4 minde lecture
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

Quels sont les différents types de parquets ?

5433b61c59ed2acf36a8fe48c5b8831f.jpg

Le parquet est un revêtement de sol réputé pour son caractère noble et pour apporter une ambiance très chaleureuse à l’intérieur d’un espace. L’odeur du bois apporte beaucoup de charme dans une pièce et c’est pour cette raison qu’on retrouve ce revêtement dans les styles décoratifs rustiques, scandinaves, industriels ou empire. Aujourd’hui, les techniques de fabrication ont beaucoup évolué et elles permettent de produire différents types de parquets que l’on peut classer en trois catégories.

Le parquet massif

Le parquet massif est le plus noble des parquets, car il est composé uniquement de bois. Néanmoins, la qualité de ce dernier peut être variable en fonction des essences de bois choisies. Les bois les plus recherchés en intérieur sont le hêtre, le frêne, le châtaigner et bien entendu le chêne. L’aspect visuel sera différent selon l’origine de l’arbre et les traitements qu’il aura reçus (vernis, huilage ou brut). Pour les pièces d’eau et l’extérieur, on optera pour du parquet vitrifié ou des essences de bois exotiques réputés pour résister à l’eau comme le teck par exemple.

Les avantages du parquet massif sont nombreux notamment en matière d’isolation thermique et acoustique. C’est aussi le plus confortable au niveau de la sensation de marche. En revanche, il a pour défaut de ne pas être à la portée de toutes les bourses. Il est conseillé d’opter pour une pose clouée ou pour une pose collée. La pose flottante est fortement déconseillée, car le bois massif peut fortement jouer avec les températures et l’humidité.

Le parquet contrecollé

Ce type de parquet offre le meilleur rapport qualité prix du marché. En effet, il a l’aspect esthétique du parquet massif grâce à sa couche d’usure en bois brut tout restant abordable d’un point de vue financier, car cette couche est contrecollée sur une base en composite. On choisit l’essence du bois selon les mêmes critères que pour un parquet massif, y compris au niveau des traitements appliqués sur le bois. Il est possible de l’installer en pose flottante en optant pour un système de lame emboitable, ou de le coller. La pose peut se faire sur un autre revêtement. Légèrement moins isolant que le parquet massif, il faudra opter pour une sous couche de très bonne qualité qui assurera l’isolation thermique et acoustique. Certaines lames de parquet contrecollé contiennent une sous-couche intégrée qui peut être utilisée sur un revêtement étanche, mais il faudra prévoir une sous-couche pare-vapeur sur une dalle de béton.

Le sol stratifié

Le revêtement qu’on appelle le parquet stratifié est fabriqué à partir d’un assemblage de matériaux composites dont la surface est imprimée avec des techniques qui permettent d’imiter le bois. C’est le moins cher des parquets, mais la qualité est très variable. En effet, les modèles d’entrée de gamme sont très fins et sans relief. Néanmoins, certaines lames de stratifié de bonne qualité imitent parfaitement bien l’aspect, les aspérités ainsi que les reliefs du bois. Le résultat peut être très bluffant. On trouve des lames à emboiter en général qui sont très faciles à installer. Idéal pour les petits budgets, on les utilise aussi pour équiper des chambres d’enfants ainsi que des logements destinés à la location.

Vous avez un projet de rénovation pour votre maison ?

Nos partenaires peuvent vous aider, demandez votre devis en ligne gratuitement.

Vous aimerez aussi

Réagir à l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Formulaire de contact

    Confiez-nous votre projet ou collaborons ensemble.

    Vos informations personnelles

    Suivant

    Sujet de votre demande d'information

    Ce site est protégé par reCAPTCHA, cette fonctionnalité est soumise aux règles de confidentialité et aux conditions d'utilisation de Google.