chaudière à condensation au gaz

Aussi écologique qu’économique, la chaudière à condensation au gaz devient, jour après jour, de plus en plus populaire. Si son prix est plus élevé en comparaison avec celui des chaudières classiques (qui ne condensent pas), il est amorti grâce à la réalisation des économies à long terme et les aides financières auxquelles on a droit. 

Vous voulez changer votre vieille chaudière ? On vous dit à propos de la chaudière à condensation au gaz. 

Chaudière à condensation au gaz : définition et fonctionnement

En général, une chaudière à condensation au gaz requiert un apport de combustible dans le but d’en garantir le fonctionnement. 

Ce dernier reste le même que celui d’une chaudière classique. En d’autres mots, c’est la consommation du combustible qui permet de procurer de la chaleur. Néanmoins, un point crucial la différencie de la chaudière traditionnelle. 

En effet, la chaudière à condensation au gaz dispose d’un système permettant de maintenir la chaleur provenant des fumées provenant de la combustion. Les fumées passent via un échangeur-condenseur à l’intérieur duquel l’eau du circuit de chauffage circule. 

Ainsi, la vapeur d’eau des fumées est condensée et occasionne la libération d’une chaleur latente, parce qu’elle provient d’un changement d’état physique d’une matière. L’eau restante issue du refroidissement des vapeurs est évacuée par le réseau des canalisations des eaux usées.

Une fois cette chaleur captée, les fumées peuvent, après, être évacuées vers l’extérieur. Des fumées de l’ordre de 70 °C sont émises alors que dans un modèle classique, les fumées évacuées sont de température près de 200 °C.

Chaudière à condensation au gaz : les différentes versions

Une chaudière à condensation au gaz peut être adaptée de deux manières distinctes. En effet, elle peut être utilisée à des fins de chauffage seulement, il s’agit, dans ce cas, d’une chaudière simple service ou bien en usage double, cela veut dire pour la production d’eau chaude et le chauffage. On appelle ce principe « double service ».

Selon la capacité que l’on veut et l’espace dont on possède, deux versions de chaudières à condensation au gaz sont installables :

  • Modèle mural : il s’agit d’une chaudière à condensation au gaz compacte et parfaite pour les petits espaces. Ce dispositif peut être installé dans un placard. Étant une solution pratique et esthétique, ce système est malheureusement doté d’une faible puissance.
  • Modèle sol : c’est la chaudière à condensation au gaz robuste appropriée aux sous-sol ou garages permettant d’alimenter des habitations d’une plus grande superficie.

Peu importe le modèle acquis, il est important d’être équipé d’un moyen fiable qui permet d’évacuer les fumées. Pour installer une chaudière à condensation au gaz, Plombier-lyonnais peut mettre toute son expertise à votre service si vous souhaitez que le travail soit réalisé par des professionnels de la plomberie. 

L’artisan utilise généralement une ventouse, c’est-à-dire que la façade est percée pour créer une arrivée d’air et un orifice d’évacuation. 

Dans le cadre où ce principe n’est pas faisable, il est toujours possible d’assurer ces évacuations par un conduit normal.

Pour faire le meilleur choix de chaudière à condensation au gaz, il convient de choisir le modèle qui s’adapte aux différents types de gaz, y inclus le mélange de biogaz. 

Un autre argument en faveur de l’obtention d’une chaudière à gaz à condensation est que l’énergie ne doit pas être réservée dans l’habitation. Les chaudières compactes à condensation au gaz permettent de réaliser un gain de de l’espace et laissent plus de place dans la cave ou la buanderie.

chaudière à condensation gaz murale

Les avantages et inconvénients de la chaudière à condensation au gaz  

Comme tout autre dispositif de chauffage, la chaudière à condensation au gaz, connaît actuellement un vif engouement.  Voyons ses principaux avantages et inconvénients ! 

Les avantages 

Une chaudière à condensation au gaz se caractérise par plusieurs avantages. Elle permet de faire de considérables économies d’énergie et d’agir pour protéger la planète. 

Reprenant le même principe qu’une chaudière classique, la chaudière à condensation au gaz présente l’intérêt de tirer profit de l’ensemble des calories émises par la combustion du gaz naturel via un processus de condensation. Assurant à la fois la production d’eau chaude sanitaire et le chauffage, la chaudière haute performance énergétique a tendance à consommer moins de combustibles pour procurer presque la même quantité de chaleur qu’une chaudière basse température. 

Étant respectueuse de l’environnement, la chaudière à combustion au gaz rejette moins de gaz carbonique et de dioxydes d’azote dans l’air. En addition, cette chaudière révolutionnaire émet des fumées atteignant uniquement un degré de température de 50°. 

En fait, parmi les modèles commercialisés actuellement sur le marché, la chaudière à condensation au gaz est la plus économique. En effet, elle présente un très bon rapport qualité-prix et vous aidera à faire des économies d’énergie de 20 % en moyenne sur la facture annuelle. 

Le rendement global de la chaudière à condensation au gaz avoisine à peu près 105 à 110 %, ce qui signifie que votre dispositif de chauffage restitue plus d’énergie qu’il n’en consomme. Mis à part, l’installation de cette chaudière vous donne droit de bénéficier d’un crédit d’impôt développement durable, à hauteur de 15 % sur le prix d’achat de celle-ci, et ce selon vos ressources.

Les inconvénients 

Toutefois, la chaudière à condensation au gaz détient quelques points faibles. En fait, en ce qui concerne sa puissance, celle-ci est relativement faible puisqu’elle oscille entre 5 à 25 kW en fonction de la surface à chauffer. En outre, il est bon de savoir que le gaz est un combustible largement dépendant des importations et considéré comme une matière première non renouvelable.

Selon les prévisions, le prix du gaz va grimper à long terme. De plus, il n’est pas possible d’en faire des réserves à prix abordable, si on ne dispose pas d’une grande citerne à gaz. Mis à part, il ne pas ignorer le fait que ce type de chaudière requiert une révision annuelle obligatoire. 

Quel prix pour une chaudière à condensation au gaz ?

Généralement, l’achat d’une chaudière à condensation au gaz nécessite la préparation d’un budget compris entre 3 000 euros et 7 000 euros, et ce selon le fabricant et le type d’installation, au mur ou au sol. Les critères qu’on vient de noter ci-dessous sont susceptibles de faire monter la facture :

  • L’isolation et la configuration de l’habitation
  • Le nombre d’utilisateurs et la surface à chauffer 
  • La marque et le type de modèle (mural ou sol)
  • La température de chauffe désirée
  • Le raccordement au réseau des eaux usées et au gaz de ville

Par ailleurs, suivant la marque et le modèle, la mise en place d’une chaudière à condensation au gaz coûte en moyenne entre 3 000 et 5 000 euros HT. En fait, dans une construction neuve, le coût de la chaudière à condensation est inclus au coût total de l’habitation.

Il est possible de bénéficier d’aides à la rénovation pour le changement de votre ancienne chaudière par une chaudière à condensation au gaz. Ainsi, vous pourrez profiter des aides suivantes : 

  • Taux de TVA réduit à 5,5 %
  • MaPrimeRénov’
  • Certificats d’Économies d’Énergie
  • Éco-prêt à taux zéro
  • Subventions de l’Anah

Toutefois, il faut prendre en considération qu’il est primordial d’entretenir sa chaudière périodiquement pour optimiser son fonctionnement et éviter les éventuelles pannes et les risques d’intoxication au monoxyde de carbone. Du coup, il faut toujours prévoir un budget annuel pour ce fait.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?