choisir meilleur isolant phonique

L’isolation phonique est essentielle pour améliorer le confort de votre habitation. Celle-ci permet de réduire la perception des bruits dans votre maison. Pour pallier ces nuisances sonores, le marché propose de nombreux matériaux isolants. Comment faire le bon choix ?

Tenir compte de l’origine des bruits

Comme l’explique ce site, les bruits qui nuisent à votre confort peuvent avoir plusieurs origines.  

Les bruits extérieurs

Les bruits peuvent provenir de l’extérieur de votre maison (trafic routier, etc.) et de la pièce dans laquelle vous vous trouvez (conversations, télévision, etc.). 

Pour réduire ces nuisances sonores, il faut prendre en compte l’indice d’affaiblissement acoustique des matières isolantes ou Rw. Celui-ci est exprimé en dB (décibels) et indique la quantité de bruit que peut arrêter le système choisi. Plus cet indice est élevé, plus l’isolation phonique entre deux pièces est meilleure.

Les bruits d’impact

Ensuite, il y a les bruits d’impact. Ceux-ci sont causés par la chute d’objet, le déplacement de personnes, etc.  Dans ce cas, il faut tenir compte de l’indice d’efficacité aux bruits de choc Lw qui est également mesuré en dB.

Il mesure l’amélioration de l’isolation acoustique que la solution choisie a apportée au sol. Plus la valeur de cet indice est élevée, plus l’isolant choisi est performant. Pour un confort optimal de votre habitation, il est conseillé de choisir une performance phonique de 5 dB au minimum.

Les bruits à l’intérieur d’une même pièce

Enfin, la correction acoustique vise à limiter la propagation de l’énergie sonore àl’intérieur d’une même pièce. Elle réduit ainsi l’effet écho ou réverbération. 

La performance du système isolant choisi est indiquée par le coefficient αw. Ce dernier varie de 0 à 1. Plus sa valeur est proche de 1, plus les parois de la pièce absorbent les bruits.

Aide pour l’isolation de votre maison : Quel isolant choisir ?

Le meilleur isolant est celui qui peut piéger et amortir les bruits qui vous perturbent. A cet effet, il doit être à la fois souple pour qu’il puisse réduire les ondes sonores, et rigide afin de garantir le bon comportement mécaniques des parois. Voici quelques isolants phoniques pouvant être utilisés.

La ouate cellulose

Cet isolant est fait à base de papier recyclé. Il permet d’isoler efficacement votre maison des bruits les plus nuisibles. Pour être certain d’obtenir un résultat de qualité, il faut confier sa réalisation à un professionnel. En effet, si elle est soufflée de manière trop dense, son efficacité acoustique diminue.

Autres avantages de la ouate cellulose, elle est peu sensible au feu. C’est également un isolant thermique performant.

Le liège

Le liège est un autre isolant très utilisé dans le traitement des problèmes acoustiques des habitations. Il est surtout efficace pour amortir les bruits d’impacts. Mais, il réduit aussi les bruits aériens. L’amélioration apportée par l’isolant est proportionnelle à son épaisseur. Ainsi, plus le liège est épais, plus les bruits extérieurs sont amortis.

Les isolants en laine minérale

La laine de roche et la laine de verre permettent aussi d’isoler votre maison contre les bruits. La première est issue d’une pierre volcanique. C’est un barrage efficace contre la pollution sonore provenant aussi bien de l’extérieur que de l’intérieur de votre maison. La laine de roche est commercialisée sous différentes formes (rouleaux, flocons, panneaux, etc.).

La laine de verre quant à elle est composée de verre recyclé et de sable. Elle est vendue sous forme de panneaux. Comparée à la laine de roche, elle est très facile à installer. Par ailleurs, c’est un matériau imputrescible et qui n’est pas inflammable. La laine de verre supporte aussi l’humidité. Ainsi, il est possible de l’utiliser dans les pièces humides de la maison.

Le choix de la technique pour l’isolation de votre maison : aides et conseils

Avant d’entreprendre les travaux, une étude acoustique de votre habitation est essentielle. Cela permet en effet de choisir la technique d’isolation à mettre en œuvre afin d’obtenir des résultats à la hauteur de votre attente.

La technique de doublage d’un mur

Le doublage de votre mur avec un matériau isolant permettra d’amortir les bruits aériens qui viennent de l’extérieur de la maison ou d’une autre pièce de celle-ci. Le doublage peut se faire en utilisant des panneaux à coller directement sur les murs. Ceux-ci sont constitués d’un isolant tel que la laine de verre ainsi que d’une plaque de plâtre. Avant la pose, le mur doit être bien propre et plan.

Le doublage peut également se faire à l’aide d’une ossature. Pour cela, il faut donc installer au préalable une ossature métallique ou en bois sur le mur qui servira de soutien pour l’isolant choisi. Ensuite, ce dernier sera recouvert d’une plaque de plâtre.

La pose d’un sous-plafond

Pour réduire les bruits d’impacts, la solution est d’isoler votre plafond en le doublant. Pour cela, il faut installer une ossature métallique dans laquelle seront placés les panneaux isolants. La pose d’un sous-plafond requiert des compétences techniques particulières. Il est donc crucial de la confier à un expert.

Si cette technique permet d’obtenir des résultats efficaces, il faut en revanche savoir qu’elle diminue la hauteur sous plafond de la pièce.  

Enfin, sachez qu’il existe des aides financières pour l’isolation phonique de votre maison. Pensez à vous renseigner sur celles-ci.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?