3 minde lecture
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

Comment choisir son crédit immobilier ?

comment choisir son prêt immobilier

Pour investir et financer un projet immobilier, l’une des étapes incontournables est le choix du crédit. Un moment parfois fastidieux tant les possibilités sont vastes et les paramètres à considérer différents. Ce tour d’horizon synthétique des différentes facettes du crédit immobilier vous permettra d’avoir toutes les cartes en main pour choisir l’offre qui vous convient.

Déterminer le taux du prêt

Pierre angulaire qui déterminera le coût global du crédit, le taux est le premier élément sur lequel il faut se pencher attentivement. Un enjeu important qui peut changer la donne de votre projet.

Le prêt à taux fixe

C’est le type de prêt le plus convoité par les Français, et pour cause : il permet à l’emprunteur de savoir dès le départ la somme du remboursement, le taux étant gelé pour l’ensemble des mensualités. Le prêt immobilier à taux fixe est donc le choix de la sûreté pour éviter quelque risque que ce soit. Il reste néanmoins possible de renégocier le prêt à la baisse auprès de votre banque quand vous le souhaitez, avec des frais de dossier.

Le prêt à taux variable

Dans ce cas de figure, le taux du prêt contracté va évoluer selon les périodes en fonction de plusieurs paramètres du marché monétaire. Si les variations du taux peuvent diminuer, il faut également être en mesure d’absorber une hausse qui peut être brutale en cas de choc économique. Néanmoins, cette option peut s’avérer intéressante si vous prévoyez de revendre rapidement votre bien immobilier, les taux d’intérêts étant généralement bas lors des premières mensualités.

Le prêt à taux capé

Il s’agit d’une alternative intéressante entre le taux fixe et le taux variable. Ce prêt à taux révisable possède un plafond au-delà duquel le taux ne peut progresser. Un prêt dont le taux est capé + 2 ne pourra ainsi dépasser 2 points de plus que le taux initial pour lequel l’emprunteur s’est engagé.

Souscrire à une assurance emprunteur

Il est fort probable que la banque prêteuse vous demande de souscrire à une assurance de prêt immobilier pour couvrir les mensualités en cas de force majeure. De multiples offres sont possibles, à coûts constants sur toute la durée du prêt ou dégressives. La comparaison la plus judicieuse doit porter sur le coût total que vous aurez à débourser, pour trouver l’offre la plus intéressante.

Négocier les frais de dossier

Dernière étape à observer avant de souscrire au prêt : les frais de dossier. Ces derniers, qui fluctuent entre 0 et 1% de la somme du prêt, sont tout à fait négociables auprès de votre banque. Mais attention, la réduction de ces frais ne doit pas aller de pair avec une augmentation des taux d’intérêts, afin que vous restiez gagnants.

Evaluer le taux effectif global (TEG)

Une fois l’ensemble de ces modalités effectuées, l’organisme prêteur doit vous notifier le taux effectif global ou TEG, soit le coût d’ensemble du crédit immobilier. Il s’agit d’un élément déterminant pour comparer les différentes offres sans avoir la mauvaise surprise de découvrir des frais annexes qui viendraient s’ajouter ultérieurement.

Pour chaque étape, ces différentes cartes vous accompagneront pour contracter le prêt immobilier le plus adapté à votre projet.

Vous avez un projet de rénovation pour votre maison ?

Nos partenaires peuvent vous aider, demandez votre devis en ligne gratuitement.

Vous aimerez aussi

Réagir à l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Formulaire de contact

    Confiez-nous votre projet ou collaborons ensemble.

    Vos informations personnelles

    Suivant

    Sujet de votre demande d'information

    Ce site est protégé par reCAPTCHA, cette fonctionnalité est soumise aux règles de confidentialité et aux conditions d'utilisation de Google.