La maîtrise des dépenses d’énergie passe par la lutte contre le gaspillage, la limitation des émissions de gaz à effet de serre, participant au réchauffement climatique de la planète. La performance énergétique d’une habitation dépend en partie, outre la #toiture et les murs, des déperditions de chaleur, jusqu’à 30% à partir des fenêtres. Il est donc conseillé de vérifier l’état de ses fenêtres et surtout celui des huisseries lorsqu’on habite une maison ancienne. Dès lors, la question légitime qui se posera : faut-il rénover ou changer ses fenêtres ?

Nous l’avons souvent abordé dans ce blog, une mauvaise #isolation de votre habitation est souvent la cause d’une consommation excessive de #chauffage. Hors, bien que vos murs et vos combles soient bien isolés; il existe d’autres points de fuite dans votre maison : les fenêtres !

Un diagnostic de la menuiserie existante est nécessaire avant de décider d’un investissement dans des fenêtres et leurs huisseries (1). Voici les points à vérifier :

  • vérifier que le dormant est exempt d’humidité, d’oxydations, de déformations importantes, de moisissures ou de détériorations excessives. (par les termites par exemple)
  • les fenêtres sont-elles en simple vitrage ? Une astuce simple pour vérifier (de nuit) : on place une allumette devant le vitrage, si la flamme est reflétée 4 fois, nous sommes en présence d’un double vitrage. Se référer à notre article sur les vitrages.
  • Y a-t-il des fuites d’air à mes fenêtres ? Pour contrôler, l’astuce est de déplacer lentement une bougie ou une mince feuille de papier le long des arêtes des huisseries. (plus d’infos sur les infiltrations d’air)
  • dois-je changer toutes mes fenêtres ? Si vous n’avez pas le budget nécessaire pour toutes les changer d’un coup, privilégiez d’abord les pièces à vivre ou les plus chauffées (au nord et à l’est), vous améliorerez ainsi leur confort.

Attention aux moisissures, elles sont souvent dues à une mauvaise ventilation de la pièce ou à des infiltrations d’humidité (cf article sur les infiltrations).

Il n’est pas toujours utile de changer (toutes) vos fenêtres, quelques astuces peuvent vous aider à les remettre en état pour quelques années.

  • Peindre ses huisseries (portant et montant) en bois en décapant la vieille peinture qui s’écaille et en préparant le bois à recevoir la nouvelle
  • Démonter, nettoyer et peindre les ferrures (crémones et gonds)
  • Calfeutrer ses fenêtres avec du joint autocollant en mousse, le plus facile à installer et le moins onéreux
  • Si le dormant est en bon état, on peut poser une fenêtre ou porte sur le dormant existant. Il est toutefois préférable d’adapter un nouveau châssis sur le dormant existant pour des raisons de compatibilité entre l’ouvrant et le dormant.
  • Poser un survitrage, la technique est très répandue, mais elle demande une manipulation particulière, notamment sur la pose du joint.

Il est indispensable de nettoyer régulièrement ses fenêtres notamment en débouchant les trous d’évacuation d’eau et en dépoussiérant les bouches d’entrée d’air. Evitez de peindre les joints et quincailleries et utilisez des produits adaptés à l’entretien des fenêtres

(1) L’huisserie ou châssis est l’encadrement de porte ou fenêtre, composée de deux montants, d’une traverse supérieure et éventuellement d’un seuil. Il constitue le dormant, partie solidaire de la paroi. L’huisserie peut être en bois, métal, pvc. L’ensemble ouvrant (partie mobile)+ dormant est alors appelé la menuiserie.

[Focus] Si vous doutez encore de l’état de vos fenêtres, faites appel à un de nos nombreux conseillers Technitoit. Et s’il juge opportun de changer vos menuiseries, il vous aidera à faire le choix entre PVC, Alu ou Alu/Bois en fonction de votre budget et de vos priorités.

[Conseil du pro] Un crédit d’impôt allant de 10% à 18% (en fonction de la surface vitrée  concernée) du montant de la pose et du matériel est possible si l’acquisition de tels matériaux est réalisée pour une maison individuelle et si cette installation s’accompagne d’au moins une autre action de travaux parmi plusieurs catégories (voir tableau ademe).

A EVITER : Changer soi-même ses huisseries et fenêtres

Le changement des fenêtres requiert un savoir-faire pour une pose dans les règles de l’Art. A ce titre, la pose est aussi importante que la qualité des matériaux. Faites appel à des professionnels tels que Technitoit pour profiter pleinement de l’efficacité thermique de vos nouvelles fenêtres. Le devis est gratuit !

Article rédigé le 14 février 2012, mis à jour le 24 octobre 2013 par G. LETHENET.

Tags:
2 Commentaires
  1. […] de les remplacer par de nouvelles ouvertures, plus performantes (voir notamment notre article « Quand changer ses huisseries et fenêtres ? »). En attendant le début des travaux, il est alors possible d’agir en comblant ces jours […]

  2. […] de bains doit cependant demeurer une pièce agréable et chaude, sans courants d’air. Outre la vérification des menuiseries qui, si elles sont en bois, peuvent présenter des moisissures pour cause de condensation, les murs […]

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

logo tendance-travaux blanc
ActualitésÀ proposLexiqueEmploiNous contacter

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?