isolants maison

L’isolation de son bien constitue déjà une démarche éco responsable puisque le but principal est de réduire sa consommation d’énergie. Mais si nous allions encore plus loin en décidant d’opter pour des matériaux écologiques sans danger pour la santé et celle de la Terre ? 

Les équipements synthétiques (polyester, polyuréthane, etc.) s’avèrent souvent toxiques et non-recyclables. À l’inverse, les matériaux écologiques possèdent de nombreux avantages intéressants et soucieux de l’environnement tout en étant aussi performants que les isolants classiques. Quelles sont ces matières premières renouvelables et quels en sont leurs bénéfices ? Découvrez 4 isolants naturels et écologiques que vous pouvez utiliser pour isoler votre habitation.

La laine de mouton 

On fabrique cette laine animale en abondance puisqu’elle provient de la tonte des moutons. Sa fabrication est contrôlée à chaque étape, aucun adjuvant de synthèse n’est ajouté et elle affiche le meilleur rapport-qualité prix. 

Elle est disponible en rouleaux ou en vrac et constitue un véritable atout pour isoler sa toiture, surtout si l’on a de vieilles charpentes. En effet, sa structure en forme de tuile permet d’éloigner les animaux invasifs qui viendraient se loger dans les moindres recoins. Sans compter que cette laine est un très bon isolant thermique et phonique. 

De même, elle est très légère et donc facile à installer. Elle ne gratte pas et ne pourri pas car elle ne se tasse pas avec le temps. En plus, elle n’est pas sensible au feu: il faut atteindre les 560 degrés pour qu’elle s’enflamme et elle est capable d’étouffer elle-même les flammes. 

Cet isolant régule également l’humidité. A lui seul, il est capable d’absorber l’équivalent de 30 % de son poids en vapeur d’eau. Le double avantage est qu’il conserve ses propriétés isolantes et qu’il prévient la formation de moisissures. De quoi profiter d’un air frais ! 

La plume de canard 

Vendue en vrac, sous forme de rouleaux ou en panneaux, la plume de canard est le deuxième type de laine animale. D’ailleurs, elle possède plusieurs qualités similaires à celles de la laine de mouton. 

Tout d’abord, elle a la particularité d’isoler efficacement les bruits extérieurs (les bruits d’avions, par exemple) et la chaleur. Elle est recommandée pour l’isolation des combles et les surfaces horizontales telles que les plafonds, les murs, les parquets ou autres ossatures en bois. Par ailleurs, elle contrôle naturellement l’humidité de l’air de par ses propriétés absorbantes, tout en conservant rigoureusement sa nature isolante. 

A l’instar de la laine de mouton, elle est facile à poser, ne présente pas de risques d’allergie et est facilement recyclable. 

Enfin, ce matériau nécessite une attention particulière dans la mesure où il doit être posé par un professionnel sans quoi il peut se tasser et sa force thermique sera compromise. De même, il faut penser à lui faire subir un traitement antifongique au préalable pour qu’il devienne résistant aux champignons et aux insectes. 

Le liège 

Le liège est un matériau d’origine végétale puisqu’il est issu du chêne-liège. Son démasclage est soigné et ne porte pas atteinte à la santé de l’arbre. On le transforme en granulés (en vrac) ou en rouleaux mais on le préfère “expansé”, c’est-à-dire en gros volume comme les panneaux. 

Son caractère isolant est un véritable succès puisqu’il se prête à l’isolation thermique de n’importe quelle surface, à n’importe quel moment de l’année: toits, planchers, murs, soubassements, fondations, vérandas, etc. Par ailleurs, il offre une protection complète : contre le froid, la chaleur, les insectes, les rongeurs, l’humidité, la pourriture, les nuisances sonores et le feu. 

De plus, ce matériau est rapide à poser car il est léger et facile à découper. Il est aussi très étanche, rigide, et relativement dense. 

Enfin, le liège exhibe naturellement son côté durable : il ne se tasse pas, il ne se décompose pas, il garde une stabilité face aux différences de températures et d’humidité, et il se recycle aisément ! 

Laine de chanvre 

La laine de chanvre est un dérivé d’une plante que l’on appelle “chanvre” et qui est dotée de fibres solides et utiles à l’isolation des hébergements. Par ailleurs, cette matière est utilisée à n’importe quelle saison de l’année car elle est reconnue pour sa résistance comparable à celle du bois. 

Elle est très rigide donc elle est utilisée pour isoler les toits et les murs, améliorer l’état des sols, et construire des cloisons intérieures ou extérieures. Elle est d’ailleurs essentiellement modelée sous forme de panneaux pour une installation simple et propre. 

Ceux-ci sont facilement malléables, ils sont taillés sur mesure et ils ne dégagent pas de poussières ou de substances allergènes. On la trouve aussi en vrac et on l’utilise alors pour cloîtrer les espaces plus restreints (combles, contour des châssis, etc.). Enfin, elle peut être fournie en rouleaux ou en matelas. 

Ce matériel réduit indéniablement les déperditions de chaleur et agit aussi en tant que régulation naturelle de l’hygrométrie ; l’air est plus facilement respirable. De plus, il est antifongique, antibactérien et sa texture n’est pas composée de protéines donc il repousse les parasites et autres bestioles.

Enfin, comme les autres éléments cités précédemment, la laine de chanvre est imputrescible, biodégradable et 100% recyclable. 

Quel matériau isolant et écologique choisir ? 

Pour faire son choix parmi les différentes possibilités, il est conseillé de se baser sur les performances thermiques de chaque matériel. Ces dernières s’expriment grâce au coefficient lambda, au déphasage et à la résistance thermique. Par ailleurs, sachez que les performances d’isolation sont accentuées si vous combinez plusieurs équipements différents.

Voici un tableau récapitulatif en termes de performances thermiques pour les matériaux cités au-dessus : 

Laine de mouton Plume de canardLiège Laine de chanvre 
Lambda0,035 à 0,042 W/m.K0,035 à 0,044 W²/m.K0,032 à 0,040 W/m.K0,042 W/m.K
Résistance pour 20 cm 5,71 à 4,76 m².K/W4,54 à 5,71 m².K/W6,25 à 4,76 m².K/W4,76 m².K/W
Déphasage pour 20 cm 3h52 5h9h514h49​

Vous l’aurez compris, les alternatives écologiques permettent de concilier la durabilité de son logement et celui de l’environnement. Elles sont nombreuses et cette liste n’est pas exhaustive alors n’hésitez pas à demander plus d’informations autour de vous ou à solliciter les conseils de professionnels. N’attendez plus, misez sur la santé et l’avenir de l’endroit où vous habitez !

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?