,

À l’occasion de la journée des droits de la femme du 8 mars, c’est le moment de rendre hommage à ces femmes qui ont su trouver leur place dans le milieu de la décoration, du bâtiment et de la rénovation.

Source

Une femme a su s’imposer auprès du grand public, notamment par le biais de la télévision. Sophie Ferjani, décoratrice et architecte d’intérieur, s’est fait connaître grâce à l’émission “Maison à Vendre” diffusée sur M6. Le principe ? Relooker une maison pour faciliter sa vente. Ce relooking qui consiste à garder des meubles existants tout en apportant une vraie modernité dans la décoration est appelé “Home staging”. Même si elle était professionnelle bien avant, l’émission a permis une vraie reconnaissance de son travail. En 2018, elle est choisie pour être la marraine du salon Hors Série Maison.

Source

Depuis quelques années, les blogs déco envahissent la toile. Les femmes sont très présentes dans ce domaine. Elles partagent avec les internautes l’évolution de la décoration intérieure de leur propre habitation ainsi que leurs conseils. Une hirondelle dans les tiroirs, Turbulences déco ou encore Blueberry Home ont su se faire une place dans l’univers de l’inspiration déco. Parfois même, les femmes partagent l’aventure de la rénovation de leur maison. C’est le cas de Céline au détour d’un chemin, qui n’hésite pas à parler de son état d’esprit au moment des travaux. Aujourd’hui, les femmes participent aux travaux de rénovation de leur maison et n’ont plus peur de se mettre au bricolage pour améliorer leur habitat.


CÉRÉMONIE DU PRIX DES FEMMES ARCHITECTES 2018
Source

Elles sont également de plus en plus reconnues dans le domaine de l’architecture. D’après une étude menée par le Conseil des architectes d’Europe, elles sont de plus en plus nombreuses dans la profession, ce qui vient progressivement équilibrer la répartition homme-femme.
L’ARVHA, Association pour la Recherche sur la Ville décerne chaque année le “Prix des femmes architectes”. Nicole Condorcet, celle qui a notamment contribué à l’aménagement des ateliers de construction et d’exposition de la Machine sur l’île de Nantes, est récompensée pour son travail en 2018 avec ce prix. Lors d’une interview dédiée à Chroniques d’architecture, elle affirme que les femmes restent encore trop peu nombreuses à monter leur entreprise dans le domaine de l’architecture. Par ailleurs, elles accèdent plus difficilement à des projets institutionnels.

Certes, il s’agit d’une vraie valorisation du travail des femmes à travers ce “Prix des femmes architectes”. Mais il reste encore du chemin à parcourir pour qu’elles soient tout simplement reconnues uniquement en tant qu’architectes, sans distinction avec les hommes.

Article rédigé par Camille E. en mars 2019

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

logo tendance-travaux blanc ActualitésÀ proposLexiqueEmploiNous contacter

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?