calculer la puissance d'un chauffage

Calculer la puissance nécessaire pour chauffer une pièce ou une habitation n’est pas une mince affaire. L’enjeu est important, aussi bien au niveau environnemental (économie d’énergie, pollution) qu’au niveau de la consommation, donc de votre facture. Ainsi, si la puissance du chauffage n’est pas suffisante, vous serez tenté de pousser un peu le thermostat et le dispositif fonctionnera en surrégime, donc en surconsommation. Inversement, si vos chauffages sont surdimensionnés, le besoin en énergie sera également trop important et vous en paierez le prix en électricité.

Ainsi, il est important de prendre en compte de nombreux paramètres pour réaliser le bon dimensionnement. Voici quelques conseils pour faire le bon choix.

Les facteurs à prendre en compte

Le dimensionnement d’une installation de chauffage est complexe. Il dépend en général de multiples facteurs :

1 – de nombreux points de déperditions de chaleur
Une habitation ancienne (avant 1975) est généralement truffée de sources potentielles de déperditions énergétiques, à commencer par la #toiture (isolation des combles), puis les murs (isolation intérieure ou extérieure), le sol et enfin les portes et fenêtres. En fonction de l’orientation des façades, les pièces exposées au nord doivent impérativement disposer de vitrage et de parois à #isolation renforcée. Idéalement, côté sud le dimensionnement des fenêtres sera adapté à une meilleure exposition au soleil, notamment en hiver.

2 – du niveau de confort à atteindre en température intérieure
Selon la zone géographique dans laquelle se situe le logement, les différences de températures peuvent être plus ou moins importantes. Il faut ainsi considérer la température de base (minimale) de votre région et prendre en compte les températures intérieures souhaitées. Voici un tableau des températures conseillées pour chaque pièce de la maison :

3 – de la pratique ou pas de l’intermittence ou d’un ralenti de nuit
Des dispositifs électroniques (ou couplés à une solution domotique) permettent de réguler ou d’automatiser la chauffe dans la journée (pendant les absences) et pendant la nuit sur les heures creuses de votre compteur électrique.

La méthode de calcul

Pour effectuer le bon calcul de dimensionnement de puissance du chauffage, nous partirons du constat que vous avez fait les travaux d’isolation des combles, des parois extérieures et le changement de vos menuiseries. Ainsi, votre maison est fin prête pour recevoir une solution de chauffage digne de son efficacité énergétique.

La méthode que nous allons vous donner est très théorique et ne peut être prise pour solution définitive de calcul de dimensionnement pour toutes les situations. Il est important de faire appel à des professionnels pour réaliser la bonne étude en fonction de votre cas particulier.

Voici l’équation élémentaire pour tenter de déterminer le bon dimensionnement :

Puissance nécessaire du radiateur ( W) = G x V x DeltaT x 1.2.

On définit les différentes paramètres ainsi :

  • G : coefficient d’isolation moyen des logements à isolation supérieure (*).
  • V = volume de la pièce (m3) = Longueur X largeur X hauteur.
  • Delta T = différence de température maximale entre intérieur et extérieur.
  • 1.2 = coefficient de sur-dimensionnement moyen.

Prenons par exemple une pièce de 20 m² avec une hauteur de 2,4mètres .
Température intérieure voulue : 19°C
Température extérieure minimale : -8°C

P( watts ) = 1,2 X 20 X 2,4 X ( 19- ( -8 ) ) X 1,2 = 1.826W.

Afin d’obtenir 19°C dans cette pièce, il convient d’installer un radiateur produisant 2.000Watts.

(*) Le coefficient G moyen d’un logement à isolation et vitrage supérieur est dans notre cas estimé à 1,2 contre une moyenne nationale de 1,4.

En résumé :

  • réaliser en premier lieu les travaux d’amélioration thermique (isolation, vitrages)
  • à chaque pièce son chauffage en fonction du volume, de l’isolation et du confort souhaité
  • demander les conseils d’un professionnel avant tout investissement

[Conseil du pro] L’erreur la plus courante dans le dimensionnement d’une installation de chauffage est de reprendre la puissance de l’installation existante. Comme on le voit ci-dessus, pour éviter un sur ou sous-dimensionnement, il faut prendre en compte de nombreux paramètres très différents en fonction de votre région et de la conception de votre habitation. Ne faites pas confiance aveuglément.

[Focus] Chez Technitoit, nous avons des conseillers spécialisés et formés pour répondre à vos demandes spécifiques de conseil en énergie. N’hésitez pas à nous consulter.

A éviter : se lancer dans un changement de chauffage sans avoir au préalable améliorer l’efficacité énergétique de votre bâtiment. Si votre maison est une “passoire thermique”, les gains espérés d’une nouvelle solution de chauffage seront minimes. En commençant par modifier l’isolation de la toiture, des murs et des fenêtres, vous pourrez alors dimensionner votre chauffage à vos performances thermiques.

Rédigé par Pascal F en mars 2013 et mis à jour le 12/02/2015.

Tags:
5 Commentaires
  1. Cédric Il y a 3 années

    Bonsoir,

    Je ne m’étais jamais posé la question concernant le dimensionnement de mon chauffage électrique par rapport au volume à chauffer et le type de pièce. Une fois qu’on a lu cet article, cela nous semble très logique. Je tenterai de réfléchir à tout cela la prochaine fois que je ferai des travaux de rénovation et que je devrai changer mes chauffages électriques.

    • papychocques Il y a 3 années

      Bonjour, cela ne coute pas cher un thermostat d’ambiance permet de moduler la température dans la cuisine et salon qui sont aujourd’hui ouverts , bien sur il faudra relier ce dispositif au chauffage.
      pour les autres pièces le thermostat de l’appareil permet d’adapter la température, il vaut mieux posséder un appareil plus puissant que le contraire car dans ce cas la durée de vie sera écourtée.

  2. Paul Il y a 3 années

    très instructif, merci

  3. […] éviter : surdimensionner son chauffage par rapport à sa pièce ! Il existe des méthodes de calcul pour dimensionner la puissance et le nombre de chauffages. Cela vous évitera la surconsommation ou la […]

  4. […] suffit de brancher le convecteur sur le secteur pour qu’il fonctionne. Il faudra évidemment dimensionner votre chauffage à la taille et aux performances thermiques de la pièce. Mais on ne peut difficilement faire plus […]

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

logo tendance-travaux blanc
ActualitésÀ proposLexiqueEmploiNous contacter

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?