réparation d'escalier

Trois éléments composent un escalier, les contremarches, les marches posées en vertical et les limons, support sur lequel reposent les deux premiers éléments. Si en marchant votre escalier grince ou craque, il est certain qu’un des composants est défaillant. Pour remédier à la nuisible sonorisation du grincement, réparer son escalier se présente comme la solution la plus simple. Voici en quoi consiste la réparation d’un escalier en bois qui frotte contre lui-même.

Quelle est l’origine des problèmes de grincement de l’escalier ?

Il est possible que sa vie durant, votre escalier ait été confronté à un problème défectueux. La chose à faire est d’acheter un escalier chez Fontanotshop pour bénéficier d’une multitude de choix d’escaliers modernes, esthétiques, originaux et conçus dans des matériaux hautes performances très rares. Plusieurs raisons peuvent par contre conduire à réparer un escalier, surtout lorsque le craquement est assourdissant et dérangeant.

Toutefois, avant de le réparer, il faut bien connaître et identifier ce qui a mal tourné lors de son installation ou pendant sa durée de vie. Le premier facteur qui pourrait être à la base du problème est le taux d’humidité dans les pièces du logement. Vous n’ignorez pas que le bois est un matériau de fabrication qui vit, respire et réagit aux changements climatiques du milieu dans lequel il évolue.

En contact avec la température et l’humidité du logement, il peut gonfler et se rétracter, ce qui signifie qu’il faudra réparer son escalier lorsque le bois subit ses transformations répétées et s’use avec le temps. D’autre part, le craquement peut provenir de l’utilisation quotidienne qui est faite de l’escalier ; les passages fréquents peuvent alors abîmer et fragiliser la solidité du bois à certains endroits. Au fil du temps, l’accumulation de charges interrompues affaiblit :

  • Le bois ;
  • Les points de jonction ;
  • Les fixations ;
  • Les ajustements.

À partir de ce moment, les nuisances sonores émises se font de plus belles et il devient impératif de situer chaque problème pour y apporter une solution.

Comment localiser la source des craquements ?

Rénover un escalier de la meilleure des façons consiste avant tout à examiner et identifier les zones d’appui qui posent problème afin que les assemblages ne se disjoignent pas totalement. Pour ce faire, réalisez ces opérations sur le dessus comme en dessous pour savoir les zones sensibles à réparer.

Sur le dessus

Réalisez délicatement des allers-venir sur les marches de l’escalier pour repérer les points de frottement. Faites attention non seulement aux côtés de l’escalier, mais également aux marches et contremarches.

Pour ne pas avoir à reprendre l’exercice au moment où vous voudrez réparer votre escalier, marquez chaque emplacement repéré marche par marche. Utilisez un crayon bois, un stylo-feutre ou simplement un ruban adhésif. Pour un repérage réussi, n’hésitez pas à exercer une forte pression sur différents endroits pour prendre en compte toutes les sources de grincement.

En deçà de l’escalier

Suivez le même processus pour identifier les zones fragiles en dessous de l’escalier si vous pouvez y accéder. Vérifier toute la longueur et surtout les assemblages. Lorsque vous remarquerez un rai de lumière à quelque endroit, marquez-le.

Avant de se décider à entamer l’étape qui consiste à réparer son escalier, il faut, dans la mesure du possible, prendre garde à examiner les lignes de jonction qui relient le limon au support mural. Quelques millimètres de séparation suffiront à déclencher le grincement de l’escalier.

Maintenant que vous avez identifié les sources de production de grincement, place aux solutions pour empêcher et arrêter ces bruits désagréables.

L’huile de lin pour limiter les dégâts

Avant de penser aux travaux qui vous couteront de l’argent, adoptez des solutions très simples et plus ou moins efficaces. En effet, l’huile de lin est un produit préconisé pour réparer un escalier qui craque et atténuer ses bruits. En plus de cela, il est une solution économique.

Avant de l’appliquer, il est conseillé de débarrasser les interstices des saletés qui les encombrent à l’aide d’une lame fine qui peut être une spatule. Ensuite, passez un coup d’huile de lin sur les marches et contremarches. Attendez un moment pour que le produit s’assèche. Vous remarquerez que les grincements auront diminué.

La paraffine et le talc, d’excellents alliés pour réparer les escaliers craquants

Tout comme l’huile de lin, la paraffine est idéale pour mettre fin aux grincements sans cesse des escaliers. Pour réparer un escalier en bois assourdissant, appliquez-y du talc. Ce produit possède des propriétés pénétrantes pouvant limiter les fissures qui se créent dans les marches, contremarches et limons. Lorsqu’il sera sec, enlevez le reste du talc en vous servant d’un balai ou d’un plumeau.

Vous pouvez également étaler de la paraffine aux endroits repérés afin d’amoindrir les bruits provoqués par les marches. La paraffine a la capacité de lubrifier et de nourrir les marches même si ce ne sera pas éternel.

Les clous, une solution efficace contre les grincements

Une solution radicale pour faire cesser ou réparer un escalier bruissant consiste à reclouer de façon diagonale les marches et contremarches. Puisque le grincement vient du frottement entre les deux éléments, il serait judicieux de les refixer.

 S’il est possible d’accéder au-dessous de l’escalier, répétez la même opération afin de maximiser vos chances de réussir la réparation. Camouflez les trous à l’aide d’une pâte à bois à frictionner afin d’avoir l’idéale finition.

Ce sont là les astuces imparables pour réparer un escalier qui grince !

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?