fabrication volets battants bois

Fabriquer soi-même ses propres volets battants en bois est un bon moyen pour profiter de volets sur mesure et à petit prix. Même si vous n’êtes pas un expert dans le domaine du bricolage, ces travaux sont largement à votre portée. Il vous suffit seulement de posséder le matériel adéquat et de respecter certaines étapes importantes pour que tout se passe bien.

Pour vous aider à mener à bien votre projet, vous trouverez, dans le petit guide ci-dessous, tout ce que vous avez besoin de savoir pour fabriquer facilement et efficacement vos volets en bois.

Pourquoi fabriquer ses volets en bois soi-même ?

Fabriquer soi-même ses volets battants en bois peut être très avantageux. Ainsi, en fabriquant vous-même vos volets, vous pourrez réaliser d’importantes économies sur le plan financier. Si vous avez un budget restreint, mais que vous souhaitez tout de même installer de nouveaux volets, les fabriquer en bois est la meilleure alternative possible.

Le bois, à l’inverse de l’aluminium ou du PVC, est un matériau vivant et nécessite un peu d’entretien chaque année : léger ponçage et application de lasure, peinture ou vernis selon les goûts. L’aluminium est beaucoup plus cher à l’achat (notamment à cause de l’envolée des prix depuis le coronavirus), mais ne nécessite pas ou peu d’entretien ; il est cependant plus difficile à travailler si vous prenez mal vos mesures. Le PVC est quant à lui moins cher, mais plus fragile ; vous risquez de devoir les changer plus souvent.

De plus, cela vous permettra également d’obtenir des volets sur mesure. En effet, si vous disposez d’encadrements de fenêtres de taille non standard, réaliser vous-même vos volets en bois vous fera faire des économies en plus d’obtenir un résultat personnalisé qui répondra à vos envies.

Si ce type de projet peut faire peur, en particulier si vous n’avez pas l’habitude de bricoler, ne vous inquiétez pas. En pratique, ce n’est pas très compliqué, il vous faudra seulement prendre un peu de votre temps et être minutieux.

Le matériel nécessaire pour fabriquer ses volets

Avant de vous lancer dans la fabrication de vos volets en bois, vous devrez d’abord rassembler tout le matériel nécessaire à leur construction.

Ainsi, vous aurez besoin d’outils bien spécifiques. Pour votre projet, vous devrez vous munir d’un mètre, d’une règle, d’une équerre et de papier abrasif. Vous devrez également prévoir une scie circulaire, une scie égoïne, une ponceuse électrique, ainsi qu’une fraiseuse électrique si vous avez besoin de renforcer l’ouvrage à l’aide de lamelles. Il vous faudra aussi du matériel pour construire vos volets. Vous devrez donc prévoir des vis, des barres à Z en bois, de la peinture spéciale extérieur ou lasure, et des lames de bois profilées pour l’emboîtement à l’aide de rainures et languettes.

En ce qui concerne le type de bois, il est préférable de vous tourner vers une essence à la fois solide et résistante. En effet, vos volets seront exposés aux intempéries extérieures tout au long de l’année. Vous pourrez, par exemple, vous tourner vers une essence de sapin Douglas ou encore de Mélèze résineux, réputé pour être imputrescible. Pour protéger votre bois, vous pourrez aussi le vernir ou y appliquer de la lasure. Ce dernier sera alors beaucoup plus robuste.

Les étapes de fabrication d’un volet battant en bois

Maintenant que vous avez rassemblé tout le matériel nécessaire, vous allez pouvoir commencer la construction de votre premier vantail. Il suffira de répéter les opérations pour les autres vantaux.

Nous vous conseillons de lire cet article en parallèle pour tout comprendre du lexique du volet : https://www.tendance-travaux.fr/renovation/menuiseries/lexique-du-volet/

La prise des mesures

La première étape consiste à prendre les mesures de vos volets et à préparer les lames de bois.

Pour cela, vous devrez mesurer vos fenêtres et déterminer la taille finale de vos volets. Pour vous aider, sachez que la taille d’un volet correspond généralement à la taille de l’encadrement de votre fenêtre divisée par deux.

Gardez à l’esprit ce vieil adage de menuisier : « Mesurer deux fois, c’est couper une fois ! »

Une fois vos mesures prises, vous devrez préparer vos lames de bois. Pour cela, vous devez couper les lames aux dimensions souhaitées en vous aidant d’une scie circulaire stationnaire ou d’une scie égoïne. Pour éviter tout risque d’accident, pensez à porter des gants anti-coupure et des lunettes de protection.

Poncer légèrement les extrémités de vos lames avec un papier abrasif ou à la ponceuse excentrique, puis passez à l’étape suivante, l’assemblage.

Assembler le volet

Vous allez pouvoir commencer à assembler les volets de votre maison. Pour cela, posez vos lames de bois pour faire en sorte qu’elles forment votre premier volet. Pensez à revérifier que les dimensions soient toujours bonnes vis-à-vis de l’encadrement de fenêtre, cela vous permettra de rattraper le tir plus facilement avant l’assemblage réel au cas où vous auriez mal mesuré quelque chose.

Une fois que l’assemblage à blanc vous semble correct, il faut réellement assembler les lames du volet. Pour cela, badigeonnez les flancs des lames de colle à bois, puis accolez les lames entre elles et maintenez-les fermement en place à l’aide de serre-joints le temps du séchage. Si vos lames ne sont pas profilées pour s’emboiter, vous pouvez renforcer cet ouvrage à l’aide de tourillons ou lamelles (dominos) sur les flancs.

Ensuite, vous devrez utiliser des barres de bois que vous disposerez en écharpe (forme de Z) sur le dos de vos volets. Vous devrez alors marquer l’emplacement de chaque barre sur vos volets, puis les découper aux mesures souhaitées en vous servant d’une scie égoïne, d’une scie sauteuse ou circulaire. L’extrémité de chaque barre sera taillé à 20°

Une fois que vous aurez coupé vos barres à Z aux bonnes dimensions, vous pourrez utiliser une perceuse électrique pour percer les emplacements destinés aux vis. Il ne vous restera plus qu’à visser vos tasseaux avec une visseuse électrique. Choisissez des vis en inox qui résisteront mieux à l’humidité.

Si les gonds sont déjà présents sur la façade de votre maison, vous devez simuler l’emplacement à blanc des pentures pour les prévoir sur vos volets en bois. Pour cela, placez les pentures seules sur les gonds et plaquez votre premier volet à son futur emplacement. Demandez ensuite à une personne de marquer l’emplacement des pentures pour que vous puissiez ensuite les fixer à plat. Recommencez l’opération avec le second vantail.

Une fois les pentures posées, reste la tringle métallique qui viendra supporter l’espagnolette ou crémone, système nécessaire pour fermer vos volets. Il vous faudra également fixer la butée basse sur l’appui de fenêtre et les arrêts de vent sur la façade.

Enfin, pensez à ajouter une barre d’emboiture sur un des vantaux, permettant de joindre les deux volets. Il est aussi possible d’ajouter des emboitures sur le dessus des volets qui viendront s’appuyer sur le linteau, mais ce n’est pas obligatoire.

Peindre les volets

Si vous le souhaitez, et nous vous le conseillons fortement, vous pouvez également peindre vos volets ou les lasurer. En effet, si vous laissez le bois à nu, il risque de s’abimer très rapidement et pourrir.

Pour cela, comme pour tous travaux de peinture, il faut préparer le support avant tout. Si vos lames sont neuves, un ponçage à grain léger (120 à 180) sera suffisant. S’il s’agit d’une rénovation, deux passages de ponceuse seront nécessaire, le premier à gros grain (40 à 80), puis le second à grain léger. Enfin, appliquez une couche d’impression ou apprêt. Cela vous permettra de bloquer le fond du support et permettra à la peinture d’adhérer davantage.

Ensuite, il est conseillé par les peintres en bâtiment de peindre le volet directement posé, sinon quoi, la peinture risquerait de ne pas être uniforme et dans le sens des lames de bois. Par ailleurs, pensez à peindre le dessus du volet, mais pas le dessous, cela permettra à l’humidité du bois de s’évacuer naturellement par le bas du volet. Si vous peignez le dessous, le bas de vos volets risquerait de « gonfler » à cause de l’humidité et la peinture s’écaillerait.

Une fois toutes ces étapes terminées, vous n’aurez plus qu’à poser vos volets sur votre façade et apprécier le résultat de vos travaux.

Vous savez maintenant tout ce qu’il faut connaître pour fabriquer soi-même ses volets battants en bois. Il ne vous reste plus qu’à vous lancer dans les travaux. Sachez qu’il existe également d’autres types de volets (aluminium et PVC notamment) à découvrir ici : https://www.tendance-travaux.fr/renovation/quels-sont-les-differents-types-de-volets-et-comment-les-choisir/

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?