5 minde lecture

Comment isoler ses combles perdus ?

comment isoler ses combles perdus

Le principal point faible dans l’isolation, c’est la toiture. Les pertes de chaleur y représentent jusqu’à 30 % des déperditions d’une habitation. La toiture est aussi la partie du bâtiment qui reçoit le plus d’ensoleillement donc de chaleur en été. Elle est la partie la plus facile à isoler, donc la plus rentable et la plus efficace thermiquement et économiquement. Alors, quand on cherche à réaliser des économies sur les consommations d’énergie, l’isolation des combles est la première étape dans toute tentative d’amélioration de la performance énergétique de son logement. Par où commencer ?

Les techniques d’isolation

L’isolation des planchers ou isolation par le sol du grenier

Par plancher, on entend dalle en béton ou plancher sur solives. L’isolation thermique des planchers est importante pour le confort et pour l’économie d’énergie dans le cas d’une dalle chauffante.

L’air chaud ayant tendance à s’accumuler au plafond et la différence de température entre sous-sol et volume habitable étant moins importante en hiver qu’entre l’extérieur et le volume habitable, l’épaisseur de l’isolation nécessaire est plus faible (de l’ordre de 6 cm en plancher par rapport à 10 à 20 cm dans les rampants).

Pour isoler le plancher des combles perdus on peut :

  • isoler la sous-face de celui-ci en fixant des panneaux isolants au plafond du niveau inférieur ou en utilisant une dalle avec hourdis isolants.
  • réaliser une chape isolante (béton avec granulats isolants), une dalle flottante sur polystyrène expansé à haute densité (cas de la dalle chauffante), un plancher sur lambourdes séparées par de la laine minérale.
  • mise en place d’un isolant en vrac par soufflage (par exemple laine de verre ou ouate de cellulose). On peut aussi souffler l’isolant à travers un plafond fermé en soufflant le produit dans des trous de 5 cm de diamètre dans lesquels on insère le boyau.

Isolation sous les toitures et terrasses ou isolation des rampants

Comme l’air chaud monte, la température est plus élevée au plafond et il est donc logique de placer une couche d’isolant plus épaisse dans les combles que sur les murs. La couche d’isolant doit aussi être protégée contre les intrusions d’insectes et de rongeurs.

Plusieurs solutions sont possibles pour l’isolation sous le toit, en fonction de la résistance thermique souhaitée et de l’espace disponible :

  • peu d’espace et isolation faible : film réfléchissant fixé sous les chevrons, coûteux et de faible efficacité en pratique.
  • peu d’espace et isolation moyenne :  isolant entre les chevrons, mise en œuvre délicate, car l’espacement entre chevrons est rarement régulier.
  • espace disponible et isolation forte : double épaisseur de panneaux isolants fixés à l’intérieur d’une structure en caissons, entre les pannes ou encore soufflage d’un isolant en vrac (laine de roche ou ouate de cellulose) après avoir installé les déflecteurs de ventilation entre les chevrons. La structure supporte aussi les plaques de plâtre, les panneaux d’aggloméré, la frise de pin…

Les isolants proposés par Technitoit

La laine minérale (à souffler ou en rouleaux)

La laine minérale est un produit issu de la nature, elle est notamment la plus répandue parmi les types d’isolants. Fabriquée à partir de sable et de verre recyclé formant un réseau de fibres emprisonnant des cellules d’air sec et stable, ce matériau est constitué à 98% de laine et 2% de liant organique. Il associe une structure fine et complexe à des propriétés isolantes remarquables et inégalées sur le marché de l’isolation.

Grâce à sa structure enchevêtrée, la laine minérale emprisonne un air sec et stable qui atténue à l’extrême les échanges thermiques entre faces froides et chaudes.

Elle est disponible en vrac, pour être soufflée et former un tapis sans pont thermique ou sous forme de rouleaux posés sur rails le long des sous-rampants.

Le complément d’isolation

Le complément d’isolation offre un confort thermique été comme en hiver et évite ainsi les déperditions énergétiques. Fixé par agrafage sur chevrons et pannes en sous-toiture,  il se superpose horizontalement avec un recouvrement d’environ 10 cm. De faible épaisseur, c’est un produit souple et léger totalement perméable à la vapeur. Les nuisibles ne peuvent s’attaquer au complément d’isolation, ce qui en fait un isolant résistant et durable.

Additionné à l’isolation des combles et sur plancher en laine de roche ou en laine de coton, il permet d’obtenir une isolation maximum sur la toiture.

[Focus] Le crédit d’impôt (CITE) est une aide financière attribuée dans le cas de pose de matériaux d’isolation thermique, à condition de respecter des normes et une certaine réglementation thermique. Un professionnel saura vous renseigner sur les démarches à effectuer.

[Conseil du pro] Les ponts thermiques sont des points de jonction où l’isolation n’est pas continue et qui provoquent des pertes de chaleur. Bête noire du poseur de l’isolant, les ponts thermiques pèsent aussi bien sur le pourcentage de déperditions de chaleur de la maison que sur la facture de chauffage finale.

Vous avez un projet de rénovation pour votre maison ?

Nos partenaires peuvent vous aider, demandez votre devis en ligne gratuitement.

Vous aimerez aussi

8 réponses

  1. greg à dit :

    se possivel o pas isoler plancher habitation avec laine à souffler ?

  2. louchie à dit :

    Bonjour,
    Je veux isoler le plancher de mon grenier,très ancien : planches d’orme de 2cm d’épaisseur.De la poussière passe parfois entre les lames de ce plancher et tombent dans mon séjour.
    J’ai acheté une feuille de polyane ,de l’isolant en rouleau,20 couches,aspect métal brillant , je dispose de laine de roche en rouleaux.
    Dans quel ordre dois-je superposer ces 3 matériaux ? pour éviter la condensation , le gain maximum d’isolation thermique.
    Merci de me répondre!

  3. Sébastien à dit :

    Merci beaucoup, ça permet d’y voir un peu plus clair dans tout ça ! Planche, toit et murs doivent-ils forcément être fait avec les mêmes matériaux ?

  4. Comment installer des rangements dans les combles ? | Tendance travaux, le blog Technitoit à dit :

    […] les dégâts que d’anticiper ceux-ci. Pour cela, procédez à la mise en place d’une bonne isolation en traitant des ponts […]

  5. Quels travaux de printemps envisager pour l'entretien de sa maison ? à dit :

    […] 30% des pertes de chaleurs peuvent se faire par la toiture, vous pouvez envisager d’isoler les combles ou les […]

  6. Comment installer des rangements dans les combles ? à dit :

    […] les dégâts que d’anticiper ceux-ci. Pour cela, procédez à la mise en place d’une bonne isolation en traitant des ponts […]

Réagir à l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Formulaire de contact

    Confiez-nous votre projet ou collaborons ensemble.

    Vos informations personnelles

    Suivant

    Sujet de votre demande d'information

    Ce site est protégé par reCAPTCHA, cette fonctionnalité est soumise aux règles de confidentialité et aux conditions d'utilisation de Google.