toutes les définitions utiles sur le volet

Rénover les fenêtres de sa maison demande de se poser la question des fermetures : quelle solution choisir entre volet battant, pliant roulant ou encore coulissant ? Après le lexique de la fenêtre, voici celui du volet.

Volet battant

Barre : élément venant renforcer les lames du panneau par un maintien horizontal.

Barrillet : élément de serrure permettant de verrouiller le volet de l’extérieur

Bouvetage : technique d’emboîtement des lames pour obtenir des éléments de grandes largeurs en bois massif. Moyen d’éviter les fentes et les déformations. La technique consiste en recouper à cœur les planches trop larges puis de les ré-assembler.

Butée : située sur l’appui de fenêtre, elle stoppe la fermeture du volet.

Écharpe : renforcement du panneau de manière transversale, complétant les barres horizontales, donnent au volet battant le fameux « Z ».

Emboîture : insertion d’une pièce dans une autre, voir bouvetage.

Espagnolette : système à poignée de fermeture/ouverture et de verrouillage de volet.

Gond : fixé dans le mur, il permet l’articulation du volet battant à l’ouverture et à la fermeture.

Lame : élément emboîté dans d’autres lames, l’ensemble formant un panneau de volet battant. Les lames peuvent être espacées, formant une persienne.

Panneau : emboîtement des lames verticales, parfois renforcé par des barres et une écharpe, il constitue le corps du volet. Généralement il est installé par paire, de part et d’autre de la fenêtre.

Penture : pièce de quincaillerie fixée sur le panneau et placée en haut et en bas, repliée à l’extrémité, destinée à recevoir un gond.

Tablier ou battant : ensemble constituant le volet. Il peut être double : à lames horizontales intérieures / verticales extérieures, plein, ajouré, en bois, en aluminium, en PVC, à contour aluminium et intérieur bois…

Tringle métallique : barre métallique verticale située à l’extrémité du battant destinée à verrouiller la fermeture des volets, ou horizontale, dans l’épaisseur des lames, destinée à rigidifier et renforcer le volet. Assure une parfaite tenue dans le temps.

Volet persienne ou jalousie : volet composé d’un panneau avec ouvertures, permettant de jouer avec la lumière. Les lames peuvent être ajourées, non ajourées ou arasées, fixes ou orientables.

Volet coulissant

Chariot de roulement : mécanisme permettant au volet de « rouler » sur le rail facilement de manière horizontale.

Rails de guidage : situés en haut et en bas, ils guident le mouvement du volet.

Volet pliant

Vantail : les vantaux se plient les uns derrière les autres pour se loger sur les côtés de la fenêtre.

Volet roulant

Axe d’enroulement : le tablier est fixé à un axe métallique horizontal. Son mouvement rotatif entraîne l’ouverture ou la fermeture du volet.

Bloc baie : ensemble de la #menuiserie complète (fenêtre, porte-fenêtre) et du volet roulant intégré.

Coffre de volet roulant : caisson protecteur dans lequel se déroule et s’enroule le tablier du volet roulant, autour de l’axe d’enroulement. Installé en hauteur, suivant le type de pose, le coffre est visible ou non (intégré dans le linteau, élément permettant de soutenir les matériaux du mur au-dessous d’une ouverture). Il peut être en bois, en PVC ou en aluminium.

Coulisse ou glissière : pièce latérale comportant une rainure permettant de diriger et maintenir le tablier lors de la montée et de la descente du volet roulant. Il y a 2 coulisses par volet roulant, de chaque coté du tablier.

Couple conique : ensemble mécanique qui facilite l’ouverture et la fermeture du volet grâce à un système de pignons (composés d’une lyre et d’une couronne). Il a la même fonction que le treuil.

Couronne : composant du couple conique. La couronne et la lyre s’assemblent  sur le pignon conique. Elle se présente sous la forme d’une roue dentée sur tout son contour.

Crabot : pièce de forme cannelée qui permet la jonction de 2 pièces (couronne et lyre) sur le couple conique ou le treuil.

Enrouleur de sangle : système permettant de manœuvrer l’ouverture ou la fermeture du volet roulant. Muni d’un ressort, l’enrouleur permet au volet équipé d’une sangle de rester ouvert. Il peut être dissimulé dans le mur ou dans situé un boîtier extérieur.

Genouillère : également appelée cardan ou rotule, élément d’articulation de la manivelle.

Glissière : voir coulisse.

Lames : appelées lamelles de par leur faible largeur, elles sont emboîtées les unes dans les autres, formant le tablier. Elles peuvent être intercalées avec un isolant souple.

Lyre : composant du couple conique. La lyre est une pièce dans laquelle la couronne s’emboîte. Un pignon permet de changer l’axe de rotation et de démultiplier la force sur la couronne.

Manivelle (avec sa tringle de manœuvre) : la manivelle entraîne l’axe d’enroulement situé dans le coffre. Elle permet de monter ou d’abaisser le tablier.

Poignée de manivelle : partie basse de la manivelle articulée en deux parties pour effectuer des rotations d’ouverture ou de fermeture.

Poignée de tirage directe : facile à poser en bas de volet, elle ne convient pas aux volets lourds. L’ouverture et la fermeture se font à la force du bras.

Rotule de manivelle : élément permettant d’articuler les différentes parties constituant la manivelle de manière à ouvrir ou fermer le volet roulant.

Tringle de manœuvre : axe fixe qui, relié à la manivelle par une rotule, permet d’actionner l’ouverture ou la fermeture du volet roulant.

Sangle : reliée à l’axe d’enroulement, la manipulation de la sangle dirige la montée ou la descente du tablier (voir enrouleur de sangle).

Sortie de coffre : liaison entre l’axe d’enroulement situé dans le coffre et le système d’ouverture ou fermeture du volet (câble moteur, manivelle ou sangle). L’emplacement varie en fonction du type de pose. Tablier : ensemble des lames horizontales articulées. Le tablier constitue le volet. Il s’enroule et se déroule dans le coffre lors de l’ouverture et de la fermeture du volet.

Treuil : voir couple conique.

Verrou anti-effraction : Serrure de volet roulant qui empêche toute insertion des mains ou d’outil entre le seuil et la lame finale du volet. Système d’ancrage de la lame finale à l’appui de fenêtre. Une gâche en acier est fixée sur l’appui de fenêtre ou sur le montant de la fenêtre. Une plaque avec vis soudées, invisibles de l’extérieur en acier est fixée sur l’appui de la fenêtre en intérieur, avec un système de verrou avec poignée en acier pour verrouillage et déverrouillage manuels. Accessoires du volet

Motorisation : ajout d’un moteur au système de manœuvre du volet. Les ouvertures et fermetures sont ainsi automatisées. La motorisation peut être filaire (bouton à position fixe) ou radio (badge ou télécommande émetteur sans fil/smartphone).

Projection : système d’ouverture vers l’avant du volet roulant permettant de combiner protection du soleil, luminosité et aération.

Joint brosse : joint caoutchouc avec finition brosse souple, sur les baies coulissantes et les coulisses de volet roulant.

Domotique : système de programmation qui permet de gérer l’heure et la date d’ouverture et de fermeture des volets. Différents programmes donnent la possibilité de choisir des jours et des heures différentes, selon les saisons et selon les volets. En vacances, cela permet de simuler une présence. V

olet solaire : motorisé, il fonctionne sur une batterie, rechargée grâce à l’énergie solaire. Une cellule photovoltaïque permet de transformer les rayons du soleil en énergie.

Indices, normes et certifications

NF : les volets roulants doivent être conformes à la norme VEMCROS. Pour les commandes de volets roulants, la norme NF C 15-100 inécessite un circuit spécialisé 16 A avec une section de câble 1,5 mm2 (ou 20 A avec une section de câble 2,5 mm2). Il est possible de mettre plusieurs volets sur le même circuit. Mais au moins 2 circuits protégeront des pannes d’électricité. Concernant les fermetures, les volets doivent respecter la Norme EN 13 659. La certification “NF Fermetures” répond également aux spécifications complémentaires des règles de certification NF 202 (Résistance au vent, tenue à l’endurance à l’ouverture/fermeture, confort de manœuvre, fausses manœuvres, résistance mécanique des composants, tenue aux chocs, tenue à la chaleur, occultation, sensibilité à la corrosion).

IRP : Indice de Résistance à la Pression. L’indice donne le poids de pression à partir duquel les lames se déforment. L’indice va de 10 (le moins élevé) jusqu’à150, (la meilleure résistance anti-effraction possible). Pour les autres labels, ils sont communs à ceux des fenêtres. Vous les retrouverez ici

Pour la rénovation, Technitoit vous propose une gamme complète de volets battants et motorisés. Renseignez-vous auprès d’un conseiller.

Tags:
1 Commentaire
  1. […] Voir notre lexique du Volet […]

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

logo tendance-travaux blanc
ActualitésÀ proposLexiqueEmploiNous contacter

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?