Acheter un local commercial peut s’avérer être une très bonne affaire pour un acheteur ou un investisseur. Rendement élevé, perception des loyers plus sûre, engagements longue durée, un local commercial apporte de nombreux avantages, à condition de bien respecter certaines règles au moment de faire votre choix.

Achat des murs, fonds de commerce ou droit au bail, quelles différences ?

Il ne faut pas confondre l’achat d’un local commercial avec celui d’un fonds de commerce ou d’un droit au bail. Acheter les murs d’un local commercial revient à faire l’acquisition du local en lui-même. Le fonds de commerce ou droit au bail correspondent quant à eux à l’activité pratiquée au sein des murs commerciaux et au droit de l’exercer. Le propriétaire d’un fonds de commerce loue tout de même le local commercial au propriétaire des murs.

Pourquoi acheter un local commercial ?

L’achat d’un local commercial peut être envisagé pour différentes raisons. Par un chef d’entreprise souhaitant installer son activité dans des locaux uniquement à usage commercial. Ou par un investisseur qui veut placer son argent et obtenir des rentes chaque mois.

Pour ce dernier, un local commercial peut offrir un rendement annuel situé 4% et 10%. Il est donc pratiquement deux fois plus élevé qu’un placement immobilier résidentiel.

Il est aussi considéré comme plus sécurisé qu’un investissement locatif résidentiel. Les baux se négocient sur 9 ans avec des périodes intermédiaires d’engagement de 3 ans, ce qui vous offre une certaine visibilité sur les loyers perçus. Et un locataire qui ne paye pas ses loyers sera plus facilement expulsable que dans un logement, car il n’existe pas de trêve hivernale pour les locaux commerciaux.

Quels éléments devez-vous prendre en compte avant d’acheter ?

Se lancer dans l’achat d’un local commercial nécessite quelques connaissances préalables. Pour ne pas vous tromper, il faudra vous assurer de la bonne santé du local commercial que vous souhaitez acquérir à l’aide de quelques indications.

L’emplacement

Tout bon commerçant ne le répétera jamais assez, il existe trois règles d’or importantes au moment de l’achat d’un local commercial : l’emplacement, l’emplacement et l’emplacement.

Même si un commerce est maintenant plus facilement trouvable avec l’avènement d’internet et la présence en ligne, son emplacement reste primordial. Vous aurez beaucoup plus de succès avec une boutique visible sur une artère commerçante passante. Et un local bien placé se louera toujours plus cher qu’un local caché au bout d’une impasse.

La bonne estimation du prix

Le prix d’un local commercial ne s’évalue pas de la même façon qu’un logement résidentiel. Il est calculé sur la base de la rentabilité du commerce et du loyer potentiel qui pourra en être dégagé. Ainsi, le prix d’achat estimé correspond au loyer qui peut être perçu et à la rentabilité qu’il dégage.

Local vide ou occupé ?

Si vous choisissez d’acheter un local déjà occupé par un commerçant, vous glanerez de précieuses informations sur la rentabilité de votre futur achat. En plus de connaître précisément le prix du loyer, cela vous indiquera si l’emplacement est bon et si le commerçant exerce bien son activité. Cela vous apportera une sécurité supplémentaire au moment de l’achat.

L’achat d’un local commercial vide permet quant à lui d’optimiser l’espace et d’effectuer des travaux qui peuvent éventuellement augmenter la rentabilité, mais vous devrez faire une estimation du loyer potentiellement perçu. Cependant, vous pourrez choisir vos locataires et l’activité qui vous convient, sous réserve de l’obtention des autorisations préalables.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?