Traitement des bois de charpente

La rénovation de votre toiture ou de l’isolation des combles peut être un bon moment pour vérifier l’état de la charpente de votre maison. Ce sera l’occasion de vérifier que votre charpente est en bon état, sans présence de parasites comme des insectes xylophages ou des champignons.

Pourquoi traiter une charpente ?

Du fait des normes actuelles, une charpente bois neuve sera protégée durant 10 ans. En effet, elle est traitée selon l’essence du bois. Mais il faut aussi veiller à ce que la charpente soit correctement entretenue, en supprimant les éventuelles zones d’humidité (filtres, infiltrations…).

Au-delà de 10 ans, il est nécessaire de faire vérifier la charpente par une entreprise spécialisée. Le technicien identifiera les éventuels parasites, l’impact sur la charpente et sa structure. Il pourra alors proposer le traitement le plus adaptée.

Les insectes xylophages comme les termites, le capricorne des maisons, le lyctus brunneus ou la vrillette peuvent attaquer fortement le bois de charpente sans que cela ne soit tout de suite visible à l’œil nu. Principalement présent dans le Sud-Ouest et l’Ouest de la France, ce phénomène peut s’avérer particulièrement dangereux pour la structure du bâtiment car cela peut impacter la solidité de la charpente.

Curatif ou préventif : quel traitement adopté ?

Après avoir vérifié quelles sont les pièces de la charpente à traiter et éventuellement à renforcer ou changer, vous pourrez passer à l’étape du traitement du bois. Selon les dégâts causés, vous aurez 2 possibilités : soit un traitement curatif en profondeur, soit un traitement préventif.

Le traitement curatif en profondeur du bois

Lorsqu’il est trop atteint par les termites et les xylophages, le bois de la charpente doit subir un traitement curatif afin d’éliminer tous les nuisibles. Il faut savoir que puisqu’ils vivent en colonies, ces derniers peuvent se reproduire très rapidement.

Après avoir bien dépoussiéré le bois, le technicien percera les éléments de la charpente afin d’y positionner des injecteurs en profondeur. Ils serviront à injecter le produit de traitement sous pression à l’aide d’une pompe adaptée. Très rapidement, les termites et les xylophages seront éliminés.

Une pulvérisation complémentaire avec un produit de traitement préventif peut être réalisée pour éviter le retour des nuisibles.

Le traitement préventif à la surface du bois

Quand le bois est peu touché, le technicien pourra procéder à un traitement préventif, en surface du bois. Il commencera ainsi par bien dépoussiérer les bois de la charpente. Il pulvérisera ensuite le produit de traitement sur toute la surface du bois pour créer une barrière protectrice contre les nuisibles.

[Focus] Le développement d’une colonie de nuisibles peut être particulièrement rapide. La larve de vrillette va ainsi se nourrir de bois pendant 3 ans avant de devenir adulte. Elle va alors pondre 50 œufs et donner ainsi naissance à environ 30 larves durant ses 2 à 3 semaines de vie. En 9 ans, une vrillette aura ainsi une descendance de près de 8000 larves !

[Conseil du pro] La présence d’insectes xylophages et de nuisibles du bois peut parfois être complexe à identifier, car quasi invisible à l’œil nu. Faites appel à un professionnel spécialisé qui effectuera un diagnostic précis de votre charpente, pour éviter tout dégât important.

Article rédigé par Marie Dubuc en août 2018.

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

logo tendance-travaux blanc ActualitésÀ proposLexiqueEmploiNous contacter

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?