calorifugeage isolation des tuyaux

L’isolation d’une maison ainsi que l’amélioration de ses performances énergétiques ne se limite pas uniquement à celle de la toiture et des murs. Les tuyaux du réseau d’eau sanitaire et de chauffage constituent également une source de déperdition de chaleur importante, d’où l’importance de réaliser des travaux de calorifugeage qui réduisent considérablement la facture d’énergie.

Le calorifugeage, c’est quoi exactement ?

Le calorifugeage consiste en une série de travaux destinés à isoler les tuyaux de chauffage et d’eau chaude installés dans les pièces qui ne bénéficient pas d’un système de chauffage, dans le but de limiter les pertes thermiques.

Il faut savoir que les pertes de chaleur sont assez fréquentes lorsque les chaudières, les appareils de production d’eau chaude ainsi que le réseau de tuyauterie dédié sont installés dans un local technique non chauffé comme la chaufferie, la cave, le garage ou le sous-sol. En entrant en contact avec l’air ambiant, les tuyaux ont tendance à se refroidir ; ce qui implique une baisse de la température de l’eau qu’ils acheminent. À la sortie de la chaudière, la température de l’eau chaude avoisine les 55 à 60 °C. En parcourant des tuyaux mal isolés, elle perd plusieurs degrés avant d’atteindre votre radiateur et vos robinets. En général, une diminution d’environ 20 % de la chaleur de départ est observée avant son arrivée dans la salle de bains et la cuisine.

Pendant les travaux de calorifugeage, l’artisan et les professionnels de l’isolation enroberont les conduits d’eau d’un matériau isolant, afin de maintenir l’eau chaude à une température élevée. Ils isolent également les ballons d’eau chaude et les chaudières.

Quels avantages ?

Un meilleur confort thermique

Le confort thermique est l’un des principaux atouts des travaux de calorifugeage. Ils gardent l’eau chaude à la bonne température en toute saison. En plus de réduire la consommation énergétique du logement, ce type de chantier facilite également l’acheminement de l’eau chaude sur l’ensemble de l’habitation. L’eau circule ainsi à la même température tout au long de son trajet, depuis les ballons d’eau chaude jusqu’aux radiateurs et aux robinets.

Préserver la tuyauterie

Le calorifugeage augmente la durée de vie des tuyaux d’eau chaude en les protégeant du gel et des éventuelles infiltrations provoquées par la condensation. Durant les rudes périodes hivernales, les conduits sont en effet susceptibles de geler, et de provoquer une coupure momentanée du chauffage et de l’eau chaude. Les risques de fuite au moment du dégel ne sont pas non plus à écarter. Pour rappel, une fuite qui s’accompagne d’une perte d’eau en quantité importante est particulièrement coûteuse lorsqu’elle n’est pas détectée et réparée à temps.

Des économies d’énergie

Les travaux de calorifugeage diminuent les dépenses énergétiques de votre habitation. Les économies d’énergie compensent rapidement le coût des travaux. Lorsque les tuyaux qui acheminent l’eau chaude ne sont pas correctement isolés, la chaudière est tout simplement contrainte de fonctionner à plein régime, afin de chauffer l’eau à la température souhaitée. En isolant les tuyaux d’eau chaude, vous réalisez jusqu’à 15 % d’économie par an sur votre facture de chauffage. Les dépenses d’électricité ou de gaz nécessaires à la production d’eau chaude sanitaire sont même réduites de moitié. Sur le long terme, l’isolation des tuyaux d’eau chaude aménagés dans des locaux non chauffés réduit les charges de copropriété de l’ordre de 20 %.

Un meilleur rendu esthétique

L’isolation par calorifugeage améliore l’esthétique de votre sous-sol ou de votre local technique. Les tuyaux calorifugés bénéficiant d’une couverture en PVC et de quelques finitions en collerettes métalliques sont beaucoup plus agréables à regarder qu’un système de canalisation classique.

La salubrité

Une gaine neuve et performante présente un impact non négligeable sur la salubrité des conduits d’eau chaude. En maintenant l’eau chaude à la bonne température tout au long de son trajet, le dispositif empêche la prolifération des bactéries comme la salmonelle.

Déroulement des travaux

L’isolation des conduits d’eau chaude par calorifugeage ne demande aucune intervention sur le gros œuvre. Elle figure d’ailleurs parmi les travaux de rénovation énergétique les moins contraignants. Ils se déroulent essentiellement dans la chaufferie ou le local qui accueille les appareils de production d’eau chaude. La durée et l’ampleur des travaux varient d’un projet à un autre. Il faut savoir que le niveau de performance du calorifugeage s’apprécie sur une échelle de 1 à 6, et la classe 4 répond aux exigences du label BBC et des normes de la règlementation thermique 2012. Bien entendu, il est tout à fait possible d’augmenter l’efficacité de l’isolation en optant pour un revêtement plus épais.

Vérifications préalables

Avant de procéder au calorifugeage des tuyaux d’eau chaude, l’artisan en charge des travaux prend le temps de vérifier l’état des conduits. Il identifie les éventuelles fuites ainsi que les dysfonctionnements qui perturbent l’acheminement de l’eau chaude, afin de réaliser les travaux de réparation et de remise en état nécessaires. À noter toutefois que l’isolation des tuyaux de chauffage est obligatoire depuis la Règlementation thermique de 2005. Il est donc fort probable que les tuyaux de chauffage des logements anciens n’aient jamais été isolés.

Le choix de l’isolant

L’isolation des tuyaux de chauffage par calorifugeage se fait de trois manières distinctes. Les coquilles isolantes en laines minérales de type laine de roche ou laine de verre, ou en laine naturelle comme la fibre de bois ou la ouate de cellulose sont assez courantes pour ce type d’intervention. Les professionnels de l’isolation de tuyaux d’eau chaude utilisent également des manchons d’isolation en caoutchouc cellulaire. Pour cette seconde option, il est essentiel que l’isolant enveloppe parfaitement le tuyau, sans laisser d’espace libre. La mousse de polyuréthane ou polyéthylène présente également d’excellentes propriétés isolantes. Les trois matériaux ci-dessus sont en mesure de résister à des températures élevées allant jusqu’à 100 °C. Un isolant épais garantit l’efficacité du calorifugeage. La pose d’un revêtement de protection supplémentaire sur la matière isolante est parfois nécessaire, notamment pour les conduits d’eau chaude installés en extérieur. Il s’agit cette fois-ci de coquilles en PVC, en aluminium ou en toile de plâtre présentant une grande résistance au froid, aux intempéries et aux attaques de rongeurs.

La pose

La pose des isolants sur les tuyaux d’eau chaude est relativement simple. En général, les coquilles isolantes flexibles s’adaptent facilement à la plupart des formes de tuyaux. Pour atteindre les surfaces difficilement accessibles, le professionnel a recours à des techniques spécifiques comme la projection ou l’injection de mousse polyuréthane, ou le soufflage ou flocage de laine minérale.

L’isolation des points singuliers

Isoler les points singuliers comme les robinets, les vannes ou les clapets optimise l’efficacité du calorifugeage. La mise en place des housses isolantes à ces endroits spécifiques évite les ruptures de ponts thermiques sur l’ensemble du réseau d’eau chaude et de chauffage.

Les aides financières possibles

Les travaux d’isolation des tuyaux par calorifugeage sont éligibles à quelques aides financières. Avec le dispositif des CEE ou Certificats d’Économies d’Énergie cumulé à d’autres subventions, il est tout à fait possible d’isoler gratuitement les conduits d’eau chaude et de chauffage d’un bâtiment, et ce, sans conditions de revenus. Pour bénéficier de cette aide financière, il est toutefois essentiel que les travaux en question soient pris en charge par une entreprise certifiée RGE. Le système de chauffage et les locaux concernés doivent également avoir plus de deux ans au moment de la signature du devis.

Pourquoi faut-il isoler sa maison

Il est très important d’isoler sa maison pour plusieurs raisons. Le but premier est de garder la chaleur à l’intérieur de la maison pendant l’hiver, et de garder la maison fraîche pendant l’été. Si votre maison est mal isolée, cela signifie qu’elle laisse s’échapper la chaleur l’hiver et qu’elle perd sa fraîcheur en été. Il faut donc bien isoler sa maison, car cela permet de réduire jusqu’à 80% les énergies pour chauffer ou bien la climatisation. Ce n’est pas quelque chose à prendre à la légère, il faut donc le faire correctement. Vous devez simplement faire appel à des professionnels, qui vont isoler correctement votre maison.

Grâce à de la mousse polyuréthane expansive, le professionnel pourra isoler votre maison et cette mousse résiste à des températures allant de -40° à +90°.

Pour poser une mousse polyuréthane, il suffit de réchauffer la mousse en la secouant et insérez la valve à l’entrée du trou à combler. Vous n’avez qu’à appuyer sur l’embout de la valve, et il ne faut remplir que la moitié du trou afin que la mousse se glisse dans chaque recoin et s’étende jusqu’à le boucher totalement. Cette action peut évidemment être faite par un professionnel.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?