sécurité du logement pendant les vacances

Partir en vacances, quitter sa maison plusieurs jours en toute tranquillité demande à être vigilant sur certains points. La crainte de la facture d’électricité astronomique lors du retour peut être évitée grâce à de petites astuces. Quels sont les points à vérifier avant de partir en congés pour réduire sa consommation d’énergie ? Quelles sont les bons gestes à avoir ? Voici les réponses aux questions à se poser lors d’une absence prolongée.

Ne pas couper le chauffage

En automne et en hiver, lors d’une absence, il est déconseillé de couper complètement le chauffage. Non seulement vous n’économiserez pas d’énergie mais en plus la consommation de vos radiateurs au redémarrage sera très coûteuse en électricité. Votre maison aura moins besoin d’énergie pour retrouver sa température initiale si le chauffage avait été laissé à basse température.

Maintenir une température adaptée

Lors d’une longue absence, la température minimale acceptable au sein d’une habitation se situe entre 7 et 12°C. La température maximale recommandée est de 19°C. Pour la plupart des installations de chauffage, elle correspond à la position « minimum » ou « hors gel » qu’il est recommandé de mettre en route. La position « hors gel » permet notamment de protéger les logements et les conduites d’eau des basses températures de l’hiver ainsi que de la condensation sur les parois de la maison. Le thermostat intérieur programmable est un dispositif idéal qui propose ce mode « hors gel » en plus de réguler la température de la maison selon les périodes de la journée.

Fermer les volets et les rideaux

En périodes froides, pour mieux conserver la chaleur, pensez à fermer vos volets et vos rideaux. Vérifiez que les radiateurs ne sont pas obstrués par des objets facilement inflammables ou trop proches d’eux. En période estivale, les volets et les stores limiteront l’entrée de la chaleur, épargnant ainsi vos plantes par exemple. C’est aussi un moyen d’éviter une utilisation énergivore de la climatisation.

Éviter les fuites d’eau et les mauvaises odeurs

Si vous vous éclipsez plus de quatre jours, baissez la température du chauffe-eau à 10°C pour permettre une protection contre le gel et arrêtez la pompe de circulation de l’eau chaude sanitaire pour économiser de l’énergie. Il est important de respecter cette température de 10°C sous peine de voir apparaître des légionelles, des bactéries qui peuvent nuire au système respiratoire lorsque l’on prend une douche. Si vous possédez une Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC), elle pourra quant à elle assurer le bon renouvellement de l’air dans la maison durant votre absence et ainsi empêcher les traces d’humidité et les moisissures.

Éteindre les appareils énergivores inutiles

Laissez seulement en marche les appareils vitaux de votre maison comme le réfrigérateur ou le congélateur si vous y laissez de la nourriture. Vous pouvez par contre les vider et les débrancher dans le cas d’une absence de plusieurs mois. Pour éviter toute consommation inutile d’énergie, mieux vaut éteindre tous les appareils qui ne vous seront pas utiles durant votre absence : chaîne hi-fi, réveil, télévision, ordinateurs, consoles de jeu, box internet, cafetière, veilleuse… Ils peuvent représenter jusqu’à 10% de votre facture électrique*. Pensez aussi à éteindre toutes les lumières éclairant l’intérieur et l’extérieur de la maison. L’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas.

Limiter sa consommation sur le long terme

Pour limiter vos dépenses énergétiques tout au long de l’année, que vous soyez absents longtemps ou non, la rénovation thermique de la maison est une solution intéressante qui permet de faire baisser sa facture d’énergie. Mettre en place une isolation thermique dans son logement est aussi la garantie d’un besoin moins grand de consommer de l’énergie. Sur le très long terme, elle permet un confort de vie optimale en stoppant les infiltrations d’air et les ponts thermiques qui perturbent la température intérieure de la maison.

[Conseil du pro] : Penser que régler le thermostat au maximum accélérera le réchauffement de la maison est une idée reçue. Aucune rapidité supplémentaire ne sera constatée et cela aura plutôt tendance à accroître votre consommation électrique et ainsi revoir à la hausse le montant de votre facture énergétique. Mettre votre installation électrique aux normes est aussi un moyen de limiter votre consommation.

[Focus] Lors de longues absences, le risque de cambriolage augmente fortement. En France, toutes les 90 secondes**, une habitation est vandalisée.Pensez donc à vous équiper d’un système d’alarme pour dormir en vacances sur vos deux oreilles;

À éviter : Oartir en laissant les volets ouverts. Même si c’est le signe d’une maison inoccupée, les cambrioleurs savent très bien repérer les habitations vides de leurs locataires. Donc autant fermer les volets pour ne pas faciliter leurs méfaits.

* sources : http://www.consoglobe.com/energie-high-tech-dormant-2924-cg

** Bulletin 2012 ONDRP, Ministère de l’intérieur et Ministère du Logement, bulletin 2012 Observatoire National de la délinquance et des réponses pénales, Ministère de l’Intérieur, Ministère du Logement, DGSCGC, www.service-public.fr.

Article rédigé par Yann P. et mis à jour en décembre 2017

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

logo tendance-travaux blanc ActualitésÀ proposLexiqueEmploiNous contacter

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?