4 minde lecture
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

Comment est calculé l’assurance d’un prêt immobilier ?

assurance pret immobilier

L’assurance immobilière est différente de l’assurance habitation. Le second concept consiste à protéger son bien contre les éventuels dégâts et la première concerne les prêts. Lorsqu’on contracte un crédit immobilier, l’établissement financier impose l’assurance immobilière. Quelles sont ces spécificités ? Comment les calculer ? Zoom sur ces principes.

L’utilité de cette assurance

Les prêts immobiliers sont généralement contractés sur le long terme, dans un délai de 10 ans au minimum. Ainsi, plusieurs évènements fortuits sont à prévoir jusqu’à la fin des échéances comme le chômage, les maladies graves ou même un décès.

L’assurance est exigée par la banque. Elle lui permet d’éviter les pertes lorsque l’emprunteur a des difficultés à rembourser dans les temps. Côté héritiers, elle est également essentielle pour éviter la saisie du bien et des garanties en cas de décès du souscripteur.

Quant aux modalités, l’assurance immobilière varie en fonction de la durée du prêt et de son montant. Ce montant est perçu durant le remboursement des mensualités. Les experts en assurance pret immobilier donnent plus de précision sur les principes du concept.

Modalité des calculs

Le taux indiqué dans le contrat est calculé par rapport aux montants initiaux du capital prêté. Ce taux est annuel et sa fixation dépend de plusieurs facteurs comme l’âge, la stabilité du poste ou la santé de l’emprunteur.

À titre d’exemple, si pour un prêt de 200 000 euros à rembourser en 20 ans, le taux de l’assurance immobilière est de 0,5 %, l’emprunteur devra payer 1 000 euros par mois. Ainsi, chaque mois, la somme de 83,33 euros sera ajoutée à ses échéances.

Le calcul est procédé ainsi : 200 000 x 0,5/100 = 1 000 euros. On divise les 1 000 euros par 12 pour obtenir les 83,33 euros/mois qu’il faudra ajouter à ses mensualités. Pendant 20 ans, cet emprunteur payera 20 000 euros d’assurance immobilière en tout.

Négocier les taux

Les primes d’assurances immobilières pèsent lourd sur les échéances. Toutefois, il est toujours possible de négocier les taux auprès de son conseiller financier. Il faudrait s’armer des meilleurs arguments pour mettre en valeur son profil.

La législation accorde également la possibilité de déléguer les assurances. De ce fait, il est désormais tout à fait possible d’opter pour une assurance différente de celle proposée par la banque. Par ce moyen, l’emprunteur peut faire jouer la concurrence. Il peut également changer d’assureur durant la durée de ses échéances pour économiser quelques euros.

Pour rependre l’exemple précédant avec un taux de 0,4% le calcul se fait comme suit : 200 000 x 0.4/100 = 800 € euros. On divise les 800 € euros par 12 pour obtenir les 66,66 € euros/mois. Le montant total de l’assurance immobilière s’élève à 16 000 euros et un gros écart de 4 000 euros est observé.

Il ne faut pas hésiter à comparer les prix et faire jouer la concurrence pour faire baisser ses mensualités de manière conséquente. D’ailleurs, un prêt est composé de plusieurs assurances bancaires à prendre en compte comme l’assurance individuelle. Il est important de savoir que le taux de l’emprunt est différent de celui de l’assurance. Les établissements financiers mettent toujours en avant le taux de l’emprunt sans parler des assurances. Ce qui explique la nécessité de bien lire le contrat avant d’accepter.

Le calcul suivant permet de faire le point entre le prix du prêt et celui de son assurance. L’exemple est tiré d’un prêt à 200 000 euros, à rembourser en 20 ans, avec un taux de 1,43 % et une assurance de 0,5 % par an. 200 000 x 1.43/100 = 2 860 euros annuels. Les intérêts à payer s’élèvent en tout à 57 200 euros et l’assurance immobilière est de 20 000 euros.

Passer par un comparateur

Pour éviter de se tromper dans les calculs, il est recommandé de passer par des comparateurs en ligne. Chaque établissement propose sur son site ce système qui permet de simplifier les opérations des clients. Les comparateurs sont assez faciles à utiliser. Il suffit d’indiquer la somme à emprunter, la durée souhaitée de l’échéance et l’âge du souscripteur. Le système indique le montant global des mensualités. Par la suite, il faudrait contacter le conseiller pour obtenir les informations détaillées sur les différents taux à prévoir.

Vous avez un projet de rénovation pour votre maison ?

Nos partenaires peuvent vous aider, demandez votre devis en ligne gratuitement.

Vous aimerez aussi

Réagir à l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Formulaire de contact

    Confiez-nous votre projet ou collaborons ensemble.

    Vos informations personnelles

    Suivant

    Sujet de votre demande d'information

    Ce site est protégé par reCAPTCHA, cette fonctionnalité est soumise aux règles de confidentialité et aux conditions d'utilisation de Google.