5 minde lecture
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

Les configurations d’une maison à ossature bois

maison à ossature bois

Une maison à ossature bois affiche des caractéristiques impressionnantes pour ne citer que le côté naturel du matériau de construction. Il suffit de bien respecter les configurations du bâtiment pendant la réalisation des travaux pour profiter de chaque avantage. Notez que quelques points peuvent être évoqués avant de chercher une entreprise pour réaliser la construction de votre maison. Vous pouvez de ce fait prendre note des éléments suivants.

La lisse d’implantation

La réalisation d’une maison à ossature bois commence par la pose d’une lisse d’implantation. Reposant sur un joint d’étanchéité ainsi qu’une membrane anti-capillaire, cet élément affiche une section identique au reste de l’ossature. Une bonne étanchéité permet d’éliminer les infiltrations d’air. Notez qu’une mauvaise planéité du béton peut favoriser les fuites d’air dans le bâtiment.

Concernant la membrane anti-capillaire, elle permet de protéger la maison contre les remontées d’humidité. La lisse doit être traitée classe 4 pour palier le moindre risque. Elle peut être renforcée par des cales en plastique si la situation l’exige. Le plus important est d’avoir une lisse d’implantation solide et bien ancrée dans le béton de base.

Les murs à ossature bois

Chaque mur doit être réalisé à l’horizontale avant d’être redressé après la fixation des panneaux de contreventement. Il faut en assurer l’équerrage avant d’aller plus loin pour assurer la configuration de votre nouvelle maison. Les panneaux peuvent être cloués avec des agrafes ou des pointes annelées. Les rebords doivent aussi se poser sur des pièces de bois.

Les ossatures bois peuvent être fixées directement sur les lisses d’implantations une fois que vous en aurez plusieurs. Il est primordial de bien étayer les premiers murs pour éviter les risques de chute de la construction. Il ne faut pas non plus négliger la fixation de la traverse basse avec des vis.

Le solivage

Le solivage est un autre élément à ne pas négliger pour assurer la configuration d’une maison à ossature bois. La réalisation commence par la fixation de la muraillère au niveau des montants de chaque mur. La muraillère doit être assez solide pour supporter le solivage. Elle doit être de 5 cm de large.

Il faut faire attention à bien respecter l’entraxe pendant la fixation des solives. Cela est aussi valable pour les entretoises qui doivent être positionnées efficacement au niveau des appuis. Cela permet de se protéger d’une éventuelle rotation pendant le montage. Le solivage peut se faire directement sur le mur ossature bois dans certains cas. Vous aurez besoin d’une solive d’about pour réaliser cela.

Le panneau de contreventement

La pose du panneau de contreventement se fait avant le chevronnage. Elle doit être assemblée avec des languettes et des rainures. De plus, vous aurez besoin de pointes torsadées pour le fixer sur le solivage de la construction. Il est important d’assurer la fixation des extrémités du panneau sur une solive. À noter que chaque élément doit se poser sur 3 solives ou plus.

Il faut alors garantir le calepinage des panneaux pour assurer la configuration de votre maison à ossature bois. Il est plus facile de poser le chevronnage du moment que vous faites attention avec les plans de fabrication. Cela commence toujours par la pose des porteuses qui peut nécessiter l’intervention de plusieurs personnes.

L’isolation du bâtiment

L’isolation d’une maison à ossature bois se fait en premier lieu depuis l’extérieur. L’isolant que vous choisirez doit servir de pare pluie afin d’éviter les fuites d’eau à l’intérieur du bâtiment. Il suffit d’avoir des clous ou des agrafes pour assurer la fixation des panneaux isolants. En outre, il ne faut pas négliger la fixation de tasseaux verticaux pour assurer la fixation de ces panneaux.

Il ne faut pas non plus négliger l’isolation intérieure qui peut se faire à l’aide d’un isolant naturel semi-rigide. Le produit se pose directement à travers les montants de l’ossature. Vous n’aurez pas besoin d’un système de fixation pour assurer la qualité des travaux. Il suffit de ne pas trop tasser l’isolant pour obtenir un bon résultat.

Les parements

La pose des parements commence par les tasseaux qui doivent être alignés au niveau des montants de l’ossature. Des vis avec des parties lisses au milieu sont essentielles pour la fixation des tasseaux. Cela évitera de les enfoncer à travers l’isolation extérieure. Vient ensuite la pose de la couverture de la maison. Il ne faut pas oublier de réaliser une gouttière pour assurer la récupération des eaux de pluie.

Concernant le bardage vertical, il se fixe sur les tasseaux avec des vis inoxydables. Vous pouvez aussi décider d’ajouter des baguettes de finitions sur les angles de chaque mur. Enfin, il reste le parement intérieur qui doit être posé sans percer le panneau intérieur.Les configurations d’une maison à ossature bois

Vous avez un projet de rénovation pour votre maison ?

Nos partenaires peuvent vous aider, demandez votre devis en ligne gratuitement.

Vous aimerez aussi

Réagir à l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Formulaire de contact

    Confiez-nous votre projet ou collaborons ensemble.

    Vos informations personnelles

    Suivant

    Sujet de votre demande d'information

    Ce site est protégé par reCAPTCHA, cette fonctionnalité est soumise aux règles de confidentialité et aux conditions d'utilisation de Google.