l'isolation thermique d'un mur au nord

La plupart des maisons françaises construites avant les années 80 sont de véritables « passoires thermiques ». Leur premier point faible : la toiture. Le second vient des parois exposées au nord. Cette partie du bâti ne voit en effet jamais le soleil de manière directe. Pour traiter cette faiblesse énergétique et générer des économies sur sa facture de chauffage, le mieux est d’améliorer l’isolation des murs. Mais comment entreprendre cette rénovation thermique spécifique ?

Isoler par l’intérieur

Penser que les murs épais (en pierres, briques) sont suffisants pour isoler une habitation est un malentendu. Leurs capacités d’inertie (1) diminuent avec le temps : en période froide ou chaude, les parois prennent la température ambiante et ne font plus fonction d’isolant.

Souvent, sur ces murs froids apparaissent des phénomènes de condensation dans les pièces les plus humides. C’est, la plupart du temps, un symptôme de défaut d’isolation mais parfois une problématique de pont thermique ou de manque de ventilation.

La solution la plus courante et la plus économique consiste à ajouter un isolant sur le mur intérieur. Sa réalisation est très accessible, facilité notamment par sa rapidité de mise en œuvre.

Pour le choix de l’isolant, l’épaisseur est un paramètre fondamental. Plus le flux de chaleur est réduit, moins il y a de pertes de chaleur (en hiver) et moins les pièces se réchauffent en été. Donc, une forte résistance thermique de l’isolant est indispensable. La performance thermique des isolants s’exprime exclusivement sous la forme d’une résistance thermique R mesurée en unités du système international de mesure (m²K/W) et indiquée sur l’étiquette de la certification Acermi du produit. Plus cet indicateur est élevé, meilleures seront les performances thermiques.

Cette technique d’isolation par l’intérieur présente toutefois 2 inconvénients majeurs : elle ne permet pas traiter tous les ponts thermiques (L) et fait perdre de l’espace à la pièce.

Pour gagner de la place, vous pourriez être tenté par des isolants de la catégorie Produits Minces Réfléchissants (PMR) ou Isolants Minces Réflecteurs (IMR). Mais ceux-ci ne sont pas des produits miracles, comme le souligne cette avis technique de l’ADEME (pdf ). Ils peuvent en revanche jouer un rôle de complément d’isolation en respectant des précautions de pose pour éviter certains désordres (risque de condensation). Plus d’infos : http://bit.ly/LWR6k7

A noter : il est possible de bénéficier d’un crédit d’impôt développement durable (CIDD) au taux de 15% de la facturation réalisée par un professionnel. Celui-ci sera attribué dans le cadre d’une isolation thermique sous condition de ressources, de performances de l’isolant et dans la limite d’un plafond de dépenses. (2).
Voir notre infographie sur le CICC

Isoler par l’extérieur

Il arrive parfois que vous soyez contraints par l’espace ou dans l’impossibilité de libérer la pièce pour isoler votre mur de l’intérieur. L’isolation par l’extérieur (ITE) sera alors une alternative incontournable.

L’ITE permet de dresser une véritable enveloppe thermique au bâti, sans discontinuité, de façon à réduire fortement les ponts thermiques, et ainsi limiter les prises ou déperditions de chaleur. La structure est aussi protégée contre le vieillissement et les infiltrations d’air ou d’humidité.

La mise en place d’une ITE est une affaire de professionnel. Il aura l’expérience du traitement des points particuliers (angles, encadrements de baies, appuis de fenêtres, seuils de portes…).

Les techniques et matériaux pour ce type d’isolation sont très variés avec une efficacité relativement équivalente. Ce qui compte avant tout, c’est la maîtrise de la pose et le respect des règles de l’art et autres DTU (Document Technique Unifié).

Parce que réaliser l’ITE modifie l’aspect extérieur du bâti, il est important de vérifier auprès du service d’urbanisme de votre mairie

  • si l’isolation par l’extérieur est possible;
  • si les matériaux et les coloris choisis sont acceptés.

Il vous faudra, de plus, instruire un dossier de déclaration préalable de travaux auprès de la mairie.

N’oubliez pas que dans le cadre de la revente d’un bien, la valorisation s’effectuera aussi sur la prise en compte des performances thermiques.

A noter : seule une #ventilation étudiée et maîtrisée permet d’évacuer l’air vicié d’un logement et de faire entrer la quantité d’air propre nécessaire au confort et à la qualité de vie des occupants.

Quelque soit la technique utilisée pour isoler votre mur exposé plein nord, le mieux est de faire appel à un professionnel qui maîtrise la totalité de l’opération pour éviter tout risque de malfaçon.

[Conseil du pro] Attention à ne pas boucher les grilles de ventilation haute et basse existantes lors de travaux d’isolation. Veiller aussi à bien étanchéifier les prises électriques et interrupteurs souvent source d’entrée d’air

[Focus] Technitoit vous propose plusieurs solutions d’isolation par l’extérieur. Nos conseillers établissent un diagnostic qui tient compte de la nature et de la régularité du support pour définir la méthode la plus adaptée à la pose de l’ITE. Demandez un rendez-vous.

(1) Inertie : l’inertie thermique d’un bâtiment est sa capacité à emmagasiner puis à restituer la chaleur de manière diffuse. Plus l’inertie d’un bâtiment est forte, plus il se réchauffe et se refroidit lentement.
(2) Plus d’infos sur le CIDD : http://www.economie.gouv.fr/cedef/economie-energie-credit-dimpot

Tags:
3 Commentaires
  1. Anonyme Il y a 4 années

    Merci pour les astuces, l’isolation n’est pas quelque chose de simple à mettre en place surtout que les personnes que j’ai contacté ne sont pas au point. j’ai de superbes murs en pierres et je ne sais pas comment faire pour avoir une isolation “dans les normes”, je ne veux pas gâcher le design intérieur ni extérieur. Avez-vous déjà connu des cas similaires ? Merci d’avance pour les conseils que vous pourrez m’apporter.

    • PascalF Il y a 4 années

      La pierre n’étant pas un matériau isolant et vecteur de pont thermique, il vous faudra faire un choix. Vous pouvez toujours gagner en esthétique avec le meilleur compromis en isolant par l’extérieur et en ajoutant un bardage bois pour la finition. Vous garderez le charme intérieur et donnerez un cachet supplémentaire à votre extérieur, tout en supprimant les ponts thermiques.

  2. […] de la toiture et isolation thermique par l’extérieur (ITE) pour la façade : Technitoit a de nouveau fait des heureux parmi ses […]

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

logo tendance-travaux blanc
ActualitésÀ proposLexiqueEmploiNous contacter

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?