Comment vendre sa maison sans tomber dans les pièges classiques ? Si vous souhaitez vendre votre maison, cet article est fait pour vous puisqu’il détaille la méthode pour optimiser sa stratégie de vente.

Face à la concurrence, il faut en effet savoir sortir du lot. Pour vendre sa maison par soi-même, voici comment procéder.

Faire les travaux nécessaires à l’embellissement de votre maison

Les acheteurs sont de plus en plus exigeants sur un marché où les biens immobiliers à vendre sont nombreux. Afin de vendre votre maison au meilleur prix, je vous invite à réaliser tous les petites travaux qui vous permettront de vous démarquer de vos concurrents.

En revanche, je ne peux vous conseiller de faire de gros travaux couteux, car vous ne serez pas sûr de pouvoir vous y retrouver.

Vous pouvez par exemple passer un coup de peinture, refaire un crépit mais ne vous lancez pas dans la création d’un garage ou d’une piscine !

Comment vendre sa maison : bien se préparer

Si vous manquez de préparation, cela peut vous porter préjudice dans le cadre d’une vente. En effet, l’empressement mène bien souvent les propriétaires à annuler une vente.

S’ils sont au départ motivés par la vente, ils finissent par changer d’avis. Ils se rendent alors compte des atouts de leur bien et souhaitent y rester. Les émotions et les souvenirs peuvent pousser à se rétracter. Alors comment vendre sa maison en étant bien préparé ?

Comme le dit Jonathan Voogt sur son blog, le manque de préparation risque de faire perdre du temps aussi bien aux acheteurs qu’aux vendeurs. Vous risquez également de prendre une mauvaise décision pour votre famille. Il faut donc bien réfléchir en amont.

Comment vendre sa maison : une estimation juste

Une mauvaise estimation immobilière peut amener à perdre de l’argent. Avec une sous-estimation, vous risquez de faire une moins-value lors de la revente avec un prix en dessous de sa valeur réelle.

Les acheteurs peuvent utiliser des outils en ligne pour comparer des biens similaires. Lorsqu’ils repèrent une bonne affaire, ils vont bien entendu se précipiter.

Lors d’une vente immobilière, le risque le plus important est de surestimer son bien. Ce type d’erreur rend la vente bien plus difficile et le bien risque d’être sur le marché pendant de nombreux mois et années.

Le phénomène d’usure rend le logement nettement moins intéressant pour les acheteurs. Le propriétaire risque de se décourager. Dans ce cas de figure, il se sent bien souvent obligé de baisser le prix de vente pour espérer trouver preneur. En conséquence, une perte d’argent phénoménale est à prévoir.

Comment vendre sa maison en faisant une bonne estimation ? Chaque vendeur doit commencer à se positionner sur les prix du marché pour gagner du temps et de l’argent. Vous éviterez le phénomène d’usure qui peut vous porter préjudice.

Comment vendre sa maison : être disponible

Le nombre de biens disponibles au même moment change le rapport de forces entre acheteurs et vendeurs. Si vous ne pouvez pas vous libérer pour les visites, ils n’hésiteront pas à aller voir ailleurs.

Une vente exige de se concentrer sur l’aspect commercial et juridique. Vous devez donc déléguer si vous n’êtes pas disponible. Un agent immobilier ou un mandataire peut se charger de toutes les démarches à votre place.

Dépersonnaliser pour vendre rapidement sa maison

Lorsque la décoration de la maison est trop personnelle, il est difficile pour l’acquéreur de se projeter dans ce nouveau lieu de vie. En général, le coup de cœur a lieu lors des 20 premières secondes.

Pour l’acheteur puisse se sentir chez lui, il est impératif de désencombrer et de rendre plus neutre. Dépersonnaliser permet d’augmenter les chances de trouver un acheteur rapidement.

Vérifier le financement de l’acheteur

À l’heure actuelle, 30 % des ventes sont finalement annulées puisque les acheteurs ne perçoivent finalement pas leur financement de la part de la banque. Avant d’accepter une offre d’achat, il est donc plus prudent de demander une simulation ou une étude bancaire.

Un acheteur sérieux aura anticipé ce besoin et sera en mesure de fournir ce document. En prenant cette précaution, vous éviterez les déconvenues. Une agence immobilière compétente se charge toujours de vérifier la solvabilité des acheteurs.

Ne pas oublier les diagnostics techniques

Avant de mettre son bien en vente, le propriétaire doit commencer par réaliser les diagnostics obligatoires. Lorsque le dossier technique est prêt, la transaction immobilière pourra être menée jusqu’à son terme. Ils doivent être réalisés avant la rédaction de l’annonce puisque le DPE doit être précisé dans l’offre. Ce carnet de santé de votre bien immobilier permet de faire un achat en toute connaissance de cause.

Si vous n’êtes pas en mesure de présenter ces diagnostics et que vous proposez un bien ancien, l’acheteur sera en droit de se demander si vous cherchez à cacher quelque chose. Étant donné qu’ils sont obligatoires pour la signature du compromis de vente, l’acheteur pourra même se rétracter s’il doit patienter trop longtemps.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?