Sèche-serviettes : l’incontournable des salles de bain !

comment choisir son sèche serviette

Le sèche-serviettes est un équipement aussi utile que confortable. L’incontournable dans une salle de bain, car en plus de garder vos serviettes au chaud, il peut également chauffer votre pièce. Pour que votre sèche-serviettes soit entièrement fonctionnel, il convient de sélectionner le modèle le mieux adapté à vos besoins. Il existe principalement 3 types de sèche-serviettes sur le marché, l’électrique, à eau ou mixte.

Électrique, à eau, mixte… quelle énergie pour un sèche-serviettes ?

Le sèche-serviettes électrique

Probablement l’un des plus répandus sur le marché, il est l’un des plus accessibles et des plus pratiques. Pour fonctionner, il lui suffit d’être raccordé au réseau électrique de votre logement. Il se met en marche de manière autonome grâce à une télécommande ou un boîtier thermostat selon les modèles.

Vous trouverez des appareils à inertie sèche ou à inertie liquide. Les premiers proposent un système de chauffe solide. Autrement dit, la résistance électrique fait partie intégrante du radiateur. Céramique, fonte ou encore granit, les matériaux utilisés restituent la chaleur de manière optimale.

En ce qui concerne les seconds, leur corps de chauffe est liquide. Autrement dit, c’est le liquide qui parcourt les tubes transversaux qui chauffe par le biais du système électrique et ainsi propage la chaleur dans votre pièce.

Selon les appareils, les sèche-serviettes électriques disposent également d’un limiteur thermique de sécurité permettant de réguler la température dans votre salle de bain et ainsi éviter les surchauffes. Cette option vous permet aussi de réaliser des économies en gardant la mainmise sur votre consommation d’électricité.

Le sèche-serviettes mixte

Comme son nom l’indique, le sèche-serviettes mixte propose un système de chauffe double, électrique et à eau chaude. Raccordé aussi bien à l’électricité qu’à votre chaudière, cet équipement séduit par sa flexibilité et son exhaustivité.

En hiver, il fonctionne grâce au chauffage central, de même que les autres radiateurs de votre habitation. Une fois le temps plus clément et le chauffage éteint, vous pouvez basculer le sèche-serviettes en mode électrique et ainsi garder votre linge au chaud.

Le sèche-serviettes mixte, peut disposer d’une option soufflerie. Lorsqu’elle est activée, elle injecte de l’air chaud dans votre pièce. Cette option permet de chauffer très rapidement la salle, plus besoin d’attendre des lustres avant de prendre sa douche par exemple.

En outre, les équipements mixtes s’adaptent aux intersaisons, sans grand effort. Ils permettent une réelle maîtrise de votre consommation d’énergie. Car oui, le grand avantage des équipements mixtes est bel et bien l’économie et la maîtrise de sa consommation d’énergie.

Le sèche-serviettes à eau

Raccordé à la chaudière de votre maison, le sèche-serviettes à eau fonctionne grâce au chauffage central de votre habitation. L’eau chaude est ainsi injectée dans un tube transversal pour irradier la chaleur de manière homogène au sein de votre salle de bain.

Un second tube permet de réinjecter l’eau froide au sein du système de distribution. Les sèches-serviettes à eau sont conçus en aluminium ou en acier. Résistant, ils promettent une longévité intéressante.

Comment choisir la puissance de mon appareil ?

La puissance d’un sèche-serviettes électrique s’exprime en Watts. Les modèles d’entrée de gamme proposent généralement une puissance de 500 Watts. En ce qui concerne les modèles les plus performants et les plus imposants, ils peuvent compter plus de 1500 Watts.

Plus le nombre de Watts est élevé, plus l’appareil chauffera votre pièce. Attention cependant à choisir votre modèle en fonction de la dimension de votre pièce. Plus cette dernière est grande et plus votre sèche-serviettes devra être puissant.

Au contraire pour les petits espaces, favorisez les équipements à la puissance moindre. Pour vous donner un ordre, comptez en moyenne entre 125 et 150 Watts/m² pour un sèche-serviettes électrique. Pour son homologue à eau, en moyenne 100 Watts/m² suffisent à accorder un confort de chauffage optimal.

Un design à la pointe de la modernité

Les fabricants de radiateurs sèches-serviettes rivalisent de créativité. Au fil des années, ils ont réussi le pari de faire de cet équipement, pratique, un élément de décoration à part entière. Il existe aujourd’hui une multitude de modèles au design moderne et épuré, s’intégrant en toute discrétion dans n’importe quelle pièce de votre habitation.

Les appareils muraux, restent les plus répandus et les plus accessibles. À eau, électrique ou mixte, ils accordent un réel gain de place tout en étant un élément décoratif à part entière. Les modèles extra-plats sont d’autant plus appréciés pour leur finesse et leur discrétion. Couleurs, dimensions, matériaux… il en existe pour tous les styles.

Plus rares mais tout aussi appréciables, les modèles pivotants concernent les sèches-serviettes électriques, rayonnants ou mixtes seulement. Contrairement à son homologue mural, ce type de radiateur n’est pas fixe. Asymétrique ou à 180°, il pivote d’une direction à l’autre favorisant ainsi une répartition homogène de la chaleur.

Vous avez un projet de rénovation pour votre maison ?

Nos partenaires peuvent vous aider, demandez votre devis en ligne gratuitement.

Vous aimerez aussi

Une réponse

  1. Maxime à dit :

    Bonjour,
    Merci pour votre article, il me permet d’orienter mon choix pour ma salle de bain.
    Cordialement.

Réagir à l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Formulaire de contact

    Confiez-nous votre projet ou collaborons ensemble.

    Vos informations personnelles

    Suivant

    Sujet de votre demande d'information

    Ce site est protégé par reCAPTCHA, cette fonctionnalité est soumise aux règles de confidentialité et aux conditions d'utilisation de Google.