5 minde lecture

Comment mettre un système de vidéosurveillance en entreprise

Zoom sur une caméra de surveillance.

Pourquoi installer un système de vidéosurveillance en entreprise ? Découvrez les étapes essentielles pour une mise en place réussie, de la sélection des emplacements à l’installation technique, tout en respectant la confidentialité et le RGPD pour la sécurité des espaces et du personnel.

Étapes clés pour l’implantation d’un système de vidéosurveillance dans votre entreprise

L’implantation d’un système de vidéosurveillance dans un cadre professionnel est un élément clé pour la sécurisation des espaces de travail, des actifs et du personnel. Néanmoins, elle implique une préparation détaillée et le respect de certaines lois pour sauvegarder la confidentialité des employés.

Sélectionner l’emplacement idéal pour la vidéosurveillance

Pour garantir une surveillance efficace avec un système de vidéosurveillance, il faut sélectionner avec soin les emplacements des caméras. Opter pour des équipements de qualité, tels que ceux proposés par Noemis, permet de s’assurer que les zones sensibles et à haut risque, telles que les points d’entrée et de sortie, ainsi que les lieux de stockage d’objets de valeur, sont surveillées de manière optimale. À l’intérieur, l’installation des caméras dans les angles des pièces offre une vue exhaustive, réduisant les zones hors de portée visuelle. Il faut également éviter toute source de lumière directe qui pourrait altérer la qualité des images capturées, en privilégiant des emplacements à l’abri des rayons du soleil. Pour les caméras extérieures, les fixer à une hauteur optimale, entre 2,5 et 5 mètres, garantit leur protection contre les intempéries et le vandalisme, tout en conservant une perspective adéquate pour la surveillance.

Installation stratégique des caméras et de l’enregistreur

L’installation technique des caméras de surveillance et de l’enregistreur vidéo est une opération qui exige une attention particulière aux détails pour garantir à la fois la stabilité et la performance du système. Il faut utiliser des supports robustes et adaptés aux différentes surfaces, que ce soit un mur, un plafond ou un poteau, afin d’assurer une fixation solide et une couverture visuelle étendue. L’enregistreur, quant à lui, doit être positionné dans un lieu facilement accessible pour la maintenance, tout en étant suffisamment sécurisé pour éviter tout accès non autorisé. Il doit également être connecté à une source internet fiable et, si possible, à un écran pour permettre un contrôle continu. Enfin, la connexion des caméras à l’enregistreur doit être réalisée avec soin, en optant pour des câbles de qualité et bien isolés pour prévenir toute défaillance et assurer une transmission fluide des données vidéo.

Respect des réglementations et obligations de l’employeur

Lors de l’élaboration d’un système de vidéosurveillance, il faut se conformer aux normes légales et de veiller aux droits des employés. La mise en œuvre de la surveillance par caméra doit répondre à des exigences claires, comme la protection du personnel ou la dissuasion de délits, et se limiter strictement aux aires qui requièrent un tel dispositif. Il est primordial d’exclure les espaces de détente, les sanitaires et les bureaux représentatifs du personnel de toute surveillance. Par ailleurs, il faut informer les employés de manière transparente sur les objectifs, les fondements juridiques, la période de rétention des images et leurs droits individuels avant l’installation des équipements. Enfin, l’accès aux enregistrements doit être restreint aux individus spécifiquement habilités et sensibilisés à la confidentialité, avec une conservation des images limitée dans le temps, habituellement à un mois, sauf circonstances exceptionnelles liées à des infractions.

Évaluation de l’impact sur la confidentialité et respect du RGPD

Avant de procéder à l’installation d’un système de vidéosurveillance, il faut réaliser une évaluation préalable des répercussions que cela pourrait avoir sur l’intimité des employés. Cette démarche vise à apprécier les conséquences potentielles et à déterminer les actions nécessaires pour réduire au minimum les atteintes à la vie privée. Dans le respect du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD), il est impératif de justifier l’utilisation de la vidéosurveillance par un motif légitime et de veiller scrupuleusement à l’application des principes de confidentialité et de sécurité des informations personnelles. Cela comprend notamment la gestion rigoureuse des autorisations d’accès aux enregistrements vidéo et le choix de matériel conforme aux exigences de protection des données. En outre, il convient de consulter les organes représentatifs des salariés, tels que les délégués du personnel ou le comité social et économique, afin de recueillir leur avis et d’assurer une communication transparente avec l’ensemble des collaborateurs concernant le dispositif à mettre en place.

Vous avez un projet de rénovation pour votre maison ?

Nos partenaires peuvent vous aider, demandez votre devis en ligne gratuitement.

Vous aimerez aussi

Réagir à l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Formulaire de contact

    Confiez-nous votre projet ou collaborons ensemble.

    Vos informations personnelles

    Suivant

    Sujet de votre demande d'information

    Ce site est protégé par reCAPTCHA, cette fonctionnalité est soumise aux règles de confidentialité et aux conditions d'utilisation de Google.