6 minde lecture

Comment limiter les risques de la location immobilière ?

comment limiter les risques du locatif

Les problèmes locatifs sont souvent la hantise des propriétaires. Ils constituent un frein pour les potentiels investisseurs immobiliers. Alors, face aux risques divers que rencontrent les bailleurs, quelles sont les solutions existantes ? Pour vous accompagner à y faire face, cet article vous aide à faire le point sur ces risques locatifs ordinaires.

Le calcul du cash flow

Le cash-flow immobilier est une réserve financière générée par le bailleur après avoir étudié le calcul de l’immobilier, notamment les bénéfices du loyer, des charges de l’immeuble, des dépenses mensuelles, du paiement du crédit du bien immobilier. En d’autres termes, il est une sorte d’indicateur financier permettant de mesurer la rentabilité de la location ou vente immobilière.


Comme flux de trésorerie, il permet aux propriétaires de recenser les flux des sorties ainsi que des entrées d’argent.
Grâce à ce système, il est plus facile de déterminer le revenu mensuel de la location. Le calcul du cash flow est donc simple. Pour se faire, prenez tous les flux entrants, à savoir les charges refacturées, les loyers. Ensuite, faites la soustraction totale des flux des sorties.

Couple Rendement-Risques

Il n’est pas facile d’être propriétaire d’un bien en location. Toutefois, il faut prendre le risque locatif pour mieux s’investir dans le domaine. En général, la plupart des investisseurs immobiliers ne sont pas du tout prêts à prendre de risques qu’en échange des rendements attendus.


Symétriquement, pour améliorer leur rentabilité immobilière, ils doivent accepter de prendre assez de risques. Le risque dépend plus particulièrement du montant à épargner. Alors, ne faites surtout pas de mauvaises économies. En fait, un bien de qualité vous permet d’avoir plus d’acheteurs potentiels avec un taux de vacances un peu faible. Provisionner donc un montant pour les imprévus chaque mois. Il ne faut pas non plus perdre de vue l’horizon d’investissement. Il est donc très important d’avoir une bonne visibilité concernant l’évolution du marché immobilier dans le domaine de la location.

Prise en compte de diverses contraintes

Toutefois, les propriétaires ont des obligations légales compliquées pouvant enfreindre à l’acquisition des biens immobiliers. Ces derniers temps, une étude a démontré que les propriétaires font face aux diverses pressions ou contraintes.


Pas facile d’être propriétaire immobilier. D’autant plus que l’état réforme le secteur du logement. En effet, de nombreuses contraintes dans l’encadrement des loyers et des permis de louer devront être mises en place. Sur ce, les locataires sont protégés et ces mesures seront prises pour un objectif louable.


Par ailleurs, le dispositif de la loi Alur est instauré. Il faut donc un permis de louer afin de lutter contre les appartements indignes. Le bailleur doit donc réaliser toutes ces démarches s’il veut louer son immobilier. Le permis de louer doit être fait à la Mairie suivie d’un contrôle du logement.


Ensuite vient l’interdiction de hausser le loyer même pendant les travaux ou rénovations. Ce qui est une autre contrainte pour le propriétaire.


Par ailleurs, ce n’est plus du tout le coût des travaux qui conditionne cette augmentation, mais la performance du logement en énergie. Alors, si l’appartement n’obtient pas une étiquette après la fin de la rénovation, alors, l’augmentation du loyer ne sera pas possible. Enfin, il est vraiment obligatoire de rénover toutes les passoires thermiques. Les bailleurs devront donc engager la rénovation énergétique sinon, ils risqueront certaines sanctions.

Alors, face à toutes ses contraintes, les bailleurs doivent prendre en compte ces obligations pour mieux s’investir dans l’immobilier et avoir une rentrée rentable.

Maîtriser les inquiétudes vis-à-vis des risques locatifs

Avant de faire louer un bien, les propriétaires doivent avant tout bien communiquer et entamer un point important concernant la location de l’immeuble en question.


Les principales raisons de conflit entre locataire et propriétaire relèvent toujours de la méconnaissance des obligations et des droits de chacun. À titre d’exemple, quelles sont les charges affiliées au locataire et quelles seront celles du propriétaire ? Les travaux sont également des enjeux importants. Pour éviter la naissance de ces conflits, il faut avoir une bonne connaissance des droits et obligations en tant que propriétaire d’un bien immobilier. Cela vous évite alors les procédures coûteuses.


Par ailleurs, une autre inquiétude des bailleurs, c’est de ne pas retrouver son appartement en bon état et de ne pas toucher ses loyers à temps. Pour maitriser ces inquiétudes, voici des conseils pour vous prémunir :

  • Au cas où les tensions montent avec votre locataire, il est conseillé d’établir un dialogue
  • Demandez aux locataires d’avoir une personne garant pour sa caution.
  • Remettez toujours les clés en bon état afin d’inciter le locataire à prendre bien soin de l’appartement.
  • Souscrivez à une assurance de dégradations
  • Demander toujours un dépôt de garantie
  • Contractez une assurance tout en faisant attention aux conditions ou encore demandez une garantie Visale.
  • Déléguez la gestion de la location à une agence
  • Assurances couvrant les charges du bailleur

Que risque un garant pour une location ?

L’une des craintes des bailleurs est d’être confrontée aux loyers impayés. Pour y faire face, de nombreuses techniques existent pour se protéger des loyers impayés.


Aucun bailleur n’est vraiment à l’abri des loyers impayés. Seule une bonne gestion sérieuse des locataires peut diminuer ce risque. À titre d’exemple, il est primordial d’entamer avec rigueur la demande du loyer.


La deuxième solution, c’est la souscription à une assurance. En effet, il existe plusieurs contrats d’assurance en termes de loyers impayés. Vous lisez tout simplement chacun d’entre eux pour pouvoir connaître davantage toutes les conditions de remboursement en ce qui concerne les loyers impayés.


À titre d’exemple, vous pouvez avoir recours aux cautions Visale. Cette dernière consiste à vous assurer contre toutes les charges, le départ anticipé ou encore le décès du locataire, la détérioration des immeubles ou encore les loyers impayés par le locataire.


Il faut noter que les assurances sont très pointilleuses dans le respect des diverses procédures. Sur ce, il est primordial de bien respecter les délais fixés par le contrat. Toutefois, certains contrats exigent la sélection du locataire.

Bref, les propriétaires d’un bien immobilier font toujours face aux contraintes des locataires. Alors pour limiter et éviter ces risques, il faut tout d’abord faire le point sur les droits et obligations des locataires. Les propriétaires doivent également prendre en compte des contraintes. S’inscrire à une assurance est également une autre solution.

Vous avez un projet de rénovation pour votre maison ?

Nos partenaires peuvent vous aider, demandez votre devis en ligne gratuitement.

Vous aimerez aussi

Réagir à l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Formulaire de contact

    Confiez-nous votre projet ou collaborons ensemble.

    Vos informations personnelles

    Suivant

    Sujet de votre demande d'information

    Ce site est protégé par reCAPTCHA, cette fonctionnalité est soumise aux règles de confidentialité et aux conditions d'utilisation de Google.