pourquoi le prix de l'électricité varie

Quel est le coût de l’électricité en France ? Bon nombre de foyers français se demandent comment et pourquoi le tarif de l’électricité diffère en fonction du fournisseur. En effet, depuis l’ouverture du marché, on ne compte pas moins d’une trentaine de fournisseurs qui proposent des prix du kWh complètement différent.

Un prix de l’électricité fixe ?

La plupart des consommateurs pensent à tort qu’il n’existe qu’un seul coût du kWh. Enfin, c’était le cas jusqu’à l’ouverture du marché en 2007, quand EDF avait encore le monopole de la fourniture électrique des ménages. Depuis, vous pouvez choisir librement entre le fournisseur EDF et les fournisseurs alternatifs.

Ce qui distingue ces fournisseurs d’électricité tient aux tarifs qu’ils avancent. On distingue principalement deux types de tarifs :

  • Les tarifs bleus ou réglementés, exclusivement mis en place par EDF ;
  • Les tarifs du marché, mis en place par les fournisseurs alternatifs.

Cela dit, il est impossible d’afficher un prix d’électricité fixe en France, car celui-ci change selon le fournisseur que vous avez choisi.

Des tarifs variables en fonction des fournisseurs

Sachez que chaque fournisseur dispose de sa politique de tarification du kilowattheure.

Les tarifs bleus d’EDF sont déterminés une ou deux fois par an par la CRE (ou Commission de Régulation de l’Énergie), généralement en janvier et en août. Selon le marché et l’économie du pays, ils peuvent être revus à la baisse ou encore à la hausse.

Les tarifs de marché, quant à eux, peuvent être indexés ou fixes :

  • Pour les prix indexés, le fournisseur détermine le coût du kWh grâce à un certain pourcentage de rabais vis-à-vis des coûts réglementés. Tout comme pour les prix d’EDF, les tarifs indexés peuvent aussi varier ;
  • Pour les prix fixes, le fournisseur détermine lui-même un tarif qu’il s’engage à préserver pendant une durée définie à l’avance.

Alors, quel type de tarif choisir ?

En réalité, cela dépend de vos besoins et de vos attentes.

Avec les prix bleus d’EDF, vous risquez de payer des tarifs plus élevés, toutefois, vous êtes certain de profiter de prix contrôlés et surtout transparents.

Avec les prix de marché indexés, vous effectuez des économies immédiates, notamment grâce à des coûts d’électricité moins chère.

Avec les prix de marché fixes, vous empêchez une augmentation des tarifs et réalisez des économies, et ce, en préservant une bonne stabilité dans vos dépenses.

De quoi le tarif de l’électricité dépend-il ?

En fonction de la gestion de consommation d’un ménage à un autre, le tarif de l’électricité n’est pas identique.

  • Le fournisseur et l’offre : comme il est dit plus tôt, les fournisseurs n’offrent pas les mêmes prix pour chaque kWh consommé ;
  • La puissance du compteur : plus votre compteur affiche une importante puissance, plus le tarif du kWh et de l’abonnement l’est également ;
  • L’option tarifaire choisie : le coût du kWh peut changer d’une option à une autre.

Les options tarifaires disponibles

Vous pouvez retrouver 4 différentes options tarifaires sur le marché : l’option Base, l’option Double Tarif (Heure creuse/Heure pleine), les offres d’effacement d’EDF.

Avec l’option Base, vous payez le kWh au même tarif, alors qu’avec l’option Double Tarif, vous réglez un prix plus éminent en heure pleine (16 h/24) et un prix moindre en heure creuse (8 h/24).

Avec les offres d’effacement d’EDF, le tarif du kWh change selon les jours :

  • Avec l’option Tempo, le tarif du kWh est minime pendant les jours bleus (300 j/an), médian pendant les jours blancs (43 j/an), ainsi que supérieur pendant les jours rouges (22 j/an). Les prix changent également pendant la journée, avec une distinction entre les heures creuses et les heures pleines.
  • Avec l’option Effacement Jour de Pointe ou EJP, vous pouvez profiter d’un tarif du kWh minime pendant 343 jours de l’année, cependant d’un tarif assez conséquent pendant les 22 jours qui restent.

Découvrez comment calculer votre consommation d’électricité ici : https://www.tendance-travaux.fr/energies/calculer-consommation-electricite/

Quelles sont les composantes du tarif de l’électricité ?

Quand réglez votre facture d’électricité, la somme totale permet de régler plusieurs éléments :

  • La fourniture d’énergie et les frais de fonctionnement : qui couvrent les différents prix d’approvisionnement en électricité, de gestion commerciale et de production ;
  • L’acheminement : qui est garanti par les réseaux de distribution et de transport ;
  • Les taxes : qui sont fixées par les communes et l’État.

Les différentes taxes sur le coût de l’électricité en France

En général, les taxes représentent plus d’un tiers du tarif du kWh. On distingue 4 différentes taxes qui ont un impact majeur sur le coût de l’électricité :

  • La CSPE (ou Contribution au Service Public de l’Électricité) : permettant de régler les impératifs du service public ;
  • Les TCFE (ou Taxes sur la Consommation Finale d’Électricité) : basées sur la quantité électrique consommée et reversée aux collectives locales ;
  • La CTA (ou Contribution Tarifaire d’Acheminement) : permettant de régler les droits distinctifs à l’assurance vieillesse des personnes qui relèvent du régime des industries de l’électricité et du gaz ;
  • La TVA (ou Taxe sur la Valeur Ajoutée) : s’appliquant à un taux allant de 5,5 % sur la CTA et l’abonnement, ainsi qu’à 20 % sur le coût de l’électricité HT, sur les TCFE et la CSPE.
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?