,

Votre façade présente des traces d’usure, de salissure ou même des fissures ? Il est temps de penser à la rénovation de votre façade ! Tous ces dommages peuvent considérablement fragiliser la structure de votre maison. Profitez-en pour envisager des travaux qui pourraient fortement améliorer la performance énergétique de votre maison.

Choisir l’orientation de la maison

Faire des économies d’énergie, c’est déjà choisir l’orientation des différentes façades de la maison avec perspicacité. Chaque pièce dans une maison a son rôle à jouer et doit être située d’une manière précise afin de conserver une bonne température ambiante. Dans le cadre d’une rénovation, vous pouvez par exemple bousculer l’architecture intérieure de la maison et l’emplacement des pièces. Pour les pièces de vie, on privilégie l’exposition de la façade au sud de façon à ce que le soleil vienne réchauffer les pièces importantes de la maison. En hiver, le système de chauffage réalise moins d’effort pour augmenter la température : des économies en plus sur la facture d’énergie.

Changer ses fenêtres

Si vos menuiseries sont trop anciennes et ne sont pas équipées d’un double ou triple vitrage, il est fortement recommandé de les changer. En plus d’apporter un gain de modernité à votre façade, elles permettront de limiter les pertes de chaleur tout en améliorant l’isolation de la maison.

Associer ravalement de façade et isolation extérieure

Souvent la rénovation façade est considérée comme une remise en état des murs extérieurs ou alors une simple révision du look de la maison par le changement de couleur. Bien plus que cela, les travaux de ravalement de façade peuvent être l’occasion de penser à une rénovation énergétique. En effet, associer le ravalement de façade à la pose d’une isolation extérieure consiste à la fois à gagner du temps et de l’argent.

Depuis le 1er janvier 2017, il est même obligatoire de procéder à des travaux d’isolation thermique dans le cadre d’un ravalement de façade (décret n 2016-711 du 30 mai 2016) considéré comme “ tous travaux de ravalement comprenant soit la réfection de l’enduit existant, soit le remplacement d’un parement existant ou la mise en place d’un nouveau parement, concernant au moins 50 % d’une paroi d’un bâtiment, hors ouvertures. ».

Le décret mentionne également la deuxième condition essentielle à cette mesure : le matériau de la façade doit être composé à plus de 50% de « terre cuite, de béton, de ciment ou de métal ».  Bien sûr, il existe des dérogations à cette mesure, qui n’est de fait pas applicable dans certains cas. En effet, des travaux qui entraînent la dégradation de la “qualité architecturale” du bâtiment ou bien un temps de retour sur investissement trop important annulent cette mesure d’obligation.

L’isolation thermique par l’extérieur (ITE) améliore considérablement la performance énergétique de la maison. Recouverte d’un enduit de finition, elle transforme l’aspect des murs extérieurs et redonne une vraie fonction de protection à la façade. Elle constitue une nouvelle barrière contre les infiltrations d’humidité, les remontées capillaires ou les ponts thermiques.

Financer la rénovation de sa façade

Vous ne pouvez pas obtenir d’aides financières pour un simple ravalement de façade. En revanche, si ce ravalement de façade est associé à la pose d’une isolation via les murs extérieurs, plusieurs organismes peuvent vous apporter leur soutien dans ce projet.

Le crédit d’impôt à la transition énergétique (CITE)

Le crédit d’impôt est attribué dans le cadre d’une rénovation énergétique. Pour la pose d’une isolation thermique extérieure, vous pourrez bénéficier d’un crédit d’impôt d’un montant de 30% du coût des travaux. Il ne nécessite pas de condition de ressources, mais est plafonné en fonction de chaque situation.Ce plafonnement s’élève à 8000 € pour une personne seule et 16 000 € pour un couple.

L’ agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH)

Dans le cadre de son programme “Habiter Mieux”, l’ANAH apporte un soutien financier pour des travaux d’isolation des murs extérieurs. Il faut toutefois que vos revenus correspondent aux catégories de ressources “modestes” ou “très modestes” référencés dans une grille détaillée. Votre logement doit également avoir plus de 15 ans et vous ne devez pas bénéficier d’un prêt à taux zéro depuis cinq années.

Si toutes ces conditions sont respectées, les aides de l’ANAH financent votre projet à hauteur de 50 % du montant total des travaux HT pour les ressources très modestes et 35 % du montant total des travaux HT pour les ménages aux revenus modestes.

[Conseil du pro]  Pour valoriser la façade de votre maison, Technitoit vous propose différentes solutions de revêtement de façade : le revêtement plastique épais (RPE) ou l’enduit en finition grattée ou talochée.

Article rédigé par Camille E. en avril 2019.

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

logo tendance-travaux blanc ActualitésÀ proposLexiqueEmploiNous contacter

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?