5 minde lecture

Financement des travaux de rénovation : 3 conseils pour éviter les arnaques

financement des travaux de rénovation 3 conseils pour éviter les arnaques

L’isolation de toiture, l’installation de fenêtre à double-vitrage ou d’un système de chauffage plus intéressant, tels sont les travaux de rénovation d’énergie que nous pouvons réaliser en tant que propriétaires de notre logement.

Comme nous le savons, il n’est pas question de foncer tête baissée dans ce projet sans avoir fait une étude au préalable. Outre la recherche d’un professionnel, il faudra penser au moyen de financer les travaux. Bien que nous disposions souvent d’une enveloppe budgétaire, nous pouvons aussi demander un crédit pour financer ce projet.

Mais, comment faire pour éviter les arnaques dans cette situation ?

Les arnaques deviennent très fréquentes

De nos jours, nombreux sont les propriétaires qui se plaignent des arnaques organisées par les malfaiteurs au sujet du financement d’un projet de rénovation énergétique. Entre pratique commerciale trompeuse, crédit camouflé, devis incompréhensibles, usurpation de labels de qualité et bien d’autres fraudes, le nombre de propriétaires victimes ne cesse d’augmenter.

En prenant connaissance de la nécessité pour les propriétaires de faire ce type de travaux, les arnaqueurs se précipitent vers la proposition de solution d’escroquerie. En effet, les études démontrent que plus d’un million de propriétaires prévoient un budget particulier pour assurer les dépenses durant les travaux de rénovation énergétique de leurs logements. La majorité des victimes remettent l’affaire entre les mains de la DGCCRF afin de trouver une solution. En tant que propriétaire, il est important d’éviter de tomber dans les pièges de ces arnaqueurs.

Dans la mesure où vous avez recours à un prêt pour permettre à votre projet de se réaliser, vous pouvez faire une simulation prêt travaux en ligne sur le site Domofinance.com. Gratuite, cette technique offre des résultats en seulement quelques clics pour votre demande de prêt.

Bien réfléchir lors du choix de l’artisan

Au moment de faire le choix de votre artisan, vous devez vous poser plusieurs questions avant de prendre une décision. La plupart des artisans dans le domaine du BTP s’efforcent à offrir un travail de qualité à leur client. Pourtant, il existe de mauvais professionnels qui viennent ternir l’image de ces experts. Pour éviter de vous faire arnaquer, vous ne devez pas signer de devis dès la première rencontre. Il ne faudra pas communiquer des informations personnelles vous concernant comme vos coordonnées bancaires par exemple.

Un professionnel qualifié dans le domaine ne vous demandera pas de signer un contrat pour votre projet dès le premier rendez-vous. C’est dans cette optique que vous devez vous renseigner quant à la réputation et aux références dont dispose l’artisan de votre choix. La meilleure solution est de vous fier au bouche-à-oreille, l’une des sources les plus fiables dans ce domaine. Sachez que la qualification RGE de votre professionnel vous permet de profiter d’un crédit d’impôt pour vos travaux, tout en restant un gage de qualité. Si votre artisan dispose de cette qualification, il ne reste plus qu’à vérifier ses assurances.

Étudier les modalités de paiement de vos travaux

En contactant un artisan qualifié, vous serez amené à demander un devis que vous allez comparer avec ceux des autres professionnels. Cette démarche semble évidente pour les départager et conserver celui qui répond à vos attentes. Mis à part cette étape, vous devez aussi vous concentrer sur un autre élément essentiel, c’est-à-dire les éventuelles modalités de paiement. Dans ce cas précis, chaque expert possède leur propre moyen. Ainsi, vous pouvez être confronté à deux sortes de solutions.

D’un côté, l’artisan pourra vous demander un paiement au comptant. Il s’agit d’une modalité de paiement qui réclame un acompte faisant une valeur de 10 à 30 % du coût total affecté aux travaux.

D’autre part, il peut vous donner la possibilité de payer votre facture plusieurs fois. Si vous optez pour cette seconde alternative, il est préférable de vous assurer que l’échelonnement n’engendre aucuns frais supplémentaires. Le montant à rembourser devra rester fixe durant les mensualités.

Les frais additionnels, méfiez-vous

Étant donné que les travaux de rénovation énergétique réclament un budget important, les propriétaires se penchent vers la souscription d’un prêt. Pourtant, le taux d’intérêt imposé par la banque est souvent accompagné par des coûts parfois cachés. Sans que vous ne le sachiez, ces frais additionnels viennent augmenter votre crédit, d’où la nécessité de redoubler de vigilance.

En principe, c’est le TAEG ou taux annuel effectif global qui provoque les autres frais sur votre prêt. Il est de votre devoir de vérifier ce taux vu qu’il va représenter un énorme poste de dépenses pour le projet. Malgré qu’il existe des établissements qui procurent des TAEG sans introduire de frais de dossier, ces derniers restent toujours payants. De plus, il y a les assurances qui semblent très coûteuses lors de la souscription d’un prêt. Quelques organismes de prêt peuvent vous proposer des taux attractifs, tout en vous faisant payer des assurances onéreuses.

Vous avez un projet de rénovation pour votre maison ?

Nos partenaires peuvent vous aider, demandez votre devis en ligne gratuitement.

Vous aimerez aussi

Une réponse

  1. Joceline à dit :

    Il faut vraiment redoubler d’efforts, car de plus en plus de personnes malveillantes s’en prennent à des clients qui ont placé tout leur espoir dans des travaux de construction ou de rénovation. Franchement, je n’arrive pas à comprendre comment font ces gens pour dormir le soir après avoir fait le malheur d’une famille et de gens qui leur ont fait confiance.

Réagir à l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Formulaire de contact

    Confiez-nous votre projet ou collaborons ensemble.

    Vos informations personnelles

    Suivant

    Sujet de votre demande d'information

    Ce site est protégé par reCAPTCHA, cette fonctionnalité est soumise aux règles de confidentialité et aux conditions d'utilisation de Google.