Leonard de Vinci avait mis en évidence la capillarité, mais n’avait pas levé le voile sur la solution pour y remédier. Voyons comment reconnaître les remontées capillaires pour y mettre un terme.

Les remontées capillaires ?

Il s’agit de l’eau du sol qui s’imprègne dans les fondations enfouies de la maison. La façade de la maison se transforme en éponge et prend toute l’humidité environnante, qu’elle vienne du sol (les nappes phréatiques) ou alors de l’eau de pluie qui stagne près de la maison.

Comment faire la différence entre des infiltrations d’eau et des remontées capillaires par humidité ?

L’infiltration s’infiltre (eau de pluie dans une façade), la remontée remonte (eau du sol dans les fondations). Plutôt qu’une longue explication, voici les points de la maison à contrôler pour savoir si vos murs de maison laissent s’infiltrer ou remonter l’humidité.

La maison :

  • Les murs de fondation sont-ils au contact direct du sol ou d’un trottoir étanche ? Dans ce cas, ils épongent l’eau présente dans le sol.
  • Est-ce qu’il y a de la végétation collée au mur ? Les végétations peuvent favoriser l’accroissement de l’humidité.
  • Sachez aussi qu’une façade exposée plein Nord est susceptible d’avoir plus d’humidité.

Sur le mur :

  • Est-ce que je vois des tâches sombres continues ou localisées sur le mur à l’intérieur et à l’extérieur de la maison ?
  • Les gouttières, descentes d’eau et les rejaillissements sont-ils en bon état ? Est-ce qu’ils évacuent les eaux de pluie convenablement ?
  • Certaines parties de la façade s’effritent-elles en morceaux quand on passe la main ?

Une fois que vous avez vérifié ces points, regardez les façades des maisons environnantes : remarquez-vous des similitudes ?

Si c’est le cas, il s’agit sûrement de remontées capillaires. Une fois présentes, elles mettent en danger la maison : les murs isolent beaucoup moins bien (hausse de la conductivité thermique) et des ponts thermiques se développent. Les murs s’effritent et gonflent, les champignons et les mousses se développent. Le mur devient alors une éponge, qui ne protège plus et met en danger toute la maison.

D’accord, mais on fait quoi maintenant ?

On empêche l’eau d’atteindre les fondations et de remonter dans la façade.

Pour cela, il est possible de percer le mur de façon régulière et d’injecter un produit spécifique : l’hydrofuge. Cette solution permet de créer une barrière étanche aux remontées capillaires. Cette action est plus simple et moins chère qu’une intervention à même les fondations de la maison. Les remontées capillaires viennent de l’eau du sol et contaminent tout le mur.

[Conseil du pro] Outre la dégradation progressive des murs fragilisant la maison et son bâti, la santé des résidents va elle aussi être mise à mal : rhinites, irritations, développement de réactions allergiques, en raison des moisissures qui vont trouver là un « terreau » idéal pour s’installer. Agissez en faisant appel à un professionnel pour résoudre les problèmes d’humidité de votre maison.

Article mis à jour par Camille Esneault en septembre 2018.

Tags:
9 Commentaires
  1. Lucas Il y a 4 années

    Merci pour cet article et ces infos sur les remontées capillaires ! J’en ai en ce moment dans ma maison et c’est pas la joie cette humidité dans les murs…

  2. […] De plus, ce produit permet de renforcer la résistance de votre couverture et prévenir des éventuelles fissures et cassements mais également de protéger contre les infiltrations. […]

  3. […] À éviter : rajouter un matériau par dessus un revêtement impropre et humide. Les risques de dégradations, fissuration ou décollement peuvent être courant. Sans compter le développement de champignons et autres moisissures. […]

  4. […] isolation contenant de l’amiante sera à retirer par des professionnels. Enfin, traitez toute trace d’humidité afin d’obtenir une pièce saine. Bien penser à l’isolation : le garage en est souvent […]

  5. […] de votre maison et vérifier point par point la structure. Avec l’inondation, les risques d’infiltrations, d’effritement, d’affaissement voire d’écroulement sont réels. Vérifiez vos murs, vos […]

  6. […] est généralement due aux remontées capillaires qui rendent la partie basse du mur humide. Sur votre façade, elle se traduira par l’apparition […]

  7. […] des combles sans avoir préalablement traiter les éventuels problèmes de fuites thermiques ou d’eau. Il est souvent beaucoup plus coûteux de réparer les dégâts que d’anticiper ceux-ci. Pour […]

  8. […] il s’avère quelquefois que la structure (plancher bois) a été affaiblie par des fuites d’humidité ou par des insectes xylophages voire des champignons. Vérifiez l’état de cette structure et […]

  9. […] et augmenter les flux avec l’extérieur. Enfin, cette opération évitera les éventuelles remontées d’humidité souvent néfaste à la qualité de l’air et aux matériaux (isolants et […]

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

logo tendance-travaux blanc ActualitésÀ proposLexiqueEmploiNous contacter

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?