quels travaux pour une rénovation thermique

Difficile aujourd’hui de passer à côté de la hausse des prix de l’énergie. La Commission de régulation de l’énergie prévoit d’ailleurs une hausse de 30% des prix de l’électricité d’ici 2017. Par conséquent, il est plus que jamais nécessaire d’assurer la bonne isolation pour une consommation énergétique de sa maison plus économique. Voici les travaux primordiaux qui permettront de faire baisser votre facture de chauffage.

L’isolation de la toiture

La toiture représente jusqu’à 30% des déperditions de chaleur dans une habitation*. Si elle est mal isolée, elle devient la principale responsable des surconsommations de chauffage. Bien enveloppée thermiquement, la toiture fera réduire de façon significative votre facture énergétique.

Pour isoler votre toiture, 3 techniques sont envisageables :

L’isolation de la toiture représente le chantier à privilégier en tout premier lieu dans un projet de rénovation. Son retour sur investissement est rapidement amorti.

L’isolation des parois

déperditions énergétiques d'une maison

les déperditions énergétiques d’une maison*

Les parois correspondent aux murs, mais aussi aux planchers et aux plafonds de votre maison, pour les parois horizontales. Toujours selon l’ADEME*, 20 à 25% des déperditions de chaleur proviennent des murs et 7 à 10% proviennent du plancher bas. Là encore, ces éléments, qui assurent l’équilibre de votre maison, représentent un risque de surconsommation énergétique s’ils sont mal isolés.

En ce qui concerne les murs, vous avez le choix entre deux solutions : une isolation intérieure ou extérieure.

Une isolation intérieure pourra être effectuée sur les parois en appliquant un isolant aux performances adaptées à votre type de murs et éventuellement complété par un pare-vapeur pour limiter les risques de condensation dans les murs. L’isolant participera à l’isolation phonique de la maison et permettra de conserver la fraîcheur à l’intérieur de celle-ci durant les périodes estivales. Son installation nécessite cependant un traitement spécifique en fonction du type de matériau. Elle est à éviter si vous n’avez pas assez d’espace disponible au sein de vos pièces.

Une isolation par l’extérieur (ITE) est à privilégier si votre ravalement est ancien et en mauvais état, vous ferez d’une pierre deux coups ! La technique consiste à appliquer une couche d’isolant par l’extérieur dans le but de réduire les agressions climatiques. Elle est particulièrement performante et apporte également une valorisation esthétique intéressante. C’est la solution idéale, bien que plus coûteuse, qui permet de traiter correctement les ponts thermiques.

Attention : les isolants minces demandent les conseils d’un professionnel, car ils sont à adapter selon les supports !

Vous pouvez renforcer les plafonds en l’isolant thermiquement et acoustiquement, comme solution alternative à l’isolation sous-toiture.
Pour l’isolation des planchers bas, il est important de connaître les types de sols et le revêtement de finition pour faire le bon choix de l’isolant.

Le changement des fenêtres

Les fermetures sont réparties dans les différentes pièces au sein de la maison. Ainsi, leur contact avec les habitants est donc permanent. Non optimisées, elles peuvent provoquer jusqu’à 15% des déperditions de chaleur* comme c’est le cas pour les fenêtres.

Les infiltrations d’air dans les huisseries et le mauvais vitrage rendent les fenêtres peu efficaces : elles ne doivent pas être négligées. Leur changement est nécessaire pour réduire votre note de chauffage.

Pour cela vous avez le choix entre différents matériaux (voir notre article):

 

Le choix du triple vitrage est judicieux pour des fenêtres exposées au nord. Le double vitrage sera suffisant pour les autres pièces de la maison.

L’énergie (chauffage et chauffe-eau)

Si vos consommations en énergie sont trop importantes, c’est peut-être parce que le matériel que vous utilisez est obsolète. Il est alors temps de le remplacer. Beaucoup de maisons construites après les années 50 sont équipées avec une chaudière et une batterie de radiateurs mais ces systèmes anciens ne comportent plus d’avantage. Pareil du côté du chauffe-eau traditionnel.

Le chauffage électrique à inertie et la pompe à chaleur sont des solutions alternatives pour réaliser des économies d’énergie. Le chauffage à inertie fonctionne grâce aux capacités d’accumulation qui permet de conserver la chaleur longtemps dans le matériau (fonte d’aluminium ou autre) et de la diffuser lentement sans un besoin constant d’électricité. La pompe à chaleur quant à elle va transformer les calories présentes dans l’air afin de créer de l’énergie qui va permettre de chauffer la maison. C’est la solution la plus économique à l’heure actuelle.

Pour obtenir de l’eau chaude au prix le plus bas, le chauffe-eau thermodynamique est la technologie incontournable aujourd’hui. Il combine en effet le chauffe-eau traditionnel avec la pompe à chaleur. Il permet ainsi que de réaliser des économies allant jusqu’à 70% sur la facture d’eau chaude sanitaire.

Le chauffe-eau thermodynamique peut également être combiné avec un système de chauffage (ou inversement) pour permettre de générer encore plus d’économies énergie.

[Conseil du pro] Si vous souhaitez bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) ou d’un crédit d’impôt développement durable (CCID) il vous sera parfois demandé de réaliser des bouquets de travaux spécifiques. Seuls certains professionnels vous permettront de bénéficier de ces différentes combinaisons possibles de travaux.

[Focus] Pour simplifier vos démarches et ne pas prendre de risques sur ces chantiers, la solution la plus judicieuse est de faire appel à une entreprise multi-spécialisée en amélioration de l’habitat. Technitoit vous proposera des solutions adaptées aux besoins de votre maison et vous bénéficierez ainsi de l’expérience des techniciens.

*Source : ADEME

Tags:
3 Commentaires
  1. Anna Il y a 3 années

    Un autre levier pour réaliser des économies d’énergie est simplement de changer ses ampoules pour des ampoules LED : 80% de consommation électrique en mois. Vous me direz que l’éclairage ne représente que 9% de la consommation électrique d’un foyer, mais 9% ce n’est pas rien! C’est peu de frais engagés et vite rentabilisé. 🙂

    • PascalF Il y a 3 années

      Effectivement ! Cependant, mais comparé aux travaux énoncés dans l’article les économies escomptées restent mineures; surtout que la plupart des foyers sont déjà équipés en ampoules basse tension 😉

  2. Boris Il y a 2 années

    Bonjour, malgré que votre article soit particulièrement complet et intéressant, je rajouterais que les techniques d’isolation par l’extérieur est l’une des plus fiable et éprouvée depuis plus de 30ans. Dans certaines partie du globe notamment chez les anglo-saxons cette technique est la norme principale des constructions.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

logo tendance-travaux blanc
ActualitésÀ proposLexiqueEmploiNous contacter

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?