elle est suffisante pour se rapprocher d’une flambée. Les appareils sont d’ailleurs équipés d’une grande vitre pour profiter des flammes.

Attention aux petites mains ! La vitre est brûlante, tenez éloignés les petits de l’appareil, tout comme toute cheminée ou autre poêle, ou installez une grille de protection.

Alors convaincus ? Il ne vous reste plus qu’à choisir le modèle qui vous plaira, et à vous les économies d’énergies !

[Conseil du pro] En complément d’un chauffage principal, il est bon de prévoir des chauffages d’appoint dans les chambres et salle de bains comme des radiants électriques à inertie par exemple, à faible consommation électrique. Une bonne isolation sous-toiture et des murs est également recommandée pour profiter pleinement des avantages de votre poêle à granulés.

[Focus] Technitoit recommande les poêles à granulés Emaflam. Vous pouvez les découvrir en agence, avec une offre spéciale de -10 % sur le prix d’achat :

* Aides soumises à conditions. Renseignez-vous sur www.renovation-info-service.gouv.fr, auprès de votre banque ou encore auprès de votre centre des impôts.

Tags:
1 Commentaire
  1. Paulpaul Il y a 2 années

    Bonjour à tous.
    Je me permets de vous faire part de notre petite expérience en la matière, nous avons fait l’acquisition d’un poêle a granulés.
    Il est installé depuis bientôt un an et fonctionne à merveille.
    Paul

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

logo tendance-travaux blanc
ActualitésÀ proposLexiqueEmploiNous contacter

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?