Atypique et écologique, la maison en conteneur (également parfois appelé maison container) est un choix de plus en plus répandu aussi bien au niveau des logements alternatifs et dans l’écoconstruction que sur le marché des bâtiments traditionnels.

En effet, avec sa grande modularité et ses tarifs attractifs, elle représente une possibilité intéressante pour bénéficier d’un habitat correspondant exactement à ses envies, plus rapidement et à moindre coût.

Découvrez, dans cet article, toutes les informations à connaître pour construire une maison en conteneur.

Définir son projet de maison en conteneur

Choisir la taille et l’agencement de sa construction container

Les conteneurs utilisés pour la construction proviennent des transports maritimes. Leurs tailles sont standardisées. On retrouve principalement deux formats de conteneur offrant respectivement une surface de 14 m² et de 28 m². Ces conteneurs sont complètement modulables et personnalisables ; il est donc facile de les sceller et de les empiler pour créer aussi bien des studios que des villas de plus de 100 m² avec ou sans étage.

Le toit plat des conteneurs se prête particulièrement bien à l’aménagement d’une terrasse, néanmoins selon vos goûts, il est possible de réaliser une couverture en pente.

Une construction container n’est donc en aucun cas un frein à vos envies, mais permet, au contraire, de réaliser une maison sur-mesure.

Faire appel à un constructeur ou choisir l’auto construction

Une fois votre projet défini, une question fondamentale à se poser est de choisir entre l’auto construction ou le recours à un constructeur spécialisé.

En passant par un constructeur, vous n’aurez souvent qu’un interlocuteur unique pour toutes vos démarches, ce qui permet un gain de temps considérable. Par exemple, vous n’aurez pas à rechercher vous-même un architecte pour dessiner les plans ou l’orientation de votre logement. En effet, les constructeurs tels que Maison Eco3 proposent des réalisations standards sous forme de kits prêts à bâtir. Les schémas et l’intégration paysagère sont déjà fournis par un architecte spécialiste de la construction en conteneur. Les études thermiques et les formalités sont comprises dans les packs, vous avez donc seulement à trouver le terrain puis à choisir la taille et à personnaliser le modèle d’habitat correspondant à votre projet.

Si vous optez pour l’auto construction, il reste préférable de faire appel à un architecte pour réaliser une étude de faisabilité et bénéficier d’un accompagnement lors des procédures, notamment au niveau du dépôt du permis de construire.

Vous devrez également contacter d’autres professionnels comme un bureau d’étude pour l’obtention de l’attestation concernant la réglementation thermique (RT 2012). Enfin, vous aurez plusieurs démarches à accomplir.

Formalités et réglementations autour des maisons container

La maison en conteneur, comme toute construction demande le respect de procédures et de normes depuis sa création jusqu’à sa livraison.

La réglementation autour des constructions en conteneur

La demande de permis de construire de bâtiments en conteneurs doit inclure une étude thermique attestant que l’habitation répond à la réglementation en vigueur (RT 2012). Ce document est réalisé par un thermicien ou un bureau d’étude.

Lors de la livraison de votre maison container, un test d’étanchéité à l’air devra être réalisé afin d’être, là aussi, en conformité avec la RT 2012. Si les résultats ne sont pas concluants, de nouveaux travaux seront obligatoires.

Afin de faire raccorder votre logement à l’électricité, une autre attestation est nécessaire. Celle-ci est à demander auprès du « Consuel », une association qui vérifie et certifie les installations. La demande de raccordement se fait ensuite auprès d’ERDF. Il faudra également fournir des actes issus du permis de construire tels que le plan de masse et de situation.

En ce qui concerne l’eau et le gaz, il n’y a pas de normes en vigueur, les demandes sont à adresser respectivement à la mairie et au gestionnaire du réseau gaz de votre commune.

Le raccord à l’assainissement reste obligatoire pour ce type de construction. Là aussi, il est nécessaire de se renseigner auprès de la mairie pour savoir s’il est indispensable de se raccorder au réseau collectif ou si l’installation d’un dispositif individuel est possible.

Le Plan Local d’Urbanisme et le Certificat d’Urbanisme

Pour pouvoir bâtir sa maison en conteneur, il faut aussi vérifier qu’elle ne rentre pas en contradiction avec les règles d’urbanismes établis au niveau de votre commune.

Celles-ci sont consultables dans le PLU (Plan local d’urbanisme), disponible en mairie. Les PLU ne peuvent pas interdire les constructions à partir de conteneur. Néanmoins, des restrictions concernant la couleur du bâtiment ou l’inclinaison du toit peuvent être en vigueur. Le non-respect de ces normes entraînera le refus du permis de construire.

En revanche, si votre projet est conforme aux PLU, vous pouvez faire une demande de certificat d’urbanisme (CU).

Ce document décrit les règles d’urbanisme régissant votre propriété. Il vous faudra 1 à 2 mois pour l’obtenir, mais sa validité est ensuite de 18 mois durant laquelle vous êtes protégé contre toutes modifications du PLU intervenant pendant les travaux.

Les formalités à respecter

La construction d’une maison en conteneur nécessite le dépôt d’un permis de construire. Cette démarche s’effectue auprès du service d’urbanisme de votre mairie et doit être accompagnée de documents obligatoires tels que l’attestation RT 2012.

Comptez un délai d’environ deux mois pour obtenir cet acte nécessaire au début des travaux.

Si vous passez par un constructeur, celui-ci peut réaliser l’ensemble de ces démarches en votre nom.

Coût d’une construction en conteneur

Un prix abordable…

Une construction en conteneur est moins chère qu’une structure plus classique en béton ou briques par exemple. En effet, il n’y a pas de frais de « gros œuvre » puisque les murs et le toit viennent avec le conteneur.

Si votre terrain est plat, vous pouvez également économiser les coûts de terrassement. En faisant appel à un constructeur, le prix au mètre carré d’une maison en conteneur est en général 20 % moins élevé que celui d’une bâtisse « traditionnelle » et jusqu’à 70 % moins élevé en autoconstruction.

Mais des frais supplémentaires liés à la structure

Pour une maison container et particulièrement dans le cas de l’auto construction, il faudra prévoir dans votre budget des frais nécessaires à l’aménagement et surtout à l’isolation.

En effet, les conteneurs sont principalement faits d’acier « Corten » extrêmement résistant, mais aussi très faiblement isolant. En revanche, avec leur forme droite et lisse, vous pouvez très facilement envisager une isolation par l’extérieur des conteneurs afin de conserver toute la surface habitable.

Et pour une construction encore plus écologique, vous pouvez privilégier des isolants à base de laine de bois ou de paille.

Une maison en conteneur présente donc de nombreux avantages en matière d’écologie, de solidité et de prix. Il est toutefois nécessaire de bien réfléchir à son projet en amont afin d’en retirer tous les bénéfices.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?