3 minde lecture
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

Le talus : comment l’aménager et le végétaliser ?

le talus comment l’aménager et le végétaliser

Vous avez un talus dans votre jardin et vous ne savez pas comment l’aménager ? Il est vrai qu’il peut être déstabilisant de devoir s’occuper d’une surface en pente, mais nous allons vous donner tous nos trucs et astuces pour améliorer le potentiel de votre jardin tout en le végétalisant.

Quels arbustes choisir pour végétaliser votre talus ?

Comme le talus est un monticule de terre qui possède ses propres caractéristiques ardues, il se peut que son aménagement vous effraie. N’ayez pas peur, il suffit de quelques conseils et astuces afin de l’aménager au mieux et de le fondre dans votre jardin. Vous ne devez pas choisir n’importe quel arbuste pour le végétaliser. En effet, certaines espèces ne supportent pas les caractéristiques du talus et elles risqueraient de provoquer quelques dégâts. Allez voir cette liste d’arbuste pour talus pour connaître les meilleurs dans chaque situation.

Pour commencer, il est important d’avoir retiré toutes les mauvaises herbes au préalable pour éviter de futurs problèmes. Il faut ensuite sonder votre talus pour bien connaître ses caractéristiques. Si votre terre est riche, vous pourrez opter pour des variétés avec de beaux feuillages comme le lierre d’Irlande ou encore les pervenches.

En revanche, si votre sol est pauvre, optez pour des arbustes de type méditerranéens comme le millepertuis ou du jasmin d’hiver. Si vous voulez fleurir votre talus à l’aide d’arbustes, nous vous conseillons les rosiers de types paysagers qui nécessitent peu d’attention et sont réputés pour être robustes.

Enfin, vous pouvez créer un certain relief tout en esthétisme en choisissant des arbustes qui forment un dégradé de vert.

Ce qu’il faut savoir pour éviter les erreurs

Avec sa forme si particulière, le talus possède de multiples contraintes. En effet, sur le haut du talus la terre est plus sèche. C’est, de plus, la partie la plus à risque pour les plantes car elle est exposée à de nombreux aléas climatiques tels que la pluie, le soleil et le vent. La partie pentue sera, quant à elle, victime de l’érosion des sols et potentiellement de quelques éboulements. Enfin, pour ce qui est de l’extrémité basse, elle récoltera l’eau des ruissellements et sera donc plus humide et riche. Ces contraintes sont à prendre en compte dans le choix des caractéristiques de vos plantations.

Pour éviter le risque accru d’érosion et d’éboulements, vous pouvez choisir de planter de la végétation drageonnante. Cette caractéristique se trouve chez de nombreuses plantes tels que le lilas français ou encore les vinaigriers (attention, envahissant). Les nombreuses racines horizontales de la plante retiendront la terre pour éviter tout risque. Pensez aussi à bien aménager des aplats pour les plantations qui se retrouveront sur la partie pentue du talus.

Et, afin d’optimiser les besoins en eau des plantes, pensez à leur aménager une cuvette d’arrosage. Attention à bien prévoir les périodes de floraison des plantes et de mélanger des pieds d’hiver et d’été pour que votre talus ne se retrouve pas dégarni pendant toute une saison.

Vous avez un projet de rénovation pour votre maison ?

Nos partenaires peuvent vous aider, demandez votre devis en ligne gratuitement.

Vous aimerez aussi

Réagir à l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Formulaire de contact

    Confiez-nous votre projet ou collaborons ensemble.

    Vos informations personnelles

    Suivant

    Sujet de votre demande d'information

    Ce site est protégé par reCAPTCHA, cette fonctionnalité est soumise aux règles de confidentialité et aux conditions d'utilisation de Google.