Mousses, lichens, champignons, taches rouges et noires de pollution : votre #toiture témoigne des effets néfastes du temps. Il est temps d’agir et d’effectuer une #rénovation. Mais avant cela, une vérification complète de l’ensemble des éléments de charpente et de toiture est essentielle.

Après des semaines, des mois voire des années à constater le déclin progressif de la beauté de votre toiture, vous avez décidé d’effectuer une rénovation de celle-ci. Vous avez raison. Mise en valeur de votre patrimoine, esthétisme, investissement durable et rentable sur la durée : la liste des avantages est longue.

Pour bien préparer cette rénovation, il vous est possible de vérifier vous-même l’état de votre charpente si vous avez certaines connaissances de base dans le métier. Niveau sécurité, pensez à bien vous attacher et à vous munir d’une échelle pour examiner votre toiture en prenant un peu de hauteur, pourquoi pas avec des jumelles. Mais attention ! Pour des raisons de sécurité, ne soyez pas seul et ne montez pas sur votre toit. Un accident est vite arrivé et des professionnels sont formés pour ce type d’interventions.

L’étanchéité

C’est certainement la première chose à faire. Pour ce faire, c’est simple : il suffit d’aller au grenier ou dans les combles et d’examiner la sous-face des tuiles. Si vous constatez des traves d’auréoles au sol, c’est aussi un indice d’un manque d’étanchéité. Un conseil : retournez dans le grenier ou les combles dès la première grosse intempérie. Vous verrez alors de vos propres yeux si votre toiture est étanche.

La couverture

Le faîtage est l’ouvrage qui joint les deux parties du toit. Son rôle : garantir la bonne étanchéité de votre couverture et sa solidité par le biais des tuiles ou des ardoises. Dans un premier temps, assurez-vous que vos tuiles ou ardoises soient bien fixées. Pour ça, observez les joints de mortier des tuiles faîtières. Il doit assurer l’étanchéité de la couverture d’un bâtiment, ainsi que sa solidité, grâce aux tuiles ou aux ardoises. Vous devez vous assurer dans un premier temps des bonnes fixations de celles-ci, en observant les joints de mortier des tuiles faîtières.

Gouttières et cache-moineaux

Une rénovation de toiture est aussi l’occasion idéale de vérifier l’état de ses gouttières et cache-moineaux. N’hésitez pas à y faire un petit coup de ménage en enlevant tout ce qui peut entraver le bon écoulement de l’eau de pluie : feuilles, branches, débris divers.  Faites-le même si vous êtes déjà équipé d’un parefeuille ou d’une crapaudine. On ne sait jamais…

Au passage, dès la première pluie, jetez un coup d’œil à vos joints de gouttières pour voir s’ils ne fuient pas. Si tel est le cas, effectuez les réparations le plus vite possible pour ne pas avoir de désagréments au sol notamment.

Etat de la charpente

Solives, chevrons, pannes : avec le temps, ces éléments peuvent s’abîmer. Même s’ils sont réputés pour leur robustesse, vérifiez quand même leur état. Il suffit par exemple qu’un chevron commence à sérieusement se dégrader pour mettre en danger toute la maison. Prudence est mère de sûreté.

Attention aux nuisibles !

La chasse aux termites n’est pas une légende, c’est bien une réalité ! Les conséquences engendrées par la prolifération de ces nuisibles sont multiples et peuvent causer de gros dégâts à la charpente.

Mais les termites ne sont pas seuls : le capricorne des maisons, le lyctus brunneus, la petite et la grosse vrillette (entre autres) se plaisent à s’installer tranquillement dans votre bois de charpente.. .et surtout à s’y proliférer ! En quelques semaines, des milliers d’individus de ces espèces se développent.

Si vous constatez la présence de petits trous noirs, une certaine vermoulure granuleuse, des galeries plus ou moins circulaires et orientées longitudinalement, alors il faut agir en effectuant un traitement de bois. Petite astuce : en tapant avec un marteau sur le bois, si celui-ci sonne creux, alors les nuisibles et xylophages ont certainement attaqué votre bois.

Ponts thermiques et infiltrations d’air

Lorsqu’un pont thermique se forme, c’est forcément entre deux parois. Ce défaut d’isolation se produit lorsque la barrière isolante n’est plus efficace. Comment les repérer ? Condensation, humidité, moisissures et différence de température au sein d’une même pièce sont les éléments indicateurs d’un pont thermique.

Pour les infiltrations d’air, rien de plus simple : il suffit de passer sa main à l’endroit où vous soupçonner un problème et vous verrez si vous sentez de l’air qui passe.

Lorsque ce phénomène se produit, votre consommation énergétique augmente, ce qui a une répercussion directe sur votre facture d’énergie.

L’isolation

Après avoir effectué toutes ces vérifications, c’est peut-être le moment de refaire votre isolation. Si celle-ci est ancienne ou si vous avez repéré de nombreux ponts thermiques, c’est le moment, surtout après l’été et juste avant le refroidissement des températures avec l’hiver qui arrive…

[Conseil du pro] En passant pour un professionnel, vous aurez la garantie d’un travail bien fait. Pour cela, n’hésitez pas à solliciter les équipes de Technitoit, n°1 Français de la rénovation de l’habitat.

[Focus] Après avoir effectué le tour des problèmes et l’état des lieux de votre toiture, demandez à un technicien Technitoit de venir valider avec vous vos observations. Avec son expérience, il pourra ensuite vous guider pour faire le meilleur choix.

A éviter : ne faites pas vos travaux seuls. Si certains aspects peuvent paraître accessibles, la rénovation de toiture requiert des compétences bien spécifiques. De plus, monter sur un toit comporte des risques, des mesures de sécurité strictes doivent être appliquées. Faites appel à un professionnel.

Article rédigé par Thomas N. en août 2015

Tags:
6 Commentaires
  1. Eli Il y a 2 années

    Merci beaucoup pour ces explications pour rénover une toiture tachée par des temps. Comme vous le dites, il faut en premier évaluer l’étanchéité car l’infiltration d’eau est l’ennemi juré du toit. Si vous habitez une région avec beaucoup de pluie ou de neige, il est conseillé d’avoir des inspections régulières de la toiture.

  2. […] depuis des années sur votre toiture. Ainsi, il vous sera facile de constater la formation de mousses, lichens, champignons et algues sur vos tuiles ou ardoises. Bien souvent, lorsque l’on s’intéresse à l’état de sa toiture, il est déjà trop tard : […]

  3. […] depuis des années sur votre toiture. Ainsi, il vous sera facile de constater la formation de mousses, lichens, champignons et algues sur vos tuiles ou ardoises. Bien souvent, lorsque l’on s’intéresse à l’état de sa toiture, il est déjà trop tard : […]

  4. […] multiples solutions peuvent s’offrir à vous avant d’effectuer une rénovation de toiture. L’application de la solution hydrofuge peut ne pas s’effectuer si la maison est trop ancienne […]

  5. […] multiples solutions peuvent s’offrir à vous avant d’effectuer une rénovation de toiture. L’application de la solution hydrofuge peut ne pas s’effectuer si la maison est trop ancienne […]

  6. […] forme une barrière totalement imperméable pour empêcher l’eau de s’infiltrer. Mousses, algues, lichens et autres champignons ont ainsi beaucoup plus de difficultés à se former puisque les bactéries ne peuvent se […]

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

logo tendance-travaux blanc
ActualitésÀ proposLexiqueEmploiNous contacter

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?