installer ascenseur maison immeuble

L’installation d’un ascenseur nécessite la prise en compte d’un certain nombre de critères liés non seulement à l’appareil lui-même, mais aussi à l’immeuble auquel il est destiné. Pour équiper votre maison de cet engin servant à transporter les personnes de niveau en niveau, vous ne tiendrez pas forcément compte des mêmes paramètres, que lorsque le projet concerne un cadre professionnel. La problématique est donc de savoir quel ascenseur convient à une résidence ou à un local professionnel.

L’ascenseur adéquat pour une habitation

En règle générale, l’installation d’un ascenseur domestique repose, pour ce qui concerne le bâtiment, sur plusieurs critères techniques. Entre autre, ceux-ci sont liés à la hauteur, à l’espace dont il dispose, à la stabilité du terrain ou encore à la sécurité et à la disponibilité d’énergie pour faire fonctionner le dispositif.

Pour ce qui concerne l’appareil lui-même, sont importants les aspects suivants : la technologie, la sécurité, la consommation d’énergie et le design.

Le choix de la technologie

C’est un paramètre important dans le choix d’un élévateur vertical domestique. En fonction de vos besoins, il est primordial de savoir quelles sont les performances de l’ascenseur. Elles sont généralement liées à la charge qu’il peut supporter, à la vitesse, à la possibilité de transporter une personne sur fauteuil roulant, etc.

La vitesse recommandée pour un ascenseur domestique est de 1 m/s. Il faut donc vous assurer que votre appareil est doté d’un système de réglage de vitesse.

La sécurité

Votre ascenseur doit être doté d’une commande manuelle permettant de faire descendre la cabine en cas de coupure d’électricité. Il faut aussi veiller aux risques d’incendie qu’il présente. Les ascenseurs sont généralement plus bénéfiques pour les personnes ayant une mobilité réduite. Leur déplacement en toute sécurité, constitue un aspect non négligeable.

La consommation d’énergie

Si l’installation d’un ascenseur a un coût, son usage peut être encore plus dur à supporter financièrement. C’est pour cette raison que vous avez la possibilité d’opter pour un ascenseur dont la consommation en énergie électrique est raisonnable, en fonction de vos capacités financières. Si vous choisissez par exemple un ascenseur hydraulique, vous pouvez être sûr que vous aurez de grosses factures d’électricité à régler. Par contre, les ascenseurs de dernière génération assurent non seulement une bonne économie d’énergie, mais aussi, leur entretien est peu coûteux.

Le design

Habillez votre ascenseur à votre goût et selon vos exigences ; car c’est un élément qui entre dans la valorisation de votre résidence et même de votre propre personne. Une maison avec un ascenseur est déjà plus attractive que celle qui n’en a pas. Quand cet ascenseur affiche en lui-même un design accrocheur, la maison s’en trouve alors considérablement embellie. Cet aspect ressort surtout pour une résidence destinée à la vente ou à la location. Vous avez entre autres des ascenseurs en bois, en verres, etc.

Maintenant que vous savez comment choisir un ascenseur pour votre maison, voici la proposition de quelques modèles que vous pourrez rencontrer sur le marché.

Quelques types d’ascenseur

Il existe sur le marché plusieurs modèles d’ascenseur, parmi lesquels vous pourrez choisir selon vos besoins.

Monte-escalier

Comme son nom l’indique, c’est le type d’ascenseur conçu pour s’adapter à n’importe quel escalier. Son installation ne nécessite pas la reconstruction de votre maison. Si vous ne voulez éprouver aucune difficulté à installer un ascenseur, le monte-escalier est fait pour vous. Facile à installer, soit sur l’escalier, soit en suspension au mur, il n’est cependant pas indiqué pour les personnes qui utilisent un fauteuil roulant.

La plateforme élévatrice

Contrairement au premier type, ce modèle est adapté aux personnes qui ont une mobilité réduite. Il se présente sous la forme d’une plateforme de levage, qui se déplace de façon mécanique ou hydraulique. C’est l’ascenseur idéal pour les petites maisons en termes de hauteur, car sa marge de manœuvre n’excède pas 1,80 m. Toutefois, son aménagement est très exigeant et nécessite beaucoup d’espace.

Dans la même gamme, vous avez l’ascenseur à vélo qui, comme vous pouvez l’imaginer, est très pratique pour transporter votre vélo. Ce dernier est un modèle bien réduit de la gamme.

Le mini-ascenseur

Encore appelé ascenseur maison, cet appareil prend paradoxalement beaucoup de place dans votre maison et demande les services d’un architecte pour son installation. Cependant, il est facile à utiliser et permet un déplacement aisé à tous les niveaux.

L’ascenseur hydraulique

Même s’il est réputé pour sa consommation en énergie électrique, cet appareil est un modèle restreint, précis dans son déplacement avec la capacité de desservir 15 à 18 m de hauteur. Son système fonctionne grâce à de l’huile mise sous pression. C’est en cela qu’il présente des risques d’incendie et de pollution du sol, lorsque l’huile utilisée n’est pas la bonne.

L’ascenseur à traction à câble

Ce modèle est réputé pour sa rapidité et son efficacité énergétique. Contrairement à l’encenseur hydraulique, il ne présente aucun risque de polluer le sol. Néanmoins, il est exigeant en matière d’entretien.

De toute évidence, vous avez une multitude de choix pour équiper votre maison d’un élévateur vertical selon vos attentes. Cependant, qu’en est-il des locaux professionnels ?

Quel ascenseur pour un immeuble à usage professionnel ?

Il s’agit quasiment des mêmes types d’ascenseurs que ceux utilisés dans les résidences privées. Aussi, les critères liés à leur choix sont tout aussi similaires ; ils concernent globalement les caractéristiques physiques du bâtiment et l’usage auquel l’appareil est destiné. Cependant, bien au-delà de vos attentes personnelles, le choix d’un ascenseur pour un local professionnel est soumis à un certain nombre de contraintes. Ces contraintes sont non seulement d’ordre légal, mais également imposées par la nature de l’activité que l’immeuble est appelé à accueillir.

Le respect obligatoire de la norme PMR

Lorsque vous envisagez de construire ou de rénover un immeuble dans le cadre d’une activité professionnelle, assurez-vous qu’il soit conforme à la norme PMR (Personnes à Mobilité Réduite), qui régit l’accessibilité des personnes handicapées aux établissements.

Votre ascenseur doit être à même d’accueillir une personne qui se déplace dans un fauteuil roulant, qu’elle fasse partie du personnel ou qu’elle vienne de l’extérieur. L’ascenseur à vélo et l’ascenseur monte-escalier, sont de toute évidence deux modèles qui ne peuvent donc être installés dans un local commercial, en raison de leur incapacité à répondre à cette norme.

L’ascenseur et la nature de l’activité du local

Contrairement à un élévateur privatif, qui peut être installé pour accueillir une à deux personnes maximum, un ascenseur destiné à un établissement doit avoir une capacité d’accueil plus importante. Les hôtels, restaurants, crèches, hôpitaux, centres commerciaux, etc., sont par exemple des locaux à fort trafic. Pour ce type d’établissement, un ascenseur électrique d’une capacité d’accueil allant de 4 à 21 personnes est recommandé.

Dans les établissements commerciaux, la vitesse à laquelle l’appareil peut se déplacer est aussi un paramètre important. La lenteur dans ces lieux peut être considérée comme un facteur de ralentissement des opérations. Outre la vitesse, votre élévateur doit être capable de transporter de grandes charges. Dans un bâtiment d’entreprise, plusieurs personnes pourraient vouloir aller vers un même niveau au même moment. Ce serait alors dommage qu’elles soient contraintes d’attendre leur tour !

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?