renforcer comment porte sa

Depuis quelques années, les chiffres sur les cambriolages ne cessent d’augmenter. Les particuliers recherchent tous les moyens pour se protéger des effractions. Le renforcement des portes est la solution privilégiée. Mais quelles sont les méthodes pour y parvenir ?

Opter pour une serrure certifiée A2P

Il n’est pas toujours nécessaire de remplacer toute la porte si elle est solide et si elle n’est pas endommagée ou fragilisée. Les portes anciennes en bois sont souvent fabriquées en bois dur qui dissuadent les cambrioleurs. Malheureusement, elles présentent parfois des faiblesses au niveau des serrures et des gonds. Ce sont ces éléments qu’il faut remplacer en premier.

Les serrures multipoints, avec trois à 5 points d’ancrage constituent un premier rempart contre les tentatives d’effraction. Pour garantir le plus haut niveau de sécurité, vérifiez qu’elles soient certifiées A2P, celles-ci ayant une durée de résistance plus longue que les serrures classiques qu’elles soient à une, à deux ou à trois étoiles. Le cylindre apparent est également un point faible, car il suffit de frapper dessus pour qu’il lâche. Il est donc préférable de le remplacer par un cylindre adaptable de sécurité qu’il est difficile de crocheter, d’arracher ou de percer. La pose de ce type de serrure requiert l’intervention d’un serrurier professionnel pour en garantir la qualité.

visuel renforcer comment porte

Installer une corniche anti-pince

Il est primordial de vérifier tous les éléments de la porte qui ne résisteraient pas à une effraction. Après la serrure, les cambrioleurs s’attaquent souvent au dormant de la porte. En utilisant un pied-de-biche ou une pince comme levier en le glissant entre l’huisserie et la porte, le cambrioleur parvient à séparer les deux parties facilement. La pose d’une corniche anti-pince permet d’obtenir de bons résultats qu’il s’agisse d’une porte simple ou d’une porte double. L’efficacité de ce dispositif réside dans ses vis involtures qui ne peuvent pas se déboulonner une fois qu’elles sont mises en place. Il est possible d’y ajouter des protège-gonds.

Installer des dispositifs supplémentaires de protection

Certains cambrioleurs adoptent d’autres stratégies pour entrer chez un particulier. C’est pourquoi la pose d’un judas grand angle et d’un entrebailleur n’est pas de trop. Cela peut paraître anodin, mais ce sont des options de sécurisation supplémentaire pour ralentir une entrée en force.

Une barre de seuil de porte peut venir s’ajouter aux dispositifs précédents. Comme la corniche, elle offre une protection supplémentaire à une tentative d’ouverture de la porte avec un pied-de-biche. Elle est composée d’une plaque fixée au sol et d’une barre qui s’y glisse. Avantage non négligeable en plus : elle complète l’isolation thermique de la porte.

Blinder une porte existante

Il est possible de blinder une porte existante. Pour ce faire, une tôle de blindage en acier électro-zingué sera fixée soit sur la face intérieure de la porte, soit sur les deux parties. Une serrure multipoints y sera ensuite ajoutée pour que la protection soit plus importante. Cependant, comme cette structure pèse lourd, il faudra que le dormant soit lui aussi renforcé. Pour cela, il sera remplacé par un bâti en acier et les paumelles seront remplacées par des paumelles à lames à souder avec une capacité de charge très élevée. Des modèles sont spécialement conçus pour des portes blindées.

Poser un bloc-porte blindé

La meilleure solution pour renforcer une porte d’entrée est de poser un bloc-porte blindé. Contrairement à un blindage d’une porte existante, un bloc-porte est d’un seul tenant avec un blindage intégré dans le vantail, et sécurisé par des plaques d’acier inoxydable. L’ouvrant est supporté par des paumelles à forte charge (pouvant aller jusqu’à 80 kg).

Les systèmes d’ouverture de la porte

Il comprend également une serrure encastrée dans le battant de la porte. À l’heure actuelle, les systèmes d’ouverture motorisés se vulgarisent. L’ouverture se fait grâce à un code ou grâce à la reconnaissance d’une empreinte digitale. Ce système peut aussi bien se placer à l’intérieur qu’à l’extérieur. Toutefois, les portes continuent d’avoir des cylindres sécurisés pour que le propriétaire puisse se servir d’une clé, le cas échéant.

Le blindage du bâti

Dans une construction neuve, le bâti est lui aussi blindé. S’il s’agit d’une rénovation, le blindage sera rajouté au dormant d’origine pour que celui-ci soit renforcé. Celui-ci n’a pas besoin d’être déposé sauf si son état risque de compromettre la robustesse de l’ensemble.

picture renforcer comment

Certification d’un bloc-porte blindé

Il est important d’avoir un bloc-porte respectant les normes en vigueur pour être en conformité avec les assureurs si jamais une effraction a lieu. Les certifications sont attribuées par le Centre national de prévention et de protection ou CNPP. Il est donc indispensable de vérifier qu’une porte est certifiée A2P BP avec une, deux ou trois étoiles pour en garantir les performances anti-effractions qui doivent être équivalentes à celles de l’élément constituant le plus faible de l’ensemble. Une certification par le CNPP a une validité de 6 ans et se rapporte aux vantaux, au dormant, aux éléments qui fixent la porte à la structure porteuse, ainsi qu’aux serrures et paumelles, entre autres.

Si se protéger contre les effractions constitue l’une des raisons pour laquelle le choix d’installer une porte blindée est fait, d’autres motifs sont à considérer. Ainsi, elle doit être une protection contre le feu avec une résistance de 15 min dans les maisons individuelles. L’isolation thermique et phonique est également un paramètre indispensable. La porte doit donc comprendre un matériau isolant. Elle doit aussi être étanche à l’air, au vent et à l’eau.

À noter que l’installation d’une porte blindée permet d’obtenir une réduction de la TVA à 7% pour les travaux réalisés par un professionnel du métier et que le bâtiment ait été construit depuis au moins deux ans. Une liste d’entreprises homologuées par le CNPP et certifiées APSAD offre une garantie supplémentaire portant sur le système d’alarme incendie ou intrusion, sur les systèmes d’installation de vidéosurveillance. Les clés sont aussi certifiées pour être compatibles aux cylindres et pour éviter toutes velléités de reproduction. Les fabricants proposent donc désormais des clés à copyright.

Vous pouvez lire aussi : pourquoi faire appel à un professionnel pour la pose de sa clôture ?

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?