travaux eligibles defiscalisation

Comme chaque année, le Gouvernement effectue quelques changements concernant les aides dédiées aux divers travaux de rénovation. Que ce soit pour un appartement ou une maison, ces travaux sont toujours nécessaires pour remettre le bien en état. D’autre part, réaliser des travaux sur votre bien immobilier vous permet d’obtenir une réduction d’impôt considérable. Mais, quels sont les travaux éligibles à la défiscalisation ?

Faire des travaux dans un logement ancien, quels sont les avantages ?

En principe, l’État accorde des aides fiscales pour les ménages voulant effectuer des travaux de rénovation sur leur logement comme celles présentes sur ideal-investisseur.fr. Toutefois, plusieurs éléments entrent en jeu pour la défiscalisation, notamment les conditions, la nature, le montant de l’incitation et les modalités. Ces derniers varient en fonction des travaux à faire et surtout du type de logement.

Profiter d’une défiscalisation avec la rénovation du logement principal

Les bénéfices de la rénovation d’un habitat principal prennent souvent la forme de crédit d’impôt. Par définition, ce principe est une aide offerte par l’État dont les conditions changent selon le temps. Les contribuables vont directement recevoir de l’argent l’année suivant les travaux ou percevoir un remboursement d’impôt.

Au fil du temps, les conditions pour défiscaliser avec le crédit d’impôt ont changé. Seuls les travaux de rénovation énergétique prévus sur un logement ancien donnent droit au CITE ou crédit d’impôt pour la transition énergétique. Ce crédit d’impôt rénovation s’adresse à toute sorte de logements portant le statut de résidence principale. Que ce soit un appartement ou une maison individuelle, le bien immobilier doit être achevé depuis deux ans lorsque le propriétaire décide de faire des rénovations. Les travaux d’amélioration de la performance énergétique d’un habitat principal sont nombreux :

  • L’installation d’un double vitrage ;
  • L’isolation thermique et acoustique ;
  • La mise en place d’un équipement pour produire de l’énergie renouvelable.

La réduction d’impôt Denormandie

Le dispositif Denormandie fait partie des réductions d’impôt pour les travaux à faire dans un ancien logement. Il s’agit d’une aide fiscale proposée aux contribuables pour son investissement locatif. Le Gouvernement a mis en place ce dispositif pour les inciter à effectuer des rénovations sur leurs logements de sorte qu’ils répondent aux besoins des locataires. Cette réduction permet également d’assurer la continuité du plan national concernant le programme de lutte contre les logements insalubres.

Au sujet des travaux éligibles au dispositif Denormandie, nous pouvons énumérer ceux servant à améliorer la performance énergétique d’un logement. Ce sont l’isolation des combles et le remplacement d’une chaudière défectueuse. Cependant, ces travaux doivent conduire à l’assainissement, la modernisation et la possibilité d’aménager des surfaces habitables telles que les combles et le sous-sol. La création de nouvelles surfaces habitables est comptée dans la liste des travaux éligibles à cette aide. L’unique condition pour obtenir une réduction d’impôt Denormandie c’est que les travaux doivent être faits par un professionnel certifié RGE.

Les travaux d’adaptation d’une résidence pour personne âgée ou handicapée

Comme nous le savons, les personnes handicapées ou âgées ont besoin d’un logement adapté pour assurer leur maintien à domicile. En effet, la maison devra être équipée d’un ascenseur pour la personne à mobilité réduite, d’un monte-escalier, d’un appui et même de barres de maintien. L’intégration de ces éléments engendre d’importantes dépenses pour les ménages. C’est pour cela que l’État offre un crédit d’impôt allant jusqu’à 25 % de la facture.

Les travaux de rénovation de logement en location

Tout comme un bien à titre de résidence principale, celui mis en location peut aussi jouir d’une réduction d’impôt pour les travaux de rénovation. Ce sont les appartements ou les maisons en location non meublée qui ont droit à une déduction du revenu foncier. En revanche, le régime fiscal choisi par le propriétaire interfère sur la réduction de l’impôt.

Dans le domaine de la location non meublée, les propriétaires titulaires de revenus fonciers se concentrent vers le régime réel d’imposition pour la déclaration de leurs recettes. Ici, le régime est valable durant trois ans, sans possibilité de changement. Il permet de diminuer les dépenses liées aux travaux comme l’amélioration, les divers entretiens et les réparations sur le logement en location. Sachez que les tentatives d’agrandissement, de construction ou de reconstruction ne sont pas comprises dans les travaux déductibles aux revenus fonciers.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?