Que l’on travaille sur un chantier de construction ou que l’on y soit intervenant temporaire, il est nécessaire de porter des équipements de protection en fonction des risques et des dangers présents.

En plus du traditionnel casque, d’autres EPI (équipement de protection individuelle) peuvent s’avérer indispensables : masques, chaussures de sécurité, etc.

L’accès à certains chantiers pourra être refusé à quiconque ne serait pas équipé des protections nécessaires. Par ailleurs, certaines autres protections pourront être préconisées en fonction des cas.

Afin de ne prendre aucun risque et de pouvoir travailler ou se rendre sur un chantier en toute sécurité, voici de plus amples informations sur les EPI et équipements complémentaires à avoir dans ce type de situation.

Liste des EPI exigés occasionnellement sur les chantiers de construction

En fonction des sites de construction, le port de différents types d’EPI peut être exigé par le directeur de chantier. Ces EPI peuvent varier d’un poste à l’autre.

Les équipements cités dans cette catégorie ne sont pas systématiquement exigés. En revanche, lorsque c’est le cas, ils le sont pour une seule raison : assurer la sécurité de leurs utilisateurs. Il s’agit notamment :

  • Des lunettes de sĂ©curitĂ© ou de protection : de la poussière ainsi que des risques de projection de matĂ©riaux, et parfois, de fumĂ©es, risquent d’altĂ©rer la vision, voire mĂŞme de blesser les yeux. C’est pourquoi le port de lunette de sĂ©curitĂ© peut ĂŞtre exigĂ© sur certains chantiers.

  • Des gants de protection : ceux-ci permettent de protĂ©ger les mains contre toutes actions pouvant les blesser. Sur les chantiers, de nombreux matĂ©riaux sont coupants, de nombreux autres peuvent perforer ou encore Ă©craser et lacĂ©rer. Seule parade contre ces dangers : une paire de gants de sĂ©curitĂ© adaptĂ©e.

  • Des casques anti-bruits et bouchons d’oreille : du bruit Ă  très forte intensitĂ© peut s’avĂ©rer redoutable pour l’audition et provoquer un très fort sentiment d’inconfort. Il est, en effet, extrĂŞmement dĂ©sagrĂ©able et assommant de travailler dans un environnement sonore bruyant pendant de longues heures. C’est pourquoi, le port d’un casque d’oreille anti-bruit ou de bouchons d’oreilles peut ĂŞtre exigĂ© sur certains chantiers oĂą le vacarme des marteaux-piqueurs, des broyeurs, des bulldozers et autres machines, peuvent reprĂ©senter un frein Ă  l’accomplissement des tâches de chacun.

  • Pantalon pleine longueur et short : sur certains chantiers, et notamment en Ă©tĂ©, des pantalons pleine longueur peuvent ĂŞtre exigĂ©s afin de protĂ©ger les travailleurs du soleil. Sur d’autres en revanche, les shorts de travail pourront ĂŞtre acceptĂ©s. Une donnĂ©e Ă  vĂ©rifier auprès de son directeur de chantier.

  • Crème solaire : les opĂ©rateurs qui travaillent en extĂ©rieur durant les mois les plus chauds le savent, la crème solaire est un produit indispensable. Les brĂ»lures pouvant ĂŞtre causĂ©es par le soleil sont bien rĂ©elles et peuvent ĂŞtre graves et douloureuses. C’est pourquoi il est nĂ©cessaire de se protĂ©ger les parties du corps exposĂ©es au soleil pendant la journĂ©e, comme le visage et les bras. Par ailleurs, la crème solaire doit ĂŞtre rĂ© appliquĂ©e tout au long de la journĂ©e afin de conserver son efficacitĂ©.

  • Harnais de sĂ©curitĂ© : pour les travaux en hauteur, notamment de couverture ou sur un Ă©chafaudage, il est très souvent obligatoire de porter un harnais de sĂ©curitĂ© pour empĂŞcher les travailleurs de tomber par inadvertance et se blesser grièvement.

Liste des EPI obligatoires sur les chantiers de construction

Tous les ouvriers et hommes de métier qui travaillent sur les chantiers de construction doivent être équipés d’un ensemble d’équipements de protection standards pendant toute la durée de leurs heures de travail. Cet équipement se constitue :

D’un casque de sécurité

Le port d’un casque dur est un équipement requis sur un chantier de construction. Ceux-ci sont là pour protéger le crâne des travailleurs et visiteurs intervenant sur les chantiers comme : les promoteurs, les architectes, etc. Les casques permettent de protéger, notamment, contre les chutes de matériaux, les éraflures, les chocs, ou tous autres impacts dangereux sur la tête, les yeux et le cou. A noter qu’il existe différents types de casques offrant différents niveaux de protection.

Des vêtements à haute visibilité

Être vu des autres travailleurs sur un chantier est une question vitale. Cela permet de se démarquer et de faire comprendre aux autres opérateurs du chantier que l’on est là et qu’il est important d’être prudent. De nombreuses machines imposantes peuvent en effet être dangereuses si l’on n’est pas bien visible sur un chantier. C’est également très important pour les opérateurs qui travaillent en hauteur de pouvoir voir clairement ce qui se passe plus bas afin de prendre toutes les précautions pour ne pas faire tomber d’outils ou de matériaux.

Des bottes ou chaussures à embout d’acier

Les chaussures de sécurité représentent le troisième EPI indispensable sur chantier. Doit-on vraiment énumérer tous les risques et dangers qui peuvent toucher le pied sur un chantier ? Perforation en marchant sur un clou, choc en tapant dans un parpaing, coupure en se lacérant avec une lame de scie, écrasement dans le cas où une planche ou une brique tombe sur le pied, faux mouvement pouvant provoquer une entorse en dérapant sur une surface glissante ou en perdant l’équilibre sur une surface instable, etc. Sont autant de maux qui peuvent très facilement blesser sur un chantier de construction. Porter des chaussures de sécurité performantes est donc bien une nécessité. Un accident de travail au niveau du pied, et c’est l’arrêt de travail immédiat. Par ailleurs, il existe aujourd’hui des chaussures de protection très confortables et très qualitatives qui permettront de travailler comme dans des chaussons, alors pourquoi s’en passer ?

À noter que sans cet équipement de base, l’accès au chantier pourra être interdit pour des raisons évidentes de sécurité.

Bon à savoir : une carte blanche, ainsi qu’une photo d’identité peuvent également être exigées sur certains chantiers. Mieux vaut donc les avoir dans sa poche pour aller travailler.

En bref :

Les chantiers ne sont pas des lieux accessibles à n’importe qui, et certainement pas à des travailleurs mal équipés.

Les EPI imposés pour pénétrer et travailler sur un chantier ne représentent pas une contrainte. Au contraire, ces équipements imposés sont un avantage qui est uniquement destiné à protéger la santé de celles et ceux qui les portent. 

1 Commentaire
  1. Van uytvanck Dominique Il y a 10 mois

    Bonjour,
    Ou puis je trouver des gants de protection anti coupures
    en Belgique

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?