quel traitement contre punaises lit

Véritable fléau à la limite du visible, les punaises de lit sont des petits parasites qui viennent se loger dans les matelas des maisons et des hôtels, en se déplaçant sur les vêtements et dans les affaires des voyageurs. Bien qu’elles ne soient pas dangereuses et ne transmettent aucune maladie, elles peuvent provoquer des irritations et des inconforts cutanés. C’est pourquoi il est essentiel de s’en débarrasser. Mais comment ? Voici les différentes solutions et traitements pour vous débarrasser des punaises de lit.

Les traitements naturels contre les punaises de lit

Afin d’éviter l’utilisation de produits chimiques au sein de l’habitat, notamment la chambre à coucher, l’endroit censé rester le plus sain de la maison, de nombreuses techniques naturelles ont été développées afin d’éradiquer ce type de nuisibles, notamment par traitement thermique.

Les traitements thermiques

Alors, comment éliminer les punaises de lit sans produits chimique ? Il existe différents traitements thermiques capables d’éliminer les punaises de lit, notamment :

  • Les traitements thermiques à chaud : au canon à chaleur ou à la vapeur sèche,
  • Les traitements thermiques à froid : par cryogénisation ou par surgélation.

Le traitement thermique au canon à chaleur

Le traitement thermique par canon à chaleur consiste à augmenter la température de la pièce à un seuil létal pour les punaises de lit. C’est une technique efficace et rapide permettant de venir à bout de la totalité de ces parasites et de leurs œufs, sans pour autant avoir recours aux produits chimiques.

Le traitement thermique à la vapeur sèche

Le traitement thermique à la vapeur sèche est une autre technique d’élimination des punaises de lit par le chaud, garantissant lui aussi un résultat efficace contre l’ensemble de la colonie de nuisible. Il représente un traitement respectueux de l’écosystème et de la santé des occupants de l’habitat.

Le traitement par cryogénisation à froid

Outre les traitements par le chaud, il est également possible de venir à bout des punaises de lit par le froid, notamment grâce à la cryogénisation. La technique de la cryogénisation à la glace sèche ou neige carbonique, elle-aussi, éradique toute prolifération de ce type de parasite, et cela de manière intégralement écologique et efficace.

Le traitement par surgélation

Autre technique de traitement par le froid, la surgélation, ou congélation à très basse température ne permettant pas la survie des nuisibles, est très plébiscitée de par son côté pratique et très efficace également.

Existe-t-il d’autres traitements naturels ?

Terre de diatomée, bicarbonate de soude, huiles essentielles… Il existe de nombreux remèdes de grand-mère pour combattre les punaises de lit. Malheureusement, ces remèdes restent incomplets et laissent trop souvent des œufs pouvant éclore pour ensuite se reproduire et renouveler l’infestation.

Le cas de figure le plus courant et de constater une régression importante de la prolifération, faisant penser que les punaises ont été éradiquées, pour réaliser quelques semaines plus tard un retour des nuisibles. L’utilisation du produit devient alors une habitude, qui maintient le niveau de contamination relativement bas, sans pour autant venir entièrement à bout de la colonie.

Le traitement chimique

Reste le traitement chimique. Totalement efficace également, il est souvent moins apprécié dans les maisons de campagne, souvent habitées par des personnes proches de la nature et de l’écosystème. C’est pourtant à tort, car ses composants sont entièrement respectueux de l’environnement et de la santé, à condition de respecter les délais de réinvestissement de l’habitat.

La détection canine

Bien qu’elle ne constitue pas un traitement à part entière, la détection canine vient comme un complément précieux des techniques précédemment évoquées. En effet, il n’est d’aucune utilité de traiter la maison si c’est pour laisser un nid caché. Le chien renifleur vient s’assurer qu’aucun cluster d’œuf ou de punaise n’est oublié, que ce soit au sein de la maison (canapé, plaintes, vêtements…) qu’à l’extérieur (voiture, salon de jardin, niche du chien…).

Comment savoir si son habitat est infesté par les punaises ou les puces de lit ?

Comme indiqué plus haut, le chien renifleur est un atout considérable pour la détection d’une invasion de punaises ou de puces de lit. Toutefois, avant même de faire appel à un professionnel, certains signes peuvent vous mettre la puce (de lit) à l’oreille, signes physiques aussi bien que visuels.

Au niveau physique, vous remarquerez sans doute sur votre peau des petits boutons, souvent en ligne. Des rougeurs, démangeaisons, brûlures et autres irritations peuvent également apparaître.

D’autre part, si vous observez bien, vous pourrez repérer la présence de tout petits insectes ovales, rappelant la forme de puces animales. Les œufs, quant à eux, sont généralement plus compliqués à repérer car ils prennent une couleur blanchâtre, souvent difficilement perceptibles sur les matelas habituellement blancs.

Finalement, les puces de lit laissent des crottes noires bien visibles sur les draps et sont sans doute l’indice le plus évident de la présence d’une colonie de punaises de lit dans votre logement.

Les cachettes de la punaise de lit à ne surtout pas oublier

Les punaises de lit sont des parasites tellement petits et vicieux qu’ils se cachent partout dans la maison, même à des endroits où l’on ne penserait pas du tout à regarder. Ces endroits ne doivent surtout pas être oubliés lors du traitement, sous peine de devoir tout recommencer quelques semaines plus tard.

Parmi les cachettes préférées des punaises de lit où l’on ne penserait pas à mettre le nez, autres que tout ce qui se rapporte au couchage, on compte notamment tous les tissus, tels que les tentures murales, les housses de sièges en tissus, les tapis, les doudous des enfants, mais aussi les nappes et serviettes de tables.

Je suis locataire, à qui revient le coût du traitement ?

Locataires, réjouissez-vous, car comme pour de nombreuses interventions, le propriétaire est responsable de la somme relative à l’intervention en cas d’infestation aux punaises de lit dans son logement. Notez toutefois que les produits seront à votre charge, et qu’ils représentent généralement presque la moitié du prix total de l’intervention.

Comment savoir si l’intervention a bien fonctionné ?

La réponse à cette question est très compliquée à donner, car la durée de vie d’une puce de lit est d’en moyenne 9 à 18 mois ! En cas de réinfestation au bout de cette période, il est donc généralement impossible de savoir si c’est l’intervention qui n’a pas fonctionné, ou si une nouvelle source de contamination a été introduite entre temps.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?