6 minde lecture

Comment isoler thermiquement un mur ?

isolation thermique extérieur

Vous souhaitez rénover votre maison ? N’oubliez pas de penser à la rénovation de votre isolation thermique. En effet, c’est une des actions les importantes à part la mise en place de l’isolation au niveau de la toiture. Vous devez savoir que de telles actions nécessitent la connaissance des différentes caractéristiques de l’isolant. Mais quel type d’isolant devrons-nous utiliser pour isoler thermiquement un mur ?

Quelle est la meilleure isolation thermique pour un mur ?

Généralement, pour isoler un mur, nous devons recourir à un isolant qui est à moitié rigide. Il est aussi préférable d’user d’un isolant doté d’un lambda faible. De tels critères sont indispensables pour une meilleure optimisation de la surface destinée à l’habitation dans notre logement.

Quoi qu’il en soit, vous pourrez user d’une laine minérale pour isoler thermiquement vos murs. En effet, ce matériau vous offre la possibilité d’avoir une résistance thermique à l’ordre de 3 m2 K/W. Quant à l’épaisseur de l’isolant, elle est de 90 mm. En vissant ce dernier sous une ossature en métal, vous pourrez optimiser votre isolation.

Mais, vous avez aussi la possibilité d’opter pour une laine de verre pour isoler thermiquement vos murs. Beaucoup de gens choisissent cette matière, car ils pensent que c’est une meilleure isolation pour un mur. Ce qui n’empêche pas certaines personnes de recourir à une isolation en fibre de bois. Le seul hic pour ce dernier est qu’il faut faire très attention en ce qui concerne le choix des panneaux d’isolant. Effectivement, il faut éviter que ces panneaux entrent en contact avec de l’eau. Cela est dû au fait que le bois se dégrade plus vite lorsqu’il est soumis à une retenue d’eau. D’ailleurs, c’est le cas de toute matière végétale. Toutefois, si vous voulez opter pour ce type d’isolant, usez d’une membrane hygrorégulante qui lui est adaptée.

Enfin, nous avons les panneaux en polystyrène extrudé. Ces derniers sont aussi idéals pour isoler un mur. Cependant, ils ne sont pas d’une grande utilité en ce qui concerne l’isolation phonique.

Quels sont les différents procédés pour isoler thermiquement un mur ?

Il y a différentes manières de procéder à l’isolation thermique d’un mur. Tout dépend du type de mur que nous avons mis en place.

Comment faire si nos murs sont en parpaing ?

Soyez sans crainte. L’isolation d’un mur en parpaing n’est guère complexe. Les techniques sont presque les mêmes que pour un mur classique. Cependant, il est préférable de recourir à un isolant en laine de verre. Ce dernier s’avère être très performant sur le plan thermique. Il en est de même au niveau phonique. Sachez également qu’un isolant en laine de verre présente une particularité dans la mesure où nous pouvons le qualifier de 2 en 1.

Comment faire si nous voulons obtenir une isolation mince ?

Sur le marché, nous pouvons trouver différentes isolations dites minces. En effet, ceux qui œuvrent dans ce domaine peuvent nous proposer des isolants qualifiés de minces et réfléchissants. Il y a aussi ceux qui lui ont donné le nom de films minces. Quel que soit son nom, l’isolant mince a reçu une certification en matière d’isolant thermique performant.

Ce matériau se compose d’une lame d’air que vous ne pourrez pas bouger, car elle est immobile. En général, en utilisant cette sorte d’isolant, vous bénéficierez d’une résistance thermique de l’ordre de 0,5 à 2 m2 K/W. Cependant, pour atteindre ce niveau, il faut que vous optiez pour une pose optimale. Vous devez savoir également que les isolants minces ne doivent pas être utilisés seuls. Effectivement, il faut les associer à un autre isolant. Au moment de la pose, il est impératif de suivre scrupuleusement les indications qui seront couchées sur les avis techniques.

L’isolation thermique par l’extérieur

L’isolation thermique par l’extérieur, également appelé ITE est une technique très performante qui consiste à entourer la façade avec un isolant. Ce qui permet de supprimer totalement les ponts thermiques présents au niveau de la façade, tout en préservant l’espace intérieur. Double avantage avec l’isolation thermique extérieur : une isolation parfaite et une rénovation de la façade par la même occasion ! 

Comment choisir la bonne épaisseur d’un isolant pour murs ?

Beaucoup de gens se trompent en disant que pour disposer d’une bonne isolation thermique, il suffit juste de bien choisir le type d’isolant. Certes, c’est un point non négligeable. Cependant, ce seul critère n’est pas suffisant. Il faut être également attentif à l’épaisseur des isolants que nous allons choisir associés aux lambdas de la matière. Effectivement, ces trois critères entrent en compte lors de la détermination de la résistance thermique R d’un isolant.

En règle générale, un bâtiment doit présenter une résistance thermique de 2,90 m2 K/W en minimum. Cette densité est à acquérir après les travaux de rénovation ou de construction des murs. C’est seulement dans cette condition que nous pourrons mener une lutte contre tout ce qui est inconfort thermique. Chose qui peut arriver si la maison ne dispose guère d’un système d’isolation.

Grâce à une résistance thermique d’une densité de 2,90 m2 K/W, nous avons aussi la possibilité de limiter les rejets relatifs au gaz à effet de serre.

Enfin, de telles résistances sont indispensables pour combattre ce que nous appelons précarité énergétique. Elle permet par la suite de faire des économies en matière d’énergie.

Si vous choisissez un isolant d’une épaisseur s’élevant à 3 ou 4 cm, vous ne réussirez jamais à atteindre cette résistance thermique. Et ce quelle que soit la matière que vous avez choisie. Le mieux est de recourir à un isolant qui soit doté d’un lambda à faible densité. Ainsi, vous n’aurez aucun problème pour la pose de votre isolation. Ce choix vous permet de procéder à la réduction de toutes sortes d’emprises au sol. Vous pourrez, de ce fait, optimiser l’espace habitable, vu qu’aucune perte n’est à encourir. Dans le cas où votre choix se serait orienté pour une laine de verre, vous devez opter pour un isolant ayant une épaisseur de 90 mm. Par ailleurs, un GR 32 vous nécessite un isolant de 120 mm d’épaisseur. Il faut noter que ces derniers sont recommandés pour des maisons en rénovation. Un RT 2012 est souhaitable si le bâtiment est encore neuf.

Vous avez un projet de rénovation pour votre maison ?

Nos partenaires peuvent vous aider, demandez votre devis en ligne gratuitement.

Vous aimerez aussi

Réagir à l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Formulaire de contact

    Confiez-nous votre projet ou collaborons ensemble.

    Vos informations personnelles

    Suivant

    Sujet de votre demande d'information

    Ce site est protégé par reCAPTCHA, cette fonctionnalité est soumise aux règles de confidentialité et aux conditions d'utilisation de Google.